Trioxyde de chrome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trioxyde de chrome
Trioxyde de chrome
Identification
Nom IUPAC trioxyde de chrome
Synonymes

oxyde de chrome(VI)
anhydride chromique

No CAS 1333-82-0
No EINECS 215-607-8
Apparence cristaux déliquescents, flocons ou poudre granuleuse, rouge sombre sans odeur[1].
Propriétés chimiques
Formule brute CrO3  [Isomères]
Masse molaire[2] 99,9943 ± 0,0015 g/mol
Cr 52 %, O 48 %,
Propriétés physiques
fusion 197 °C[1]
ébullition Se décompose au-dessous du point d'ébullition à 250 °C[1]
Solubilité dans l'eau : bonne
Masse volumique 2,7 g·cm-3[1]
Précautions
Directive 67/548/EEC[3]
Très toxique
T+
Comburant
O
Dangereux pour l’environnement
N



Transport
-
   1463   
NFPA 704

Symbole NFPA 704

SIMDUT[4]
C : Matière comburanteD1A : Matière très toxique ayant des effets immédiats gravesE : Matière corrosive
C, D1A, D2A, D2B, E,
SGH[5]
SGH03 :SGH05 : CorrosifSGH06 : ToxiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H271, H301, H311, H314, H317, H330, H334, H340, H350, H361f, H372, H410,
Inhalation Placer le sujet au grand air. S'il ne respire pas, lui donner une respiration artificielle. Si la respiration est difficile, donner de l'oxygène. Obtenir immédiatement une assistance médicale.
Peau Immédiatement rincer abondamment la peau à l'eau durant au moins 15 minutes tout en retirant les vêtements et chaussures contaminées. Obtenir immédiatement une assistance médicale. Laver les vêtements avant de les porter à nouveau. Nettoyer entièrement les chaussures avant de les réutiliser.
Yeux Immédiatement rincer abondamment les yeux à l'eau durant au moins 15 minutes, tout en fermant et relevant occasionnellement les paupières. Obtenir immédiatement une assistance médicale.
Ingestion Si avalé, NE PAS PROVOQUER DE VOMISSEMENT. Donner de grandes quantités d'eau. Ne jamais rien donner par la bouche à une personne inconsciente. Obtenir immédiatement une assistance médicale.
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'anhydride d'acide de l'acide chromique est le trioxyde de chrome ou oxyde de chrome(VI) ou anhydride chromique, et a pour formule CrO3.

Attention : abus de langage !

Le trioxyde de chrome est traditionnellement commercialisé sous le nom d'acide chromique, qui est lui un oxacide de formule H2CrO4.

Description[modifier | modifier le code]

Le trioxyde de chrome est coloré rouge foncé ou brun orangé, soluble dans l'eau, se présente sous la forme de granulés solides stables. C'est un puissant oxydant réagissant avec de nombreux produits oxydables : l'éthanol s'enflamme à son contact.

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'anhydride chromique ou trioxyde de chrome est utilisé en santé humaine, sous forme de solution aqueuse pour usage externe, disponible en pharmacie sur prescription médicale (substance vénéneuse appartenant à la Liste_2 des substances vénéneuses du Code de Santé Publique - République Française), formule inscrite à la Pharmacopée Européenne sous l'expression impropre de Solution officinale d'acide chromique, en application locale, diluée au tiers, par tamponnement nasal, pour cautériser les épistaxis (saignements de nez).

Toxicité[modifier | modifier le code]

Le trioxyde de chrome est hautement toxique, corrosif et cancérigène.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d OXYDE DE CHROME (VI), fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. ESIS
  4. « Trioxyde de chrome » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  5. Numéro index <span title="trioxyde de chrome (VI)">024-001-00-0 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)