Le Devin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Devin
19e album de la série Astérix
Scénario René Goscinny
Dessin Albert Uderzo

Personnages principaux Astérix, Obélix

Éditeur Hachette
ISBN 2-01-210151-8
Nb. de pages 48

Prépublication 1972
Albums de la série Astérix
Précédent Les Lauriers de César Astérix en Corse Suivant

Le Devin est le dix-neuvième album de la série de bande dessinée Astérix de René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin), prépublié dans Pilote du n° 652 (4 mai 1972) au n° 673 (28 septembre 1972) et publié en album en 1972.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Terrorisés par un violent orage, les habitants du village se sont réunis dans la hutte de leur chef. L'arrivée d'un étranger hautain vêtu d'une peau de bête provoque de prime abord la panique générale. Celui-ci prétend être un devin, et profitant de la crédulité de ses hôtes et de l'absence de leur druide, prend rapidement un ascendant considérable sur les villageois, à l'exception d'Astérix qui reste sceptique. Bientôt les Romains cherchent à tirer parti de la situation.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

La leçon d'anatomie du docteur Tulp
  • Une case de l’album dans laquelle le devin ausculte un poisson fait allusion à la leçon d'anatomie du docteur Tulp, tableau de Rembrandt.
  • Page 3 case 5 : Abraracourcix dit que Amora la déesse de la moutarde est montée aux nez des autres dieux, les auteurs font ici référence à une marque de moutarde très connue en France.
  • Une des divinités gauloises (très nombreuses à tel point que les Gaulois les numérotent), Séquana (déesse de la Seine), porte le numéro 75 (allusion à l'ancien département de la Seine)
  • Ce sont évidemment les astrologues et autres devins modernes que Goscinny cherche à égratigner dans cet album. Pour mieux enfoncer le clou, la page d'explication sur cette profession antique (page 9) contient deux représentations contemporaines : une photographie de la tour Esso de la Défense en construction et une maison de rêve calquée sur la maison réelle d'Uderzo.
  • Le centurion et l'optione testent tour à tour les talents du devin sur le résultat d'un jet de 2 dés à 6 faces en demandant au devin le résultat entre 1 et 12, oubliant qu'il est impossible de réaliser un résultat de 1.
  • Page 11 case 7 : Obélix crie au devin qui veut lire son chien que "Personne ne nous a jamais lus, et personne ne nous lira !!!" Etrange de la part d'un personnage de bande dessinée.