Corps des fusiliers marins indonésiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emblème du Korps Marinir.
Marinir indonésiens à l'exercice avec des Marines américains au camp de Karentekok (2006)
Porte-drapeau du Korps Marinir à la parade

Le Korps Marinir est le corps des fusiliers marins de la marine indonésienne. Son rôle est le combat amphibie et une réaction rapide en cas d'invasion du territoire indonésien.

Son commandant actuel est le major-général Achmad Faridz Washington (depuis 2012).

Histoire[modifier | modifier le code]

Unité du Korps Marinir lors d'un exercice dans le cadre du RIMPAC ("Rim of the Pacific Exercise") 2008 à Hawaii

Le corps fut créé le 15 novembre 1945 sous le nom de Corps Mariniers. En 1948, son nom a été changé en Korps Komando ou KKO. Il est redevenu Korps Marinir en 1975.

Le Korps Marinir a participé à diverses opérations militaires intérieures, notamment lors de l'"opération Jayawijaya", dans laquelle des milliers de soldats du corps ont débarqué au début des années 1960 lors de la "campagne de libération de l'Irian", encore administré par les Pays-Bas et revendiqué par l'Indonésie.

Le « mouvement du 30 septembre » en 1965 sert de prétexte à l'armée de terre pour écarter le président Soekarno. Les KKO témoigneront de leur soutien au président. Des affrontements auront lieu avec le RPKAD (troupes spéciales de l'armée de terre).

Cette tradition qu'on peut qualifier de « républicaine » semble être réapparue lors du mouvement de protestation qui a marqué la fin du