Landing Vehicle Tracked

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Landing Vehicle Tracked (LVT)
Un Landing Vehicle Tracked (LVT-4)
Un Landing Vehicle Tracked (LVT-4)
Caractéristiques de service
Utilisateurs Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Conflits Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Guerre de Corée
Production
Concepteur Donald Roebling (en)
Année de conception 1935
Constructeur FMC Corporation
Unités produites 2 962
Caractéristiques générales
Équipage 3 + 30 passagers
Longueur 7,95 m
Largeur 3,25 m
Hauteur 2,49 m
Masse au combat 16,5 tonnes
Armement
Armement principal 2 mit. Browning M2
Armement secondaire 2 mit. Browning 1919
Mobilité
Moteur moteur en étoile
Puissance 250 ch
Vitesse sur route 32 km/h (sur route)
12 km/h (dans l'eau)
Puissance massique 150 ch/tonne
Autonomie 240 km (sur route)
80 km (dans l'eau)

Les Landing Vehicles Tracked (LVT) étaient une classe de véhicules amphibies de débarquement utilisés par la Marine américaine, le Corps des Marines des États-Unis et l'Armée de terre des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Initialement conçus uniquement comme transporteurs de fret pour navire, ils ont rapidement évolué pour transporter des troupes d'assaut et des véhicules blindés. Dans l'armée américaine, ils étaient aussi couramment nommés amphtrack (mot valise signifiant tracteur amphibie) ou amtrak.

Ils pouvaient atteindre une vitesse maximale de 32 km/h (12 km/h dans l'eau) et accueillir jusqu'à 30 passagers.

Historique[modifier | modifier le code]

Des LVT-4 lors de la bataille d'Iwo Jima en 1945.

Utilisés essentiellement sur le théâtre Pacifique, ils furent utilisés comme soutien logistique pendant la bataille de Guadalcanal en 1942-1943. Les LVT furent également employés massivement lors du débarquement sur Tarawa. Plus de 1 000 exemplaires prirent part à la bataille d'Okinawa en 1945.

Sur le front européen, les LVT portaient le nom de « Buffalo » et ne furent utilisés qu'à la fin de la guerre par les armées canadienne et américaine lors de la bataille de l’Escaut, de l'opération Plunder et lors de la traversée de l'Elbe en 1945. Cette version était motorisée par un moteur de char Stuart. 2 962 exemplaires furent au total produits.

Après la Seconde Guerre mondiale, ils continuent d'être utilisés par l'armée française pendant la guerre d'Indochine et lors de la crise du canal de Suez puis pendant la guerre de Corée par l'armée américaine.

Dans les années 1950, les anciens LVT en service seront progressivement remplacés par des AAV-7A1.


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]