Soundpainting

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le soundpainting est un langage gestuel de création artistique multidisciplinaire en temps réel, élaboré par Walter Thompson en 1974 à Woodstock, New York. Il est destiné à des musiciens, des danseurs, acteurs et plasticiens. En évolution constante, ce langage comporte plus de 1200 signes de la main et corporels qui désignent différents types de matériaux artistiques spécifiques aux exécutants. Pendant une performance, le soundpainter fait un ensemble de signes aux exécutants et utilise les réponses de ceux-ci pour développer et donner forme à sa composition. Cette composition en temps réel résulte ainsi de l'interaction entre les improvisations des exécutants et celle du soundpainter.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1974, après avoir passé quelques années au Berklee College of Music, Walter Thompson déménage dans la maison d'été de sa famille à Woodstock. Il reçoit alors une bourse du National Endowment on the Arts pour étudier la composition et les instruments à vent avec Anthony Braxton. Durant cette période, il travaille également la danse et l'improvisation avec Ruth Ingalls, à Woodstock.

Dans les années 1970, Woodstock est un lieu très important pour le développement de la création musicale. Le Creative Music Studio, fondé par Karl Berger, Don Cherry et Ornette Coleman, invite des compositeurs et des musiciens, tels que John Cage, Ed Blackwell, Carlos Santana, Don Cherry, Anthony Braxton et Carla Bley à venir donner des master classes et des performances avec les étudiants. Le CMS est fermé durant l'été mais la plupart des étudiants restent à Woodstock. Walter Thompson organise alors des jam sessions avec eux. À partir de ces jam sessions, Walter Thompson forme son premier orchestre et organise une série de concerts à la Kleinert Gallery de Woodstock. Cet orchestre est un grand ensemble, basé sur l'improvisation jazz. C'est à ce moment qu'il commence à expérimenter avec l'utilisation de signes. Il invente des gestes très basiques, demandant par exemple un son tenu ou une improvisation dans un style pointilliste.

Walter Thompson déménage à New York en 1980 et, en 1984, il forme le Walter Thompson Orchestra (appelé alors le Walter Thompson Big Band). À cette époque, alors qu'il dirige une performance à Brooklyn, il ressent le besoin de communiquer avec l'orchestre au milieu de l'une de ses propres compositions. Pendant l'une des parties de ce morceau, les musiciens improvisent et le trompettiste 2 joue un solo. C'est alors que Walter Thompson a l'envie de demander à un des autres trompettistes de créer un fond sonore. Ne désirant pas imiter ces chefs d'orchestre qui interpellent de la voix les musiciens, il décide alors d'utiliser certains des signes qu'il avait expérimentés durant sa période Woodstock. Il fait les signes suivants au trompettiste 1  : Trumpet 1, Background, With, 2-Measure, Feel, Watch Me, 4 Beats. Il n'y a aucune réponse de l'orchestre. À la répétition suivante, certains des musiciens lui demandent ce qu'il avait bien voulu signifier - et il leur dit. Avec l'aide de l'orchestre, il continue alors à développer le langage. Durant les 10 années suivantes, Walter Thompson fait du Soundpainting un langage de signes adapté à la composition en temps réel. Au fur et à mesure, il invente de nouveaux signes et, au début des années 1990, il réussit à faire que le Soundpainting puisse intégrer les comédiens, les danseurs et les artistes visuels.

En 1998, Thompson est invité par Dave Liebman, et Ed Sareth à animer un atelier de Soundpainting lors du meeting annuel de l'IASJ (International Association of Schools of Jazz) à Saint-Jacques-de-Compostelle. C'est la première fois que Walter Thompson fait découvrir le Soundpainting à un public européen. À la fin de sa prestation, il reçoit beaucoup d'invitations à venir faire des performances ou enseigner le Soundpainting. L'une des plus significatives est celle de François Jeanneau lui proposant de venir animer un stage d'une semaine au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. En 2013, le Soundpainting est utilisé dans les circuits professionnels et d'enseignement dans un grand nombre de pays à travers le monde.

