Comté de Cook (Illinois)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comté de Cook.
Comté de Cook
(Cook County)
Localisation du comté dans l'État
Localisation du comté dans l'État
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de l'Illinois Illinois
Chef-lieu Chicago
Fondation 15 janvier 1831
Démographie
Population 5 231 351 hab. (2012)
Densité 2 136 hab./km2
Géographie
Superficie 244 900 ha = 2 449 km2
Superficie eau 178 600 ha = 1 786 km2
Superficie totale 423 500 ha = 4 235 km2

Le comté de Cook (en anglais: Cook County) est un comté situé au nord-est de l'État de l'Illinois en bordure du lac Michigan aux États-Unis. Avec 5 231 351 habitants en 2012[1], le comté de Cook est le deuxième comté le plus peuplé des États-Unis après celui de Los Angeles. Il représente 40,6 % de la population totale de l'État. Près des trois quarts de ses résidents habitent la ville de Chicago, qui est le siège du comté. Il y a environ 130 municipalités constituées dans le comté de Cook, dont la plus importante est Chicago, qui est la troisième plus grande ville des États-Unis et représente à elle seule environ 54 % de la population du comté. Le comté fait partie de l'aire métropolitaine de Chicago.

Les électeurs du comté de Cook votent traditionnellement pour le parti démocrate, à l'inverse des comtés qui l'entourent (DuPage, Lake et Will), qui sont plutôt républicains.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'après le Bureau du recensement des États-Unis, le comté a une superficie totale de 4 235 km² (1 635 mi²), dont 2 449 km² (956 mi²) de terre et 1 785 km² (689 mi²), soit 42,16 % d'eau (en particulier le lac Michigan). La ville de Chicago occupe à elle seule 606 km², dont 588 km² de terre.

Toutes les municipalités (hormis la ville de Chicago) font partie de l'une des 30 townships qui divisent le comté de Cook. Il est l'un des comtés les plus urbanisé et les plus densément peuplé des États-Unis, comprenant la majeure partie du territoire de la ville de Chicago (une petite partie de cette dernière étant située dans le comté voisin de DuPage) et de nombreuses banlieues proches. Les comtés mitoyens sont appelés les « Collar Counties » ; ils comprennent la majeure partie des banlieues de Chicago.

Le comté est bordé par le comté de Lake au nord, le comté de Kane au nord-ouest, le lac Michigan à l'Est, le comté de Will au sud et sud-ouest, le comté de Lake (Indiana) au sud-est et le comté de DuPage à l'ouest.

Comtés adjacents[modifier | modifier le code]

Rose des vents Comté de Kane Comté de Lake lac Michigan Rose des vents
Comté de DuPage N lac Michigan
O    Comté de Cook    E
S
Comté de Will Comté de Will Comté de Lake (Indiana)

Histoire[modifier | modifier le code]

Le comté de Cook a été créé le 15 janvier 1831 par la scission du comté de Putnam par un acte de l'Assemblée générale de l'Illinois (Illinois State Legislature). Il a été le 54e comté établi dans l'Illinois. Son nom provient de Daniel Pope Cook, qui fut le premier procureur général de l'État ainsi que le deuxième représentant de l'État au Congrès.

En 1839, peu de temps après sa création, le comté de Cook a perdu une partie de son territoire qui a donné naissance au comté de DuPage.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Le siège du comté de Cook, sur Daley Plaza dans le centre de Chicago

Le gouvernement du comté de Cook (en anglais: Cook County Board) est divisé en branches exécutive et législative. Le président du conseil (Cook County Board President) incarne le pouvoir exécutif et préside le conseil, les représenants du conseil (Cook County Board of Commissioners), au nombre de 17, incarnent le pouvoir législatif et représentent les 17 districts du comté. Ils sont élus pour quatre ans. Ensemble, ils appliquent les lois de l'État dans le comté. Le gouvernement du comté gère la propriété publique, les services de santé publique (gestion de quatre hôpitaux et trente cliniques), la sécurité publique (qui relève de la compétence du shérif du comté; essentiellement dans les territoires non incorporés en municipalités), l'administration pénitentiaire (gestion de la prison du comté) et la maintenance de certaines voies express et artères majeures dans le comté (en dehors de la ville de Chicago)[2].

