Manuel Gutiérrez Mellado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mellado.

Le capitaine général de l'Armée Manuel Gutiérrez Mellado, marquis de Gutiérrez Mellado (né à Madrid le 30 avril 1912 - mort à Alcolea del Pinar le 15 décembre 1995), était un militaire espagnol, qui joua un rôle clé dans la Transition démocratique.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Militaire de vocation, il intègre à 17 ans l'Académie générale militaire de Saragosse. Il combattit du côté des nationalistes durant la Guerre civile et fut emprisonné. Réfugié dans une ambassade, il devint ensuite agent clandestin dans l'arrière-garde républicaine de Madrid.

Promu général en 1970, puis général de division en 1973, il obtient le commandement général et le poste de Délégué du Gouvernement à Ceuta en juin 1975. En mars 1976, il décroche le grade de lieutenant général et devient capitaine général de la VIIe Région militaire. En juin suivant, il est nommé chef d'État-major central.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Trois mois plus tard, il devient premier Vice-Président du Gouvernement, chargé des Affaires de Défense. Après les élections constituantes du 15 juin 1977, il reste premier Vice-Président et devient ministre de la Défense dans le premier gouvernement d'Adolfo Suárez.

Lors de la formation de son second gouvernement, il perd son portefeuille ministériel mais conserve sa vice-présidence en devenant responsable des Affaires de Sécurité et de Défense nationale. À cette époque, l'extrême-droite l'accuse d'être un franc-maçon et d'avoir agi comme agent double durant la guerre civile.

L'image la plus célèbre de Manuel Gutiérrez Mellado est sans aucun doute son injonction aux putschistes lors du coup d'État du 23 février 1981. Alors que les militaires et gardes civils conduits par Antonio Tejero envahissaient la salle des séances du Congrès des députés, il se leva en effet de son siège pour demander des explications à ces derniers, provoquant leur réaction. Cette scène, qui montre une dizaine de soldats peinant à maîtriser un homme seul de près de soixante-dix ans, est restée gravée dans la mémoire de nombreux Espagnols et symbolise le caractère irréversible du processus démocratique.

Malgré ce coup d'éclat, il ne fut pas reconduit dans le gouvernement de Leopoldo Calvo-Sotelo. Il est alors le dernier militaire à avoir participé à un gouvernement en Espagne.

Après la Transition[modifier | modifier le code]

Très affecté par la mort du fils d'un ami qui n'avait pas réussi à arrêter la drogue, il décida de participer à la résolution de ce problème et créa, en 1986, la Fondation d'aide contre la toxicomanie (FAD).

En 1994, il est élevé, à titre honorifique, au rang de capitaine général de l'Armée par le Roi Juan Carlos Ier, qui lui accorde également le titre de Marquis de Guttiérez Mellado pour les services rendus à l'Espagne.

Manuel Gutiérrez Mellado est mort le 15 décembre 1995 d'un accident de la route à la hauteur de Alcolea del Pinar, dans la province de Guadalajara, alors qu'il assistait à un acte organisé par la FAD. Il était âgé de 83 ans.