Char moyen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le char moyen est un concept de char d'assaut. Il regroupe l'ensemble des chars dépassant une certaine masse, variable selon le pays constructeur et selon les époques, mais également en deçà d'une limite le séparant du char lourd. Il se définit par opposition aux autres types de char (char léger, char lourd, char super-lourd) et par le rôle qui lui est attribué.

Apparition du type[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire du char de combat.

Après l'apparition du char d'assaut moderne lors de la Première Guerre mondiale, les ingénieurs militaires explorent les pendant l'entre-deux-guerres les différentes possibilités de ce type nouveau. Le char moyen apparaît comme un intermédiaire entre char léger et char lourd.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le type du char moyen de l'entre-deux-guerres se définit autour de trois caractéristiques principales :

  • Sa masse ; le char moyen se trouve faire entre dix et vingt tonnes ;
  • Son blindage ; d'une épaisseur moyenne (de l'ordre de 30 mm), il protège le char du tir des armes légères, mitrailleuses et canons d'infanterie de petit calibre ;
  • Sa vitesse ; la motorisation possible n'est alors pas en mesure d'apporter un ratio puissance/masse important, elle dépasse rarement les 30 km/h.

L'ensemble de ces caractéristiques font de lui un char polyvalent. Il peut être engagé à la fois comme soutien d'infanterie dans une situation offensive, ou en soutien d'artillerie mobile en situation défensive. Il peut donc être utilisé comme char d'infanterie.

Dans certains cas, le blindage est allégé pour permettre d'atteindre des vitesses supérieures. Il est alors possible d'utiliser un char moyen comme force d'attaque rapide. Il s'agit là d'un usage de char de cavalerie.

Exemples[modifier | modifier le code]

Évolution durant la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, le char moyen constitue tout d'abord le meilleur outil blindé à la disposition des belligérants. Mais avec l'amélioration des canons utilisés, leur blindage devient bientôt insuffisant. Leur potentiel offensif (le calibre de l'armement principal) comme défensif (l'épaisseur du blindage) est constamment amélioré, ce qui revient à les faire passer au standard des chars lourds de l'entre-deux-guerres. Toutefois, ces améliorations ne se font pas au détriment de la vitesse ; l'usage en grandes unités blindés devient dominant, formant une nouvelle approche de l'emploi de l'arme blindée.

Guerre froide[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]