Stanislao Nievo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nievo.

Stanislao Nievo (né le 30 juin 1928 à Milan - mort le 12 juillet 2006 à Rome) est un écrivain, journaliste et réalisateur italien, lauréat du prix Strega. C'est le petit-petit-fils d'Ippolito Nievo, auteur de Le confessioni di un italiano.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cinématographie[modifier | modifier le code]

  • Mal d'Africa, 1968 ;
  • Sette donne a testa, 1972.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Romans: Il prato in fondo al mare (Prix Campiello en 1975), Aurora (Mondadori, 1979), Il palazzo del silenzio (Mondadori, 1987), Le isole del Paradiso (Prix Strega en 1987), La balena azzurra (Mondadori, 1990), Il sorriso degli dei (Marsilio, 1997), Aldilà (Marsilio, 1999), Gli ultimi cavalieri dell'Apocalisse (en collaboration avec E. Pennetta, Marsilio, 2004).
  • Récits : Il padrone della notte (Mondadori, 1976), Il cavallo nero (Stampatori, 1979), Il tempo del sogno (Mondadori, 1993), Tre racconti (Italica, 1999).
  • Poésies : Viaggio verde (Mondadori, 1976), Canto di pietra (Mondadori, 1989), Barca solare (Rubbettino, 2001).

Il a traduit Kipling et Defoe.

Journalisme[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Stanislao Nievo sur l’Internet Movie Database