Allainville (Yvelines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allainville.
Allainville
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Canton Saint-Arnoult-en-Yvelines
Intercommunalité Communauté de communes Contrée d'Ablis-Porte des Yvelines
Maire
Mandat
Régine Libaude
2014-2020
Code postal 78660
Code commune 78009
Démographie
Gentilé Allainvillois
Population
municipale
302 hab.
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 27″ N 1° 53′ 51″ E / 48.4575, 1.897548° 27′ 27″ Nord 1° 53′ 51″ Est / 48.4575, 1.8975  
Altitude Min. 145 m – Max. 159 m
Superficie 16,30 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Allainville

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Allainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Allainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Allainville

Allainville, parfois appelée Allainville-aux-Bois, est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Position d'Allainville dans les Yvelines
Locator Dot.png

Situation[modifier | modifier le code]

Située à l'extrême sud-est des Yvelines, limitrophe des départements de l'Essonne et d'Eure-et-Loir, Allainville est une commune rurale, au territoire plat et dénudé caractéristique de la Beauce.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Hameaux de la commune[modifier | modifier le code]

  • Hattonville,
  • Obville
  • Érainville
  • Groslieu
  • Souplainville

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Allainville
Paray-Douaville Paray-Douaville Chatignonville
Paray-Douaville Allainville Chatignonville
Sainville Garancières-en-Beauce Garancières-en-Beauce

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route nationale 191 qui relie Rambouillet à Étampes (Essonne). Elle est traversée dans sa partie est par l'A10 (Paris-Orléans) et héberge un échangeur au croisement avec la RN 191.

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 18 et 22 de la société de transport Transdev Rambouillet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Description d'Allainville en 1817[modifier | modifier le code]

« Allainville, village, département de Seine-et-Oise, arrondissement de Rambouillet, canton de Dourdan (Sud), ci-devant province de l'Ile de France, dans le Hurepoix et diocèse de Chartres. Il forme avec l'ancienne paroisse de Hattonville, le hameau d'Obeville, les fermes d'Erainville, Souplainville et Gros-Lieu, une commune d'environ 350 habitans. Erainville renferme une maison de campagne. Le château d'Obeville[1] a été détruit. II ne reste plus de celui de Groslieu que la ferme et une tuilerie. Les grains forment la principale production du terroir, dont une partie est en bois. Le village d'Allainville est à 2 lieues trois quarts au sud-ouest de Dourdan et 2 à l'est d'Auneau ; sa distance de Paris est de 13 lieues trois quarts vers le sud-ouest par Dourdan, et une chaussée Joignant l'ancienne route de Chartres. (Poste aux lettres de Dourdan.) »

— Charles Oudiette, Dictionnaire topographique des Environs de Paris, jusqu'à 20 Lieues à la ronde de cette capitale, Paris, 1817, seconde édition, p. 8

Histoire contemporaine[modifier | modifier le code]

Le 19 mai 1940, un bombardier allemand Junkers 88A est touché par la D.C.A. française : il prend feu et se pose au lieu dit "La Pièce de l'Hôtel-Dieu" au hameau d'Obville de la commune : les 4 aviateurs allemands sont désarmés, l'un deux devait succomber le lendemain.

Dans la nuit du 5 au 6 juillet 1944, en prélude à la libération, un quadrimoteur canadien tombe en flammes au lieu-dit "Le Buisson" entre le hameau d'Obville et Chatignonville : trois aviateurs périrent et furent inhumés dans le cimetière de la commune[2].


Catastrophes naturelles[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Site de la Villa Alleni (époque gallo-romaine).
  • Le nom d'Allainville dérive du nom latin, Allanus, référence aux Alains qui ont peuplé la région.
  • Au XVIIIe siècle, le territoire est partagé entre deux paroisses, Allainville et Hattonville. Allainville est une seigneurie rattachée au Comté de Montfort.

Allainville s'est appelée :

  • Franciade-Libre à la Révolution
  • avant de reprendre son nom Allainville en 1793
  • puis Allainville en Hatouville en 1801

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Daniel Langlois apolitique maire
2008 en cours Régine Libaude apolitique maire

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 298 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
322 284 353 345 464 351 346 375 365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
363 341 334 326 350 385 452 400 370
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
348 347 333 283 296 320 307 300 252
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
243 189 189 181 273 293 307 305 302
2011 - - - - - - - -
298 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


En 1720 Attainville comptait 59 feux[5] et Hattonville 27, cf. Nouveau dénombrement du royaume, par généralitez, élections, paroisses et feux, Paris, Saugrain, 1720, p. 90-91.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (54,1 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 54,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,5 %, 15 à 29 ans = 18,1 %, 30 à 44 ans = 27,7 %, 45 à 59 ans = 19,9 %, plus de 60 ans = 13,8 %) ;
  • 45,9 % de femmes (0 à 14 ans = 19,1 %, 15 à 29 ans = 14,9 %, 30 à 44 ans = 23,4 %, 45 à 59 ans = 24,1 %, plus de 60 ans = 18,4 %).
Pyramide des âges à Allainville en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,7 
7,8 
75 à 89 ans
6,4 
6,0 
60 à 74 ans
11,3 
19,9 
45 à 59 ans
24,1 
27,7 
30 à 44 ans
23,4 
18,1 
15 à 29 ans
14,9 
20,5 
0 à 14 ans
19,1 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre : église de style roman en pierre meulière datant du XIIIe siècle. Le clocher à trois étages s'élève sur le côté droit du chœur.
  • Mairie-école : bâtiment en pierre, à ornementations en briques rouges, construit en 1911.
  • Trace de voie gallo-romaine et sépultures de la même époque.

Activités festives[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Obville de nos jours.
  2. André Galliot "Dourdan et ses environs 1939-1945 Imprimerie Cloître 29800 Saint-Thonan, juillet 2008.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  5. Foyer fiscal au sens moderne.
  6. « Évolution et structure de la population à Allainville en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 avril 2011)
  7. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 avril 2011)