Maman, j'ai raté l'avion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maman, j'ai raté l'avion

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Maison utilisée par le film. Elle est située à Winnetka, dans l'Illinois.

Titre original Home Alone
Réalisation Chris Columbus
Scénario John Hughes
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Sortie 1990
Durée 97 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Maman, j'ai raté l'avion (Home Alone) est une comédie familiale réalisée par Chris Columbus, sortie en 1990. Rapidement élevée au statut de film culte malgré ses critiques plutôt mitigées, la suite du film, sortie en 1992 s'intitule Maman, j'ai encore raté l'avion.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La famille McCallister s'embarque pour Paris pour y passer les fêtes de Noël. Seulement voilà : à bord de l'avion, Peter et Kate McCallister s'aperçoivent qu'ils ont laissé chez eux le plus jeune de leurs fils ; Kevin, âgé de seulement 8 ans, principalement tourmenté par ses frères et sœurs mais aussi chétif, insouciant, effrayé (particulièrement par son voisin le mystérieux Père Marley), mais aussi intelligent et débrouillard.

Alors que sa famille tente de faire quelque chose depuis Paris et que sa mère tente tout ce qu'elle peut pour retourner auprès de lui, Kevin, de son côté, est fort content de s'être débarrassé de sa famille, laquelle lui tape souvent sur les nerfs et le met parfois à l'écart en raison de sa position de benjamin. Il goûte alors à une vie tranquille, faisant lui-même les courses et se croyant définitivement seul ; mais il ne sait pas que deux cambrioleurs ont prévu de vider la maison le jour de Noël. Il finit tout de même par connaître l'existence de cette inquiétante vérité et devra déjouer les plans de ces deux individus pour protéger sa maison.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

  • Label : Sony Music Entertainment (Canada) "Publication 1990"
  1. Home Alone Main Title ("Somewhere in My Memory") (4:53)•
  2. Holiday Flight (0:59)
  3. The House (2:27)
  4. Star Of Bethlehem (Orchestral Version) (2:51)
  5. Man Of The House (4:33)
  6. White Christmas (2:40)
  7. Scammed by a Kindergartner (3:55)
  8. Please Come Home for Christmas (2:41)
  9. Follow That Kid! (2:03)
  10. Making the Plane (0:52)
  11. O Holy Night (2:48)
  12. Carol of the Bells (1:25)
  13. Star of Bethlehem (2:59)
  14. Setting the Trap (2:16)
  15. Somewhere in My Memory (1:04)
  16. The Attack on the House (6:53)
  17. Mom Returns and Finale (4:19)
  18. Have Yourself a Merry Little Christmas (3:05)
  19. We Wish You a Merry Chrismas/End Title (4:15)

La plupart des morceaux ont été composés par John Williams.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Maman, j'ai raté l'avion est une comédie pour Noël empreinte de tendresse qui permit à Macaulay Culkin d'acquérir une notoriété internationale.
  • À sa sortie, le film arriva en tête du box-office.
  • Macaulay Culkin et John Candy qui jouent dans le film ont déjà été partenaires dans deux autres comédies : Oncle Buck (1989) et Ta mère ou moi (1991).
  • Beaucoup connaissent Shchedryk grâce à ce film.
  • Dans ce premier opus, on peut voir que la famille boit beaucoup de Pepsi, dans le second opus, on les verra boire du Coca.
  • La maison où habite Kevin est bien située Avenue Lincoln, mais au numéro 671 dans le village de Winnetka situé dans le comté de Cook en proche banlieue de Chicago dans l'Illinois. En 2011, ses propriétaires actuels mettent la fameuse maison en vente et les agents immobiliers en font la promotion comme étant : « la maison Home Alone. ».
  • On peut remarquer dans le film une possible référence aux Aventuriers de l'arche perdue de Steven Spielberg sorti en 1981. En effet, lorsque Harry se brûle la main sur la porte d'entrée de la maison des McCallister, il tente de soulager la brûlure dans la neige, mais conserve néanmoins la marque du M sur la paume ; il en va de même pour l'agent de la Gestapo Arnold Toht joué par Ronald Lacey qui, de son côté, se brûle en voulant attraper le Médaillon de dans l'aventure d'Indiana Jones.
  • Le film Angels with Filthy Souls que regarde Kevin n'est pas un vrai film : quelques images avec Ralph Foodey ont été tournées spécialement pour le film, en parodiant un vrai film Les Anges aux figures sales (Angels with Dirty Faces) de Michael Curtiz avec James Cagney. Kevin se sert de la scène pour tromper le livreur de pizza, vraisemblablement par vengeance personnelle, puis Marvin, à l'aide des pétards de Buzz placés dans une cocotte, pour l'empêcher de rentrer par effraction. En revanche, lors de leur séjour à Paris, la famille de Kevin regarde un vrai film ; il s'agit de La vie est belle (1946) de Frank Capra, un classique de Noël aux États-Unis.

Liens externes[modifier | modifier le code]