Oxyde de cuivre(I)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oxyde de cuivre.
Oxyde cuivreux
Oxyde de cuivre(I)
Identification
Synonymes

Oxyde de cuivre(I)
Oxyde de dicuivre
C.I. 77402

No CAS 1317-39-1
No EINECS 215-270-7
SMILES
InChI
Apparence poudre cristalline jaune, rouge ou brune[1].
Propriétés chimiques
Formule brute Cu2O  [Isomères]
Masse molaire[2] 143,091 ± 0,006 g/mol
Cu 88,82 %, O 11,18 %,
Propriétés physiques
fusion 1 232 °C[1]
ébullition Se décompose au-dessous du point d'ébullition à 1 800 °C[1]
Solubilité dans l'eau : nulle[1]
l'éthanol
lentement dans
l’eau ammoniaquée
(Formation d'un
complexe Cu(NH3)4+)
Masse volumique 6,0 g·cm-3[1]
Thermochimie
S0liquide, 1 bar 129,96 J·K-1·mol-1 [3]
S0solide 92,37 J·K-1·mol-1 [3]
ΔfH0liquide -112,00 kJ·mol-1 [3]
ΔfH0solide -170,71 kJ·mol-1 [3]
Δfus 13 400 calth·mol-1
Propriétés électroniques
Bande interdite 2,0 eV
Cristallographie
Symbole de Pearson cP6\,
Classe cristalline ou groupe d’espace Pn3m, (no 224)
Notation Schönflies O^4_h
Strukturbericht C3
Structure type Ag2O
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn
Dangereux pour l’environnement
N



SIMDUT[4]
D1B : Matière toxique ayant des effets immédiats graves
D1B,
SGH[5]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Attention
H302, H410,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'oxyde cuivreux est un composé chimique du cuivre et de l'oxygène, de formule Cu2O. Il existe sous forme naturelle : la cuprite.

Usages[modifier | modifier le code]

Colorant du verre, des céramiques et émaux, catalyseur, biocide (antimicrobien et fongicide) utilisé dans les antifoulings et pour protéger les filets de pêche. L'oxyde cuivreux est employé comme pigment pour le verre, les céramiques et les émaux. Il dope les cellules photoélectriques, et est présent dans les pâtes de brasure, en galvanoplastie. Il est aussi, refroidi à température critique, un puissant supraconducteur (cf supraconductivité).

réseau cristallin

Toxicologie[modifier | modifier le code]

Toxique lorsqu’absorbé par voie respiratoire. Il est classé D1B au Canada (Matière toxique ayant des effets immédiats graves).
Il n’a pas n’a pas été classé cancérigène ni génotoxique par l’Union européenne. (JOCE, 2004).
Létalité aiguë : DL50 orale (rat) = 470 mg·kg-1
Symptômes : une irritation suit l’inhalation qui si elle est importante ou fréquente peut se prolonger par une « fièvre des métaux » (frissons et/ou fièvre accompagnés de douleurs musculaires, maux de tête, diarrhée), avec possibilité de rhinite atrophique et de décoloration de la peau et des cheveux.

Il est recommandé de protéger la peau et les cheveux. Un masque de protection respiratoire est nécessaire, et obligatoire au Canada au delà d’une concentration atmosphérique de 0,2 mg·m-3. - étiquetage : Divulgation à 1,0% selon la liste de divulgation des ingrédients au Canada.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e OXYDE DE CUIVRE (I), fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a, b, c et d (en) « Copper(i) oxide » sur NIST/WebBook, consulté le 30 mai 2010
  4. « Oxyde cuivreux » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 24 avril 2009
  5. Numéro index <span title="oxyde de cuivre (I); oxyde cuivreux">029-002-00-X dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]