Pylône électrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pylône.
Pylônes de types « Beaubourg » et « Chat » du réseau transeuropéen de transport

Un pylône électrique est un support vertical portant les conducteurs d'une ligne à haute tension.

Types[modifier | modifier le code]

Pylône en treillis[modifier | modifier le code]

Pylônes en treillis devant un coucher de soleil.
Pylône Beaubourg

C'est un pylône métallique constitué par un assemblage de membrures et cornières formant un treillis et destiné à la plupart des lignes de transport de l'électricité, sous forme de courant alternatif ou de courant continu. Il comporte un fût quadrangulaire et des consoles ou des traverses. Les fondations sont généralement à pieds séparés. Il faut distinguer les pylônes de forme phallique, typiques du Canada, et ceux de forme trapézoïdales appelés pylônes tétrapodes.

La tour Choukhov sur l'Oka est un exemple hors norme de pylône en treillis.

Le pylône français « Beaubourg » est le résultat d'une recherche de cinq années et d'une consultation nationale menée par EDF. Il porte le nom du Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou, dit Beaubourg où le jury l'a retenu en 1977 parmi une quinzaine de projets. Depuis, à chaque nouvelle ligne ou à chaque modernisation de ligne, il s'inscrit dans le paysage comme le symbole du réseau de transport d'électricité.

Pylônes haubanés[modifier | modifier le code]

Pylône haubané en V[modifier | modifier le code]

Pylônes haubanés en V des lignes 7078 et 7090, à proximité de Chapais, au Québec. Ces deux lignes à 735 kilovolts du Réseau de transport de la Baie James.

Le pylône en V haubané est un pylône métallique en treillis. À la différence du pylône traditionnel, son fût forme un V fermé par la console. Il est fixé au sol par sa base et par quatre haubans en acier d'un diamètre de 12,7 mm tendus à un angle de 35°[1]. Il a l'avantage d'être beaucoup plus léger que le pylône en treillis traditionnel — un pylône en V pèse 11,8 t plutôt que 21 pour celui en treillis[2] — et permet d'allonger les portées à 460 m en moyenne[1].

Les premiers pylônes haubanés en V font leur apparition au début des années 1970 sur le tronçon labradorien des trois lignes à 735 kV qui relient la centrale de Churchill Falls au réseau d'Hydro-Québec TransÉnergie. Associé de l'étude de génie-conseil Rousseau, Sauvé, Warren et responsable technique en transport pour la Churchill Falls (Labrador) Corporation Limited (CFLCo), l'ingénieur québécois Gilles G. Sauvé choisit ce pylône, «parfaitement bien adapté au sol rocheux du bouclier canadien», pour les lignes qui partent du poste de la centrale en direction du «point X»[3],[note 1], où les lignes de Terre-Neuve rejoignent celles du Québec.

Après quelques hésitations, Hydro-Québec adoptera le pylône haubané en V à compter de 1973 pour les deux premières lignes du Réseau de transport de la Baie James (RTBJ), construites par Hydro-Québec dans le cadre du projet de la Baie-James. Après l'introduction du pylône haubané à chaînette, il sera utilisé sur certains tronçons des lignes suivantes[4], compte tenu de sa résistance supérieure à 45 mm de glace. Il est aujourd'hui utilisé pour les paliers de tension allant de 230 à 735 kV, surtout pour les lignes du RTBJ et du complexe Manic-Outardes[5].

Pylône haubané à chaînette[modifier | modifier le code]

Deux pylônes haubanés à chaînette du RTBJ.

Facile à monter et de fabrication simple, le pylône à chaînette est utilisé sur certaines sections des lignes. Il supporte des conducteurs à 735 000 Volts. Ce type de pylône nécessite moins d'acier galvanisé que le pylône haubané en V ; il est donc comparativement moins lourd et moins cher.

Pylône tubulaire[modifier | modifier le code]

Pylône tubulaire

De plus en plus, on étend la définition de pylône à tout support complexe destiné aux lignes de transport. Il en est ainsi de la famille des pylônes tubulaires, tels que le type Muguet (les plus courants) ou Mimram (visible au nord d'Amiens).

Pylône en béton[modifier | modifier le code]

Les pylônes en béton sont fréquents en HTA, mais on les rencontre aussi en HTB, comme en Suisse, où on les utilise jusqu'en 380 kV. Ces pylônes sont préfabriqués en usine.

Pylône en bois[modifier | modifier le code]

Ce type de pylône est essentiellement utilisé en HTA, quoiqu'on le trouve dans certains pays pour des tensions allant jusqu'à 161 kV. Des prototypes existent aussi pour des tensions supérieures.

Entretien des pylônes[modifier | modifier le code]

Hélicoptère STH à Salon de Provence

Toute l'année, plusieurs milliers d'acrobates sans public et sans filet (mais avec harnais, par mesure évidente de sécurité) évoluent par presque n'importe quel temps entre ciel et terre (jamais par temps d'orage ou par vent de plus de 70 km/h en France), perchés sur les pylônes ou agrippés aux câbles, pour assurer le transport du courant électrique HT.

Le réseau français de transport de l'électricité RTE possède un service pour des travaux héliportés (STH) ayant une base à Salon de Provence, et d'autres bases en France. Il intervient pour la surveillance du réseau et son entretien.

Risques associés[modifier | modifier le code]

Les pylônes sont généralement accessibles au public, en ville ou dans la campagne. Il faut rappeler que leur accès et leur ascension est interdit aux personnes non habilitées, pour des raisons évidentes de sécurité : risque de chute et de court-circuit (les câbles sont en métal nu, non recouverts d'isolant).

De plus, en cas de court-circuit (dus à la foudre principalement, mais aussi au vent fort, à la végétation non élaguée, à la pollution industrielle ou saline, parfois aux oiseaux...) tout un périmètre (de dimension très variable) autour du pylône est soumis temporairement à une forte surtension, pouvant atteindre plusieurs milliers de volts. Ces surtensions entraînent des risques pour les biens et les personnes situées dans cette zone :

  • détérioration des équipements électriques et électroménagers domestiques ;
  • électrisation des hommes et des animaux à proximité : il est ainsi fortement déconseillé de construire des piscines à proximité d'un pylône ;
  • explosion des canalisations et cuves d'hydrocarbures et de gaz.

Ces cas sont généralement détectés dès la construction, soit de la ligne électrique, soit lors de l'instruction du permis de construire des bâtiments tiers, lorsqu'elle est faite correctement. Le risque est alors supprimé en mettant une distance suffisante entre les deux ouvrages.

Autres informations[modifier | modifier le code]

Nid de cigogne installé sur une position sécuritaire à Cadix en Andalousie.

Dans certaines régions de France, par exemple dans le marais de Brouage, en Charente-Maritime, les oiseaux installent des nids dans les pylônes[6].

Au Québec, lors du verglas massif de 1998, c'est l'accumulation de glace sur les lignes électriques et les pylônes qui les a fait céder à cause du poids. La panne qui s'ensuivit fut d'autant plus longue qu'il fallut reconstruire une bonne partie des lignes haute tension (pylônes de métal) et basse tension (pylônes en bois).

Pylônes remarquables[modifier | modifier le code]

La centrale thermique de Tracy, au Québec et son pylône de 174,6 mètres.

Pylônes électriques les plus hauts[modifier | modifier le code]

Autres pylônes[modifier | modifier le code]

Œuvre d'Elena Paroucheva
Pylône Année de construction Pays Lieu Hauteur Commentaire
Yangtze River Crossing 2003 Chine Jiangyin 346,5 m Pylônes les plus hauts du monde
Yangtze River Crossing Nanjing 1992 Chine Nanjing 257 m Pylônes en béton les plus hauts
Pylons of Pearl River Crossing 1987 Chine 253 m + 240 m 830 ft + 787 ft
Orinoco River Crossing ? Venezuela  ? 240 m Pylônes les plus hauts en Amérique de Sud
Yangtze River Crossing Wuhu 2003 Chine  ? 229 m Pylônes les plus hauts pour HVDC-transmission
Elbe Crossing 2 1976-1978 Allemagne Stade 227 m Pylônes les plus hauts en Allemagne
Chusi-Crossing ? Japon Chusi 226 m Pylônes les plus hauts au Japon
Daqi-Channel-Crossing 1997 Japon  ? 223 m
Overhead line crossing Suez Canal 1998 Égypte 221 m
Pylône du bol d'air 1989 Belgique Ougrée 220 m[9] construction tubulaire
LingBei-Channel-Crossing 1993 Japon  ? 214,5 m
Kerinchi Pylon 1999 Malaisie Kerinchi près de Kuala Lumpur 210 m Pylônes les plus hauts en Asie de Sud
Luohe-Crossing 1989 Chine  ? 202,5 m
Pylônes de Messine 1957 Italie Messine 200 m Ne sont plus utilisés
380kV Thames Crossing ? UK West Thurrock 190 m
Elbe Crossing 1 1958-1962 Allemagne Stade 189 m
Hydro-Québec  ? Canada Sorel-Tracy 174,6 m Commons:Image:Centrale thermique tracy.jpg
Bosporus overhead line crossing III 1999 Turquie Istanbul 160 m
Pylônes de Cadix 1955 Espagne Cadix 158 m
Karmsundet Powerline Crossing ? Norvège Karmsundet 143,5 m
Limfjorden Overhead powerline crossing 2 ? Danemark Raerup 141,7 m
Pylônes de Voerde 1926 Allemagne Voerde 138 m
Köhlbrand Powerline Crossing ? Allemagne Hambourg 138 m
Bremen-Farge Weser Powerline Crossing  ? Allemagne Brême 135 m
Pylons of Ghesm Crossing 1984 Iran Strait of Ghesm 130 m Un pylône est soutenu par un caisson dans la mer
Tour Choukhov sur l'Oka 1929 Russie Dzerjinsk 128 m Structure hyperboloïde
Bosporus overhead line crossing I 1957 Turquie Istanbul  ?
Bosporus overhead line crossing II 1983 Turquie Istanbul  ?
Little Belt Overhead powerline crossing 2 ? Danemark Middelfart 125,3 m + 119,2 m
Duisburg-Wanheim Powerline Rhine Crossing  ? Allemagne Duisbourg 122 m
Little Belt Overhead powerline crossing 1 ? Danemark Middelfart 119,5 m + 113,1 m
Pylons of Duisburg-Rheinhausen 1926 Allemagne Duisburg-Rheinhausen 118,8 m
Bremen-Industriehafen Weser Powerline Crossing  ? Allemagne Brême 111 m deux lignes parallèles
Orsoy Rhine Crossing ? Allemagne Orsoy 105 m
Limfjorden Overhead powerline crossing 1 ? Danemark Raerup 101,2 m
380kV-Ems-Overhead Powerline Crossing  ? Allemagne au sud de Weener 84 m
Pylon in the artificial lake of Santa Maria 1959 Suisse Lake of Santa Maria 75 m Le pylône d'ancrage est dans un lac artificiel
Eyachtal Span 1992 Allemagne Höfen 70 m La plus longue portée entre deux pylônes en Allemagne (1 444 mètres)
Anlage 2610, Mast 69  ? Allemagne Bochum 47 m Pylon of 220kV-powerline décoré avec des ballons dans le Ruhr-Park mall.
Colossus of Eislingen 1980 Allemagne Eislingen 47 m Le pylône est soutenu au-dessus d'une petite rivière
Mezerolles - Villejust ? Franc91 91 103

Recherches pour nouveaux pylônes[modifier | modifier le code]

En 2010, le bureau américain d'architectes Choi + Shine Architects a reçu le prix de la Société des Architectes de Boston pour The Land of Giants. Une recherche pour un nouveau design de pylônes dans le cadre du concours islandais de nouveaux pylônes HT[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'expression Point X était utilisée au moment de la construction du projet de Churchill Falls, parce que le gouvernement du Québec conteste la décision de 1927 du comité judiciaire du Conseil privé de Londres qui fixe la frontière du Labrador.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]