Gozo (île)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gozo)
Aller à : navigation, rechercher
Gozo
Baie de Ramla
Baie de Ramla
Géographie
Pays Drapeau de Malte Malte
Archipel Malte
Localisation Mer Méditerranée
Coordonnées 36° 03′ N 14° 15′ E / 36.05, 14.2536° 03′ N 14° 15′ E / 36.05, 14.25  
Superficie 67 km2
Côtes 14 km
Point culminant 190 m
Administration
Conseils locaux 10 sur les 68 du pays
Démographie
Population 31 000 hab.
Densité 462,69 hab./km2
Plus grande ville Rabat
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+01:00

Géolocalisation sur la carte : Malte

(Voir situation sur carte : Malte)
Gozo
Gozo
Îles de Malte

Gozo (en maltais Għawdex) est le nom de la deuxième île (par superficie) de l'archipel maltais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

L'île de Gozo est située à 5 km au nord-ouest de l'île de Malte. Elle est bordée par deux détroits : celui de Gozo, large de 850 mètres, qui la sépare de Comino et celui de Malte, qui sépare Comino de l'île de Malte

Géologie[modifier | modifier le code]

La structure géologique est comparable à la géologie de Malte. On y retrouve les 5 couches de roches sédimentaires : le calcaire corallien supérieur, le sable vert, l'argile, le calcaire à Globigérine (la roche dorée typique des bâtiments maltais) et le calcaire corallien inférieur.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Gozo a une superficie de 67 km2 (soit l'équivalent de l'île de Hong Kong). Sa forme est un ovale grossièrement orienté est-ouest de 14 km de long pour 7 km de large. Le point culminant est le Ta' Dbiegi à 190 m d'altitude. Il n'existe pas de cours d'eau permanent, ni de forêt.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'île est le plus souvent nommée Gozo, (nom d'origine espagnole), mais son nom en maltais est Għawdex. L'étymologie fait consensus (contrairement au nom de Malte) comme venant du phénicien. Une inscription punique datant de 288 av. J.-C. retrouvée en 1855 près de la citadelle de Rabat donne en effet le nom phénicien de Gwl, d'origine sémitique signifiant "tourner autour". La première mention de l'île est cependant grecque : Gaûlos (Γαύλος) est citée par Hécatée de Milet vers 500 av. J.-C., comme une île au "large de Carthage", soulignant son appartenance au monde phénicien et punique, en grécisant le toponyme sémitique de Gwl. Une variante grecque est Gaûdos (Γαύδος), autre nom grec de l'île, utilisé la première fois par Callimaque de Cyrène[1]. Sous l'occupation romaine, le nom évolue en Gaulos et parfois Gaulus. Pendant la période byzantine, le nom de Gaudomelete (en grec Γαυδομελετεν) est utilisé en 637, pouvant signifier soit Gozo et Malte, soit Gozo de Malte. L'île est ensuite appelée Għawdex par les Arabes qui occupent l'île entre 870 et 1127, nom qu'elle conserve encore aujourd'hui en maltais (langue dérivée de l'arabe). L'île est nommée Golsa par Geoffroi Malaterra qui raconte la victoire des normands de Roger de Hauteville[2]. Après le rattachement de l'archipel à la Sicile, le nom se transforme en Gaudisium, un nom qui signifie également Joie en latin médiéval. Aussi, lorsque l'archipel passe sous domination aragonaise, Gaudisium se transforme en Gozo, signifiant Joie en castillan. C'est ce nom de Gozo qui sera le plus souvent utilisé par les chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, les Français et les Britanniques qui occuperont successivement l'île[3].

Mythologie[modifier | modifier le code]

Une antique tradition remontant à Callimaque de Cyrène identifie Gaudos (l'ancien nom de Gozo) à l'île mythique d'Ogygie où la nymphe Calypso retint Ulysse prisonnier[1].

Cette identification est abondamment diffusée par la tradition et le tourisme maltais, qui identifie une grotte au-dessus de la plage de Ramla (au nord de Gozo) comme la "Grotte de Calypso". Signalons toutefois que la localisation de l'île d'Ogygie est un débat qui reste ouvert depuis l'Antiquité, avec de très nombreuses autres propositions.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de Gozo.

L'histoire de Gozo est évidemment intriquée à l'histoire de l'archipel maltais.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'île regroupe 30 000 habitants, dont 6 000 dans la capitale Rabat (aussi connue sous le nom de Victoria).

Localités[modifier | modifier le code]

Localités de l’île de Gozo

Monuments[modifier | modifier le code]

Au nombre de ses attractions touristiques, l'île compte deux temples situés à Ggantija. Les temples de Ggantija à Xaghra sont parmi les plus anciens lieux de culte du monde érigés par la main de l’homme. Près du village de Dwejra, l'arche de la fenêtre d'Azur est une structure architecturale naturelle[4].

Divers[modifier | modifier le code]

En 2006, deux épaves ont volontairement été coulées sur la côte sud de l'île : le Comino Land et le Karwela. Ces deux bateaux qui reposent entre 23 et 39 m de fond, entrent dans un projet de développement du tourisme de plongée.

Tournages de films[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], I, 2, 37 « Apollodore, à son tour, en partisan décidé d'Eratosthène, reproche à Callimaque d'avoir nommé, lui, un grammairien consommé, d'avoir nommé, dis-je, contrairement à la donnée homérique, qui consiste à transporter dans l'Océan le théâtre des errances d'Ulysse, Gaudos et Corcyre parmi les lieux où le héros aborda. ».
  2. (la) Gaufridi Malaterrae De rebus gestis Rogerii Calabriae et Siciliae comitis et Roberti Guiscardi ducis fratris eius IV,XVI
  3. Joseph Bezzina, Gozo's Government, the autonomy of an island through history, Gaulitana, 2005 (ISBN 99909-57-24-X)
  4. http://www.mayjocarhire.com/french/aboutgozo.php