Le comté de Cook a le 19ème gouvernement local le plus important aux États-Unis. Le président actuel du comté est Toni Preckwinkle. Le comté a plus de membres du parti démocrate que n'importe quel autre comté de l'Illinois, et est l'un des comtés comptant le plus de démocrates aux États-Unis. Ces quarante dernières années, les habitants n'ont voté qu'une seule fois pour un candidat républicain lors d'une élection présidentielle, quand les électeurs du comté ont préféré Richard Nixon à George McGovern en 1972. En 1970, la constitution de l'État de l'Illinois a permis au parti majoritaire de redessiner les circonscriptions électorales ; les démocrates l'ont fait à plusieurs reprises, plus récemment en 2011, par "charcutage électorale" (Gerrymandering) pour obtenir des sièges républicains supplémentaires au Congrès de l'État dans l'élection de 2012[3],[4],[5]. Néanmoins, les républicains sont habituellement représentés par des titulaires responsables de certains districts.

Le Parti démocrate du comté de Cook (Cook County Democratic Party) est une organisation qui représente les électeurs démocrates dans les 50 circonscriptions de la ville de Chicago et dans les 30 townships du comté de Cook. L'organisation domine la politique du comté, de la ville de Chicago et de l'État depuis les années 1930. Le dernier maire républicain de Chicago était William Hale Thompson, qui a quitté son bureau en 1931 avec un record de corruption qui explique en partie la domination démocrate à Chicago depuis cette époque. En effet, tous les maires de Chicago depuis 1931 sont démocrates. Les candidatures républicaines à la mairie depuis lors sont celles du candidat républicain Bernard Epton, qui est parvenu au score le plus serré de l'histoire politique de Chicago lorsqu'il fut vaincu par le démocrate Harold Washington en 1983 (à moins de 40 000 voix) dans une élection qui a attiré un auditoire national.

En mars 2008, le Conseil du comté de Cook a augmenté la Taxe sur la vente d'un pour cent, augmentant le taux de la taxe sur la vente dans le comté qui est passé de 0,75 % à 1,75 %. À Chicago, le taux a grimpé jusqu'à 10.25 pour cent, le plus élevé de n'importe quelle autre grande ville aux États-Unis. À Evanston, la taxe sur la vente a atteint 10 pour cent et les résidents d'Oak Lawn payeront 9.5 pour cent. Le 22 juillet 2008, le Cook County board a voté contre la proposition du commissaire du comté de Cook d'abroger l'augmentation d'impôts.

Tribunal du comté

Le tribunal du comté de Cook, qui est un organisme d'État financé en partie par le comté, traite plus de 1,2 million de cas chaque année. La prison du comté (Cook County Jail) gérée par le ministère correctionnel (Cook County Department of Corrections), aussi connu comme le Cook County Jail, est la plus grande prison sur un site unique dans le pays (environ 12 500 prisonniers dans un seul bâtiment). Le Cook County Juvenile Detention Center, sous l'autorité du juge en chef de la Cour d'État, est le centre pour mineurs le plus imporant dans le pays et l'un des plus grands de la nation. La Law Library du comté de Cook est la deuxième plus grande bibliothèque de droit d'un comté dans la nation.

Le ministère de la santé, qui administre les services de santé publique dans le comté, est le deuxième plus grand système de santé publique dans le pays. Trois hôpitaux font partie de ce système : John H. Stroger, Jr. Hospital of Cook County, Provident Hospital et l'Oak Forest Hospital of Cook County, ainsi que plus de 30 cliniques réparties à travers le comté de Cook.

