Prix Strega

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Prix Stresa.

Le prix Strega est un prix littéraire italien, l'un des plus prestigieux d'Italie (l'équivalent du prix Goncourt en France).

Il existe depuis 1947 et porte le nom de la liqueur Strega, mot qui signifie littéralement sorcière. Il a été fondé par Guido Alberti, un industriel, et le couple Maria et Goffredo Bellonci. Les Amis du dimanche (surnom du jury) se réunissaient chez les Bellonci pour attribuer le prix. Le premier prix fut attribué le 16 février 1947 (avec quatorze œuvres admises à concourir) à Ennio Flaiano, pour Tempo di uccidere. Puis furent récompensés, entre autres et dans l'ordre chronologique : Cesare Pavese, Alberto Moravia, Massimo Bontempelli, Mario Soldati, Elsa Morante, Dino Buzzati, Giuseppe Tomasi di Lampedusa (pour Le Guépard, en lice avec l'autobiographie de Mario Praz, La Maison de la vie), Primo Levi, Umberto Eco (pour Le Nom de la rose), Claudio Magris, Enzo Siciliano

Lauréats[modifier | modifier le code]

  1. 1947 : Ennio Flaiano, Tempo di uccidere (Longanesi)
  2. 1948 : Vincenzo Cardarelli, Villa Tarantola (Meridiana)
  3. 1949 : Giovanni Battista Angioletti, La memoria (Bompiani)
  4. 1950 : Cesare Pavese, La bella estate (Le Bel Été) (Einaudi)
  5. 1951 : Corrado Alvaro, Quasi una vita (Bompiani)
  6. 1952 : Alberto Moravia, I racconti (Bompiani)
  7. 1953 : Massimo Bontempelli, L'amante fedele (Mondadori)
  8. 1954 : Mario Soldati, Lettere da Capri (Les Lettres de Capri) (Garzanti)
  9. 1955 : Giovanni Comisso, Un gatto attraversa la strada (Mondadori)
  10. 1956 : Giorgio Bassani, Cinque storie ferraresi (Einaudi)
  11. 1957 : Elsa Morante, L'isola di Arturo (Einaudi)
  12. 1958 : Dino Buzzati, Sessanta racconti (Mondadori)
  13. 1959 : Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Il Gattopardo (Le Guépard) (Feltrinelli)
  14. 1960 : Carlo Cassola, La ragazza di Bube (Einaudi)
  15. 1961 : Raffaele La Capria, Ferito a morte (Bompiani)
  16. 1962 : Mario Tobino, Il clandestino (Mondadori)
  17. 1963 : Natalia Ginzburg, Lessico famigliare (Einaudi)
  18. 1964 : Giovanni Arpino, L'ombra delle colline (Mondadori)
  19. 1965 : Paolo Volponi, La macchina mondiale (Garzanti)
  20. 1966 : Michele Prisco, Una spirale di nebbia (Rizzoli)
  21. 1967 : Anna Maria Ortese, Poveri e semplici (Vallecchi)
  22. 1968 : Alberto Bevilacqua, L'occhio del gatto (Rizzoli)
  23. 1969 : Lalla Romano, Le parole tra noi leggere (Einaudi)
  24. 1970 : Guido Piovene, Le stelle fredde (Mondadori)
  25. 1971 : Raffaele Brignetti, La spiaggia d'oro (Rizzoli)
  26. 1972 : Giuseppe Dessì, Paese d'ombre (Mondadori)
  27. 1973 : Manlio Cancogni (it), Allegri, gioventù (Rizzoli)
  28. 1974 : Guglielmo Petroni (it), La morte del fiume (Mondadori)
  29. 1975 : Tommaso Landolfi, A caso (Rizzoli)
  30. 1976 : Fausta Cialente, Le quattro ragazze Wieselberger (Mondadori)
  31. 1977 : Fulvio Tomizza, La miglior vita (Rizzoli)
  32. 1978 : Ferdinando Camon, Un altare per la madre (Garzanti)
  33. 1979 : Primo Levi, La chiave a stella (Einaudi)
  34. 1980 : Vittorio Gorresio, La vita ingenua (Rizzoli)
  35. 1981 : Umberto Eco, Il nome della rosa (Le Nom de la rose) (Bompiani)
  36. 1982 : Goffredo Parise, Sillabario n. 2 (Mondadori)
  37. 1983 : Mario Pomilio, Il Natale del 1833 (Rusconi)
  38. 1984 : Pietro Citati, Tolstoj (Longanesi)
  39. 1985 : Carlo Sgorlon, L'armata dei fiumi perduti (Mondadori)
  40. 1986 : Maria Bellonci, Rinascimento privato (Mondadori)
  41. 1987 : Stanislao Nievo, Le isole del paradiso (Mondadori)
  42. 1988 : Gesualdo Bufalino, Le menzogne della notte (Bompiani)
  43. 1989 : Giuseppe Pontiggia, La grande sera (Mondadori)
  44. 1990 : Sebastiano Vassalli, La chimera (Einaudi)
  45. 1991 : Paolo Volponi, La strada per Roma (Einaudi)
  46. 1992 : Vincenzo Consolo, Nottetempo, casa per casa (Mondadori)
  47. 1993 : Domenico Rea, Ninfa plebea (Leonardo)
  48. 1994 : Giorgio Montefoschi, La casa del padre (Bompiani)
  49. 1995 : Maria Teresa Di Lascia, Passaggio in ombra (Feltrinelli)
  50. 1996 : Alessandro Barbero, Bella vita e guerre altrui di Mr Pyle, gentiluomo (Mondadori)
  51. 1997 : Claudio Magris, Microcosmi (Garzanti)
  52. 1998 : Enzo Siciliano, I bei momenti (Mondadori)
  53. 1999 : Dacia Maraini, Buio (Rizzoli)
  54. 2000 : Ernesto Ferrero, N. (Einaudi)
  55. 2001 : Domenico Starnone, Via Gemito (Feltrinelli)
  56. 2002 : Margaret Mazzantini, Non ti muovere (Mondadori)
  57. 2003 : Melania Mazzucco, Vita (Rizzoli)
  58. 2004 : Ugo Riccarelli, Il dolore perfetto (Mondadori)
  59. 2005 : Maurizio Maggiani, Il viaggiatore notturno (Feltrinelli)
  60. 2006 : Sandro Veronesi, Caos calmo (Bompiani) — la Constitution de l'Italie obtient également un prix spécial Strega
  61. 2007 : Niccolò Ammaniti, Come Dio comanda (Mondadori)
  62. 2008 : Paolo Giordano, La solitudine dei numeri primi (Mondadori)
  63. 2009 : Tiziano Scarpa, Stabat Mater (Einaudi)
  64. 2010 : Antonio Pennacchi, Canale Mussolini (Mondadori)
  65. 2011 : Edoardo Nesi, Storia della mia gente
  66. 2012 : Alessandro Piperno, Inseparabili (Mondadori)
  67. 2013 : Walter Siti, Resistere non serve a niente (Rizzoli)

Edition 2006[modifier | modifier le code]

Le lauréat :

Les 10 autres finalistes :

Éditeurs lauréats[modifier | modifier le code]

Maison d'édition Nombre de victoires Année de la dernière victoire
Mondadori
23
2012
Einaudi
11
2009
Rizzoli
10
2013
Bompiani
9
2011
Feltrinelli
4
2005
Garzanti
4
1997
Longanesi
2
1984
Leonardo
1
1993
Meridiana
1
1948
Rusconi
1
1983
Vallecchi
1
1967

Liens externes[modifier | modifier le code]