Claudon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Claudon (homonymie).
Claudon
Église Saint-Guérin.
Église Saint-Guérin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau (depuis le )[1]
Canton Darney
Intercommunalité Communauté de communes des Vosges Côté Sud Ouest
Maire
Mandat
Alain Roussel
2014-2020
Code postal 88410
Code commune 88105
Démographie
Gentilé Claudonnais(es)
Population
municipale
219 hab. (2014)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 02′ 01″ nord, 6° 02′ 11″ est
Altitude 358 m (min. : 248 m) (max. : 404 m)
Superficie 21,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Claudon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Claudon

Claudon est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Claudonnais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Claudon est située en lisière de la Vôge, partie méridionale du département des Vosges. Le territoire communal jouxte le département de la Haute-Saône. Il est proche de la jonction des trois régions (Lorraine, Franche-Comté et Champagne-Ardenne).

Le village et ses hameaux sont au cœur de la forêt de Darney.

L'altitude la plus basse est de 251 mètres, la plus haute de 431 mètres et l'altitude moyenne est de 320 mètres. Cette dénivellation conduit à un paysage vallonné.

Le sol est essentiellement constitué de grès et d'argile.

Les nombreuses sources du lieu donne naissance à quelques petits ruisseaux qui convergent vers la vallée de l'Ourche, rivière sauvage qui se jette dans la Saône au lieudit le pont Tatal.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine un éperon rocheux dominant l'Ourche permettant une protection naturelle idéale, a permis l'installation d'un village celte appelé "fossés de Châtillon". Par de nombreuses déformations successives les "fossés de Châtillon" ont donné : "Claudon" du celte "claodo" qui signifie fossé, vallée creuse (mais un hypothétique claodo ne peut pas "se déformer" en les fossés de Châtillon pour revenir ensuite par d'autres déformations à Claudon, forme miraculeusement plus proche de l'étymon). Dauzat et Rostaing inclinent vers un diminutif d'un nom de personne Claude ; ils citent un très révélateur Chez Claudon (1575)[2].

Claudon faisait partie du duché de Lorraine et de la seigneurie de Darney. Après l'installation de monastères et de prieurés, le duc de Lorraine décida d'installer en forêt de Darney des Gentilshommes Verriers par la charte des verriers de 1448.

Claudon était alors situé dans la "Communauté des granges et verreries". Cette communauté avait la particularité de ne pas avoir de chef-lieu qui se situait au domicile du responsable de la communauté. Les actes de baptêmes, mariages et sépultures étaient alors pris en charge par la paroisse d'Attigny. Prenant en compte l'augmentation de la population, la paroisse de Claudon fut créée le 15 novembre 1763.

Une installation progressive de forges fera progressivement de Claudon un petit centre industriel réputé pour la qualité de ses aciers. Au moment de la Révolution française, Claudon comprenait onze verreries, sept forges royales, trois moulins, une scierie, une tuilerie... Puis après le déclin de ces industries, Claudon deviendra un bourg agricole et forestier.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[3] :

  • total des produits de fonctionnement : 163 000 , soit 782 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 131 000 , soit 628 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 51 000 , soit 244 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 76 000 , soit 366 par habitant.
  • endettement : 64 000 , soit 306 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 19,10 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 9,15 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 20,88 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 38,75 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 19,25 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 en cours
(au 18 février 2015)
Alain Roussel (né en 1955) SE Retraité de l'enseignement
Président de la CC du Pays de la Saône Vosgienne
Conseiller général du canton de Monthureux-sur-Saône (1998-2015)
Conseiller départemental du canton de Darney (depuis 2015)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 219 habitants, en augmentation de 8,42 % par rapport à 2009 (Vosges : -1,78 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
1 056 1 075 1 245 1 243 1 574 1 501 1 365 1 400 1 310
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 350 1 373 1 094 1 044 1 097 835 779 745 710
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
617 552 511 459 502 403 421 390 376
1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014 - -
308 285 238 262 208 218 219 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Fête patronale : le dimanche suivant le 28 août, mais Claudon est surtout connu pour la Foire aux Occasions du 1er mai.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Claudon village[modifier | modifier le code]

Ancienne mairie et église.
  • L'église Saint-Guérin date de 1765, mais l'installation d'un clocher de forme dite "dôme à l'impériale" seulement en 1881.
  • Le monument aux morts[8].
  • Le chêne de la Liberté, planté en 1790, à côté de l'église.
  • La mairie
  • Le petit et le grand étang
  • Le cimetière
  • La fontaine du bois, une ancienne fontaine-lavoir du village

Vallée de l'Ourche[modifier | modifier le code]

  • Près du hameau de la Cabiole, l'ancien viaduc ferroviaire, dit « Pont Tatal » (de 43 m de haut), sur l'Ourche ; Adrénaline Elastic l'utilise comme plateforme de saut à l'élastique[9] depuis 1999.
  • L'abbaye Notre Dame de Droiteval, abbaye cistercienne fondée vers 1130.
  • Le château de Droiteval (XIXe), construit par le maître de forges Jean-Baptiste Jacquinot.
  • Affinerie, puis usine de taillanderie, puis aciérie dites Forge de Droiteval[10].
  • Le site de Notre-Dame de la Source
  • La grotte de l'Ours
  • Les fossés de Châtillon (curiosité géologique)
  • Au lieu-dit le Verbamont, dans la vallée de l'Ourche : chapelle-école, improprement appelé chapelle de la Hutte, comprenant sous le même toit une chapelle, une école et un logement, construite en 1874 pour les familles des verreries et forges des hameaux proches.
  • L'arboretum de la Hutte abrite des arbres remarquables proches des 150 ans : séquoias, douglas géants, chênes d'Amérique.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]