Entre 1998 et 2014 naissent en France plus d'une vingtaine d'ensembles souhaitant expérimenter le Soundpainting comme outil de création, comme source d'inspiration pour le montage d'un spectacle, ou comme objet même d'intérêt pour les spectateurs. Ces ensembles, professionnels pour la plupart d'entre eux, sont essentiellement composés de musiciens, mais laissent souvent place à des comédiens et des danseurs. Une forte tradition théâtrale en France aurait tendance à freiner l'arrivée du Soundpainting dans les troupes existantes, perçu péjorativement comme de l'improvisation. Cependant, la France est devenue avec le foisonnement de ces ensembles, stages et master classes, l'endroit où le Soundpainting est le plus pratiqué dans le monde. Depuis octobre 2013, un festival de Soundpainting ( voir site officiel du festival), fondé par le soundpainter François Cotinaud, a lieu en Île-de-France, en octobre, accueillant 7 à 10 ensembles, dont ceux de Walter Thompson, d'Angélique Cormier, de Benjamin Nid ou encore Klangfarben ensemble.

En 2013 nait l'International Soundpainting Federation (ISF) dont le siège est à Lyon, dont l'un des objectifs est de créer un cursus universitaire pour l'enseignement du Soundpainting.

Les ensembles de Soundpainting[modifier | modifier le code]

Nom Pays Ville Année de création Nombre d'artistes Musique Danse Théâtre Direction
Amalgammes France Paris 2005 31 oui oui oui Christophe Mangou
Anitya France Paris 2005 21 oui oui oui Christophe Cagnolari
BalBaZar France Paris 2003 16 oui non non Deniz Fisek
Batik Soundpainting Orchestra France Clermont-Ferrand 2009 20 oui oui oui Éric Chapelle
BERNICA ensemble France Metz 2008 8 oui non non René Dagognet
CHEMIN FAISANT France Cannes 2012 10 oui oui Michel Yves-Bonnet
Le CuBe France Orléans 2011 10 oui oui oui Yann Kaddachi
DELIMELO France Bordeaux 1989 oui oui Eric Le Louvier
Helsinki Soundpainting Ensemble Finlande Helsinki 2007 10 oui non non Sonja Korkman
KLANGFARBEN ensemble France Paris 2010 13-16 oui oui oui François Cotinaud
La LOUVE France Paris 2007 9 oui oui oui Rafële Arditti
London Soundpainting Orchestra Royaume-Uni Londres 2010 40 oui oui non Diego Ghymers
Matters Belgique Saint-Gilles 2009 34 oui non oui Augustin de Bellefroid
Orchestres à vents de musique contemporaine France Antony 1985 40 oui non non Olivier Guion
OSL: orchestre de Soundpainting de Lorraine France Metz-Nancy 2011 20 oui oui oui Étienne Bouyer
SOS Enigmatic "Soundpainting Orchestra of Sarthe" France Le Mans 2012 15 oui non oui Gaëtan Coutable
Le SPANG! France Lyon 2009 22 oui oui oui Benjamin NID
SPECIES France Saint-Brieuc 2010 10 oui oui oui Stéphane Dassieu
SPENS France Cachan 2009 15 oui oui oui Pierre Sarrailh
SPIO (Soundpainting Italian Orchestra Italie Milan 2005 11 oui non non Carlo Virzi
Le SPOUMJ France Paris 2005 20 oui oui oui François Jeanneau
SSSPPP Ensemble Soundpainting In Belgium Belgique
Surnatural Orchestra France Paris 2001 18 oui non non collective
TSO Tours Soundpainting Orchestra France Tours 2006 12-23 oui oui oui Angélique Cormier
U.P! Universal Palette France Paris 2009 10-30 oui oui oui Sophie Le Roy, Laurent Gehant
WTO Walter Thompson Orchestra États-Unis New York 1984 8-25 oui oui oui [1]
WIZZ France Marseille 2010 15 oui oui oui David Carion

Festivals[modifier | modifier le code]

  • (fr) Soundpainting Festival : ce festival a lieu en France depuis octobre 2013, dans plusieurs lieux autour de la capitale française, organisé par l'association Jazz Bank.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Enregistrements et films[modifier | modifier le code]

  • Deconstructing Haydn / Modern Chamber Orchestra avec Gil Selinger (violoncelle) et Walter Thompson (soundpainter) / Concerto en do majeur - CD 2001-2002 Novodisc Recordings Ltd. NY
  • Steve Rust soundpainting sextet - CD 2005 Dane recordings
  • Cerberus trio / Walter Thompson (soundpainter) - CD 2008 Dane recordings
  • François Cotinaud (soundpainter, compositeur) : Klangfarben ensemble "Monologue de Schönberg" et "Variations sur une collection de timbres". Film de Patrick Morel. CD-DVD 2012 Ayler records / Musivi - France

Liens externes[modifier | modifier le code]