Troupe de Molière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Troupe de Molière était la troupe de théâtre qui se constitua autour de Molière à partir de 1643, et qui disparut en 1680, huit ans après le décès de celui-ci, lors de la fusion avec les troupes du théâtre du Marais et de l’Hôtel de Bourgogne, donnant naissance à la Comédie-Française.

En Province[modifier | modifier le code]

Paris[modifier | modifier le code]

Molière, homme-orchestre de cette troupe, à la fois comédien, régisseur, orateur, directeur, metteur en scène et auteur, s’épuise à ces tâches. Il meurt le 17 février 1673. La troupe perd peu après la salle du Palais-Royal.

La Grange, second de Molière, prend la troupe en main, loue l’Hôtel Guénégaud le 9 juillet 1673 et, pour combler les défections, embauche des comédiens du Théâtre du Marais, ce qui va peu à peu provoquer la fusion des deux troupes.

En 1680, sur ordre du roi, la troupe de l’Hôtel de Bourgogne vient se fondre dans celles déjà réunies de Molière et du Marais. L’augmentation du personnel permet de donner des représentations quotidiennes, et même de jouer le même jour à la Cour et à la ville. La Comédie-Française est née.

Comédiens[modifier | modifier le code]

Par ordre d'entrée dans la troupe :

  • Charles Dufresne : directeur de la troupe du duc d'Épernon, il se dégage peu à peu de ses responsabilités et quitte la troupe à Pâques 1659, peu après l’arrivée à Paris, pour prendre sa retraite. Seconds rôles tragiques
  • Pierre Réveillon, dit Châteauneuf : entré vers 1647, il y est resté jusqu'à sa mort en 1656
  • Du Parc : il appartenait à la troupe de Dufresne en 1647, quitte avec sa femme la troupe pendant un an pour la troupe du Marais, y revient et y reste jusqu’à sa mort en 1664. Rôles de valets, créa le personnage de Gros-René
  • Molière de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin : signataire de l'Illustre Théâtre, il tient les fonctions de comédien, régisseur, directeur, orateur, metteur en scène et dramaturge, fait partie de la troupe jusqu’à sa mort en 1673. Rôles de valets, de marquis et premiers rôles comiques
  • Madeleine Béjart : signataire de l'Illustre Théâtre, fait sans doute partie de la troupe en même temps que Molière, en devient la directrice après Dufresne, puis s’éclipse derrière Molière, fait partie de la troupe jusqu’à sa mort en 1672
  • Joseph Béjart : signataire de l'Illustre Théâtre, fait sans doute partie de la troupe en même temps que Molière, meurt en 1658 peu après son arrivée à Paris
  • Geneviève Béjart : signataire de l'Illustre Théâtre, fait sans doute partie de la troupe en même temps que Molière et y reste jusqu’à sa mort en 1675
  • Mlle de Brie : arrivée dans la troupe avant janvier 1650, en fait partie au-delà de la réunion de 1680, puisqu’elle reçoit l’ordre de partir à la retraite en 1685. Rôles d’ingénues
  • Louis Béjart : arrivé vers 1650 à l’âge de 20 ans, départ en 1670, à 40 ans, pour prendre sa retraite. Pensionné par la troupe. Rôles de grimes, de duègnes et de valets
  • De Brie : arrivé dans la troupe vers 1650, reste dans la troupe jusqu’à son décès en 1676. Rôles d’utilités, jugé comédien médiocre
  • Mlle La Grange : arrivée vers 1653 quand la troupe était à Lyon. Commence comme femme de chambre, en fait partie au-delà de la réunion de 1680, puisqu’elle part à la retraite en 1692. Rôles de figurantes et de paysannes, jugée comédienne médiocre
  • Mlle Du Parc : arrivée en 1653, quand la troupe était à Lyon, absence d’un an avec son mari en 1659-1660, quitte définitivement fin 1666 pour la troupe de l'Hôtel de Bourgogne. Rôles de grandes coquettes, premiers rôles tragiques (dans les pièces de Racine)
  • Armande Béjart (Mlle Molière) : apparaît pour la première fois sur un théâtre à Lyon en 1653, à l’âge de 13 ans environ, en fait partie au-delà de la réunion de 1680, puisqu’elle part à la retraite en 1694. Rôles d’ingénues et de grandes coquettes
  • La Grange : arrivé en fin 1658 quand la troupe vient à Paris, en fait partie jusqu'à sa mort en 1692, orateur de la troupe à partir de 1664 à la place de Molière, caissier et archiviste de la troupe. Rôles de jeunes premiers, d’amoureux, de marquis ; réputé excellent acteur
  • Brécourt : entré en 1662, venant de la troupe du Marais, départ en 1664 pour l’Hôtel de Bourgogne. Rôles de paysans, de rois et de raisonneurs
  • André Hubert : entré en 1664 à la place de Brécourt, fait partie de la troupe au-delà de la réunion de 1680, puisqu’il part à la retraite en 1685. Rôles de paysans et de rois
  • Du Croisy : entré en 1659 avec sa femme, Mlle Du Croisy, fait partie de la troupe au-delà de la réunion de 1680, puisqu’il part à la retraite en 1689. Rôles de pédants. Crée aussi le personnage de Tartuffe
  • Mlle Du Croisy : entrée en 1659 avec son mari Du Croisy, exclue de la troupe en 1665. Comédienne jugée « au-dessous du médiocre »
  • La Thorillière : entré en 1662, venant de la troupe du Marais, quitte la troupe en 1673, à la mort de Molière, pour l’Hôtel de Bourgogne. Rôles de marquis et de raisonneurs
  • L'Espy : arrivé en 1659 avec son frère Jodelet (échange avec le couple Du Parc), quitte en 1663 pour prendre sa retraite. Rôles de raisonneurs
  • Jodelet : entré en 1659 avec son frère L'Espy (échange avec le couple Du Parc), mort en 1660. Rôle du valet Jodelet qu’il crée
  • Madeleine de Varannes : Participe au début de la troupe, meurt pendant une tournée en 1648.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Le répertoire de la troupe n’était pas essentiellement comique, loin s’en faut. En 1659, première année entière de son installation à Paris, les pièces jouées furent (liste regroupée par genres) :

C’est vraisemblablement le répertoire qui avait été joué les années précédentes en province. On remarque qu’il y a plus de tragédies que de comédies et qu’il n’y a que deux pièces de Molière. Plusieurs de ces auteurs sont quasiment oubliés aujourd'hui, mais Molière s’en inspira pour ses œuvres suivantes. En 1673, à sa mort, le répertoire comportait environ 90 pièces dont une trentaine de lui.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

L'Avare de Molière par la troupe du TPB.jpg