Tuyau d'orgue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Il ne faut pas confondre les orgues (nom féminin pluriel) qui désigne les tuyaux de l'orgue et l'orgue (nom Masculin singulier) qui désigne l'instrument

des rares cas de la langue française où le nom change de genre en fonction du nombre.

Dans l'orgue, l’émission sonore est assurée par des tuyaux qui reçoivent, à leur base, l’air sous pression (le « vent ») venant du sommier. Le plus souvent, les tuyaux ont une position verticale ; ils peuvent aussi être disposés horizontalement (disposition en éventail dite « en chamade » souvent usitée en Espagne).

Chaque tuyau émet un seul son de hauteur et de timbre déterminés. La hauteur du son émis par un tuyau dépend essentiellement de sa longueur et le timbre dépend de plusieurs paramètres qui sont sa forme, sa matière et le mode de production du son (anche ou bouche, respectivement comparables à la clarinette et à la flûte).

Les tuyaux diffèrent donc entre eux par de nombreux paramètres :

  • la matière (bois ou métal - alliage d’étain et de plomb en général, ou d'autres matériaux plus rares) ;
  • la longueur, déterminant la hauteur du son émis ;
  • le diamètre, qui agit sur le timbre ;
  • tuyau ouvert ou tuyau fermé à l’extrémité supérieure ;
  • la forme, cylindrique, conique, fuselée, carrée, triangulaire ou autre ;
  • l’organe sonore (bouche ou anche).

Le fait pour un tuyau d'être ouvert ou fermé à son extrémité agit non seulement sur la hauteur du son émis mais aussi sur son timbre.

Les tuyaux se répartissent en deux catégories :

  1. les jeux à bouche, comprenant les fonds, les principaux et bourdons, les ondulants, les mutations simples et les mutations composées et les mixtures ;
  2. les jeux d'anche, caractérisés par la présence d’une languette métallique qui vibre à l’embouchure du tuyau.
Schema Tuyau sonore.png Schema Jeu danche.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]