Thapsus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thapsus
Localisation
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Coordonnées 35° 37′ 33″ N 11° 02′ 42″ E / 35.625833, 11.04535° 37′ 33″ Nord 11° 02′ 42″ Est / 35.625833, 11.045  

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

(Voir situation sur carte : Tunisie (administrative))
Thapsus
Thapsus

Thapsus, quelquefois francisé en Thapse, est un site antique situé à l’est de l’actuelle Tunisie.

Les ruines de la cité sont encore visibles à Rass Dimass, près de Bekalta, approximativement à 200 kilomètres au sud-est de Carthage. Dion Cassius décrit son environnement en ces termes :

« Or Thapsus est située dans une sorte de presqu’île, longée qu’elle est, d’un côté par la mer, de l’autre par un marais[1]. »

Ils comprennent les restes d’un môle, d’un fort, d’un amphithéâtre et d’un grand réservoir. Une nécropole punique se trouve également dans les environs.

Dans une tribune publiée en 2011, l’archéologue Habib Ben Younes dénonce une « invasion lente et silencieuse » du site par le tissu urbain, menaçant ainsi le patrimoine archéologique[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est fondée à l’origine par les Phéniciens à proximité d’un lac salé. Après la Troisième Guerre punique et la destruction de Carthage, elle sert de ville marchande à la province autonome de Byzacène en Afrique romaine.

Le 6 avril de l'an 46 av. J.-C.[3], Jules César remporte une victoire importante sur Metellus Scipion et le roi numide Juba Ier lors de la bataille de Thapsus durant laquelle d’énormes pertes humaines sont dénombrées à proximité de la ville. César exige alors le paiement de 50 000 sesterces aux vaincus. La bataille marque la fin de l’opposition à César en Afrique et Thapsus devient dès lors une colonie romaine. Dans Cornélie, Robert Garnier a raconté cette bataille.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Histoire romaine de Dion Cassius, tome 5, éd. Didot Frères, Paris, 1861, p. 133
  2. (fr) Habib Ben Younes, « Adieu Thapsus… on t’aimait bien…! », La Presse de Tunisie, 4 avril 2011
  3. (fr) Marie-Pierre Arnaud-Lindet, Histoire et politique à Rome : les historiens romains. IIIe siècle av. J.-C.-Ve siècle ap. J.-C., éd. Bréal, Paris, 2001, p. 145

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ameur Younes, Recherches sur la ville portuaire de Thapsus et son territoire en Byzacène dans l'Antiquité, éd. Secrétariat d'État à la Recherche scientifique et à la Technologie, Tunis, 1999
  • Ameur Younes, Recherches sur l'urbanisation et l'architecture dans le Sahel méridional tunisien de l'Antiquité au Haut Moyen Âge, éd. Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis-Unité de recherche « Peuplement et mise en valeur en Tunisie à travers l'Histoire », Tunis, 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]