Hôtel de Guénégaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guénégaud.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec l'hôtel de Guénégaud ou théâtre de Guénégaud du 6e arrondissement, autres noms de la salle du Jeu de paume de la Bouteille
Hôtel de Guénégaud
Vue de la cour
Vue de la cour
Présentation
Architecte François Mansart
Date de construction 1651-1655
Protection Logo monument historique Classé MH (1962)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Localité Paris
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 40.5″ N 2° 21′ 30.8″ E / 48.86125, 2.358556 ()48° 51′ 40.5″ Nord 2° 21′ 30.8″ Est / 48.86125, 2.358556 ()  

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Hôtel de Guénégaud

L’hôtel de Guénégaud (60, rue des Archives - 75003 Paris) a été élevé entre 1651 et 1655 pour Henri de Guénégaud comte de Montbrison, marquis de Plancy, secrétaire du Roi, maître des Comptes et conseiller d'État, par François Mansart.

Seul hôtel du célèbre architecte qui subsiste dans sa totalité, il abrite aujourd'hui le siège de la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature et un club privé du même nom. Le musée de la chasse et de la nature qui s'y trouvait autrefois a été transféré dans l’hôtel de Mongelas, hôtel particulier mitoyen de l’hôtel de Guénégaud.

Parfait exemple de l'hôtel parisien du milieu du XVIIe siècle, il se compose d'un corps principal, entre cour et jardin, de deux ailes en retour et d'un bâtiment donnant sur la rue. L'ensemble est empreint d'une grande sobriété. L'hôtel a conservé son admirable escalier d'honneur. L'hôtel fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 15 juin 1962[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Côté jardin

En 1703 l'hôtel est vendu au financier Jean Romanet, qui entreprend des modifications et des embellissements. Au milieu du XVIIIe siècle l'hôtel passe à la famille Thiroux qui en restera propriétaire jusqu'en 1895. Cependant, à partir du milieu du XIXe siècle, l'hôtel est envahi par les installations commerciales et petit à petit se dégrade.

Inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1929 il en est rayé quatre ans plus tard, puis menacé de destruction pour cause d'insalubrité publique en 1959.

Grâce à André Malraux, alors ministre des Affaires culturelles, l'hôtel est classé Monument historique en 1962 et acheté par la ville de Paris. C'est l'un des tout premiers hôtels à être restauré dans le cadre des plans de sauvegarde du Marais décidés par André Malraux.

En 1964, la ville de Paris le loue, par bail emphytéotique de 99 ans, à la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature, à charge pour elle d'y effectuer les travaux de restauration. Le sauvetage et la mise en valeur de l'hôtel de Guénégaud seront donc opérés grâce au mécénat de François et Jacqueline Sommer. En février 1967, le musée est inauguré par André Malraux.

Accès[modifier | modifier le code]

L'entrée est réservée aux membres du club, privant ainsi le public de la possibilité de visiter le seul hôtel de François Mansart demeuré intact à Paris.

(M) Ce site est desservi par les stations de métro Arts et Métiers et Filles du Calvaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]