Ponthévrard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ponthévrard
Image illustrative de l'article Ponthévrard
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Canton Saint-Arnoult-en-Yvelines
Intercommunalité Aucune
Maire
Mandat
Roland Bonnet[1]
2008-2014
Code postal 78730
Code commune 78499
Démographie
Gentilé Évryponthains
Population
municipale
602 hab. (2011)
Densité 234 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 08″ N 1° 54′ 39″ E / 48.5522222222, 1.91083333333 ()48° 33′ 08″ Nord 1° 54′ 39″ Est / 48.5522222222, 1.91083333333 ()  
Altitude Min. 141 m – Max. 164 m
Superficie 2,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Ponthévrard

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Ponthévrard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ponthévrard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ponthévrard
Liens
Site web Ponthévrard.fr

Ponthévrard est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Hameaux de la commune[modifier | modifier le code]

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 03 et 26 de la société de transport Transdev Rambouillet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La commune fut autrefois desservie par la ligne de chemin de fer Paris-Chartres par Gallardon qui la reliait à Chartres dès 1917 mais cette ligne ne fut jamais achevée vers Paris et fut finalement déclassée en 1953.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 602 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
188 213 188 181 217 220 203 187 192
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
203 209 187 194 180 169 209 168 184
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
181 179 191 160 160 151 144 121 133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
95 99 155 360 420 471 531 542 601
2011 - - - - - - - -
602 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (13,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 25 %, 15 à 29 ans = 12 %, 30 à 44 ans = 28,1 %, 45 à 59 ans = 19,5 %, plus de 60 ans = 15,4 %) ;
  • 51,4 % de femmes (0 à 14 ans = 32,4 %, 15 à 29 ans = 9,4 %, 30 à 44 ans = 28,2 %, 45 à 59 ans = 18,8 %, plus de 60 ans = 11,4 %).
Pyramide des âges à Ponthévrard en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
1,0 
75 à 89 ans
1,0 
14,4 
60 à 74 ans
10,4 
19,5 
45 à 59 ans
18,8 
28,1 
30 à 44 ans
28,2 
12,0 
15 à 29 ans
9,4 
25,0 
0 à 14 ans
32,4 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Économie[modifier | modifier le code]

De nombreux employés de Cofiroute habitent à Ponthévrard du fait de sa proximité avec le péage de Saint-Arnoult[6].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Ce village possède une école primaire, comprenant une cour de récréation et une cantine, ainsi qu'une médiathèque.

Sports[modifier | modifier le code]

Ponthévrard dispose d'un terrain de tennis avec cours si possible, d'un terrain de football, de deux terrains de pétanque, et de tables de ping pong.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame, dite Saint-Germain de Paris, église de style gothique remontant au XIe siècle.
  • Oratoire de la Bonne Vierge. Cet oratoire, qui abrite une statue de Vierge à l'Enfant, fait l'objet d'un pèlerinage annuel.
  • Plusieurs lavoirs construits au XIXe siècle.

Activités festives[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]