Le ministère des transports du comté de Cook (Cook County Department of Transportation and Highways) est responsable de la conception, de la construction et de l'entretien des artères majeures dans le comté. Bien que le ministère des transports du comté a joué un rôle dans la conception de la plupart des autoroutes dans le comté, aujourd'hui, elles sont sous la juridiction de l'État (Illinois Department of Transportation). Les artères majeures situées dans la ville de Chicago ne sont pas sous la juridiction du comté et sont prises en charge par la ville (Chicago Department of Transportation).

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le bureau du recensement des États-Unis de 2010, la population du comté était 5 194 675 habitants. Il y avait 1 974 181 ménages et 1 269 398 familles résidant dans le comté. La densité de population était de 5 686 personnes par mile carré (2 195/km²).

Les Blancs (c'est-à-dire les Irlandais, Italiens, Allemands, Russes et Polonais) représentent 55,4 % de la population, les Afro-américains représentent 24,8 %, les Américains d'origine asiatique (1,8 % d'Indiens, 1,2 % de Philippins, 1,2 % de Chinois, 0,7 % de Coréens, 0,3 % de Vietnamiens, 0,2 % de Japonais, 0,8 % autres) représentent 6,2 % de la population et les Amérindiens représentaient 0,4% de la population du comté de Cook. Les personnes d'autres races représentent 10,6% de la population, les personnes métisses ou issus d'une union mixte représentent 2,5 % de la population du comté. Les hispaniques et latinos (de n'importe quelle race) représentent 24,0 % de la population totale du comté de Cook.

Selon le recensement de 2000, 9,1 % des habitants du comté ont des ancêtres Polonais, 8,1 % des ancêtres Allemands, 7,9 % des ancêtres Irlandais et 5,7 % des ancêtres Italiens. Selon un rapport, 17,63 % des personnes parlaient l'Espagnol à la maison ; 3,13 % parlent le Polonais.

Près des trois quarts de ces résidents habitent la ville de Chicago qui compte à elle seule 2 718 782 habitants en 2013.

Évolution de la population
Année Habitants
1840 10 201
1850 43 385
1860 144 944
1870 349 946
1880 607 524
1890 1 191 922
1900 1 838 735
1910 2 405 233
1920 3 053 017
1930 3 982 123
1940 4 063 342
1950 4 508 792
1960 5 129 725
1970 5 492 369
1980 5 253 655
1990 5 105 067
2000 5 376 741
2005 5 303 683

Le Bureau du recensement des États-Unis a établi que la répartition communautaire de la population était la suivante :

Répartition des communautés
Communauté Pourcentage de la population
Blancs 56,27 %
Afro-Américains 26,14 %
Asiatiques 4,84 %
Amérindiens 0,29 %
Métis 0,05 %
autres communautés 9,88 %
personnes appartenant à plus d'une communauté 2,53 %
Hispaniques 19,93 %

Sur les 1 974 181 ménages, 30,9 % ont un enfant de moins de 18 ans, 44,0 % sont des couples mariés, 15,6 % n'ont pas de maris présents, et 35,7 % ne sont pas des familles. 29,4 % de ces ménages sont constitué d'une personne dont 9,3 % d'une personne de 65 ou plus.

Pyramide des âges du recensement de 2000
Répartition par tranches d'âge de la population
Tranches d'âge Pourcentage de la population
moins de 18 ans 26,0 %
de 18 à 24 ans 9,9 %
de 25 à 44 ans 31,7 %
de 45 à 64 ans 20,7 %
65 ans ou plus 11,7 %

L'âge moyen de la population est de 34 ans. Pour 100 femmes il y 93,9 hommes. Pour 100 femmes de 18 ou plus, il y a 90,5 hommes.

Le revenu annuel moyen d'un ménage est de 45 922 dollars, et celui d'une famille de 53 784 dollars. Les hommes ont un revenu moyen de 40 690 dollars contre 31 298 dollars pour les femmes. Le revenu moyen par tête est de 23 227 dollars. Près de 10,6 % des familles et 13,5 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, dont 18,9 % de ceux en dessous de 18 ans et 10,3 % de ceux de 65 et plus.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Townships[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Townships de l'État de l'Illinois.

Dans l'Illinois ainsi que dans d'autres États américains, une township est une subdivision administrative d'un comté. Intermédiaire entre la commune et le comté, les compétences des townships varient suivant les États. Dans l'Illinois elles sont relativement élargies et interviennent dans les domaines de la sécurité publique, les transports publics et scolaires, la protection de l'environnement, la santé, la gestion des librairies et les services sociaux.

En plus de servir les petites et moyennes communes, les townships servent particulièrement les secteurs du comté qui ne sont pas incorporés en communes (municipalités) et qui n'ont donc pas le pouvoir d'interagir dans certains domaines. Le comté de Cook est divisé en 30 townships.

La ville de Chicago est la seule commune du comté à ne faire partie d'aucune township.

Townships (par population)[modifier | modifier le code]

Carte du comté de Cook (en jaune) avec ses 30 townships et la ville de Chicago (qui ne dépend d'aucune township).

Les 30 townships du comté de Cook par ordre décroissant de population:

  • Thornton Township - 180 802
  • Wheeling Township - 155 834
  • Proviso Township - 155 831
  • Worth Township - 152 239
  • Maine Township - 135 623
  • Schaumburg Township - 134 114
  • Palatine Township - 112 740
  • Bremen Township - 109 575
  • Lyons Township - 109 264
  • Niles Township - 102 638
  • Elk Grove Township - 94 969
  • Leyden Township - 94 685
  • Bloom Township - 93 901
  • Orland Township - 91 418
  • Cicero Township - 85 616
  • Hanover Township - 83 471
  • Northfield Township - 82 880
  • Evanston Township - 74 239
  • Rich Township - 67 623
  • New Trier Township - 56 716
  • Berwyn Township - 54 016
  • Palos Township - 53 419
  • Oak Park Township - 52 524
  • Stickney Township - 38 673
  • Norwood Park Township - 26 176
  • Calumet Township - 22 374
  • Lemont Township - 18 002
  • Riverside Township - 15 704
  • Barrington Township - 14 026
  • River Forest Township - 11 635

Municipalités[modifier | modifier le code]

Panorama sur Downtown Chicago

Villes[modifier | modifier le code]

Villages[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Une bretelle d'accés sur l'autoroute à Chicago

Le comté de Cook est desservi par les bus du réseau de transports en commun du Chicago Transit Authority (CTA), du vaste réseau de bus Pace et dispose de nombreuses lignes de trains de banlieue Metra à destination de toute l'agglomération de Chicago.

Le comté se trouve également au cœur d'un vaste réseau d'autoroutes fédérales (U.S. highway) et inter-États (Interstate highway) et de routes d'État (State Route).

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans la série télévisée hospitalière Urgences, l'hôpital de Chicago dans lequel se déroule l'intrigue se nomme « Cook County General Hospital ».
  • Les évènements de la série télévisée judiciaire The Good Wife se déroute dans la ville de Chicago.
  • La série télévisée Demain à la une se déroule à Chicago où Gary Hobson reçoit l'édition du Chicago Sun-Times du lendemain.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cook County QuickFacts from the US Census Bureau. Quickfacts.census.gov. Retrieved on 2013-07-21
  2. About the Cook County Board of Commissioners
  3. Howley 2012
  4. Bazelon 2012
  5. Mark Greenbaum, « Democrats' revenge in 2012: a radical Illinois gerrymander », Christian Science Monitor,‎ 8 juin 2011 (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Kerry Howley, « Tammy Duckworth Wins in Illinois, as Does Gerrymandering and Deadbeat-Dad Shaming », Slate,‎ 6 novembre 2012 (lire en ligne)
  • (en) Emily Bazelon, « It’s Appalling that Gerrymandering Is Legal », Slate,‎ 9 novembre 2012 (lire en ligne)

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]