Délestage électrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le délestage électrique consiste à supprimer l'alimentation d'un groupe d'appareils ou de clients afin d'éviter la saturation de l'alimentation électrique[1].

Délestage réseau[modifier | modifier le code]

Dans un réseau électrique, le délestage consiste à arrêter volontairement l'approvisionnement d'un ou de plusieurs consommateurs pour rétablir rapidement l'équilibre entre la production et la consommation du réseau. Il s'agit d'une mesure de sauvegarde destinée à éviter les risques d'effondrement en tension ou en fréquence qui pourraient entraîner la coupure de la totalité d'un sous-réseau.

Il existe quatre types de délestage :

sur ordre 
en fonction des heures de pointe de consommation ;
sur comptage de l'énergie 
en mesurant la moyenne de la puissance consommée en 10 secondes comparée à la puissance souscrite (tarif vert) ;
sur seuil de puissance et / ou de courant 
dès qu'un seuil est dépassé, un relais de délestage coupe les départs non prioritaires ;
sur seuil de fréquence 
Lorsque la fréquence du réseau franchit un seuil fixé par l'UCTE, les gestionnaires de réseaux électriques doivent mettre en place des délestages si la fréquence du réseau se trouve dans la zone 49 et 47,5 Hz. L'application de cette mesure a sans doute permis que la panne de courant européenne de novembre 2006 ne dégénère en défaillance totale du réseau[2].

Délestage local[modifier | modifier le code]

Dans un local industriel ou chez un particulier, il est possible d'utiliser un délesteur permettant d’arrêter l'alimentation de certains appareils non critiques[3] (exemple: chauffage électrique) en cas de consommation électrique trop proche de l'abonnement souscrit. Ceci présente l'avantage de ne pas surdimensionner l'abonnement pour des besoins de puissance ponctuels souvent liés à une utilisation inhabituelle et momentanée de plusieurs appareils gros consommateurs d’électricité (chauffage + four + lave-vaisselle + sèche-linge, etc.).

Certains délesteurs permettent de gérer plusieurs zones voire de délester manuellement une zone particulière, permettant ainsi de faire des économies d’énergie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Délestage, sur le site erdf.fr du 1er avril 2008
  2. (en) A. Merlin et J.P. Desbrosses, European Incident of 4th November 2006. The events and the first lessons drawn, revue Electra, février 2007.
  3. le délesteur, sur le site entraidelec.com

Articles connexes[modifier | modifier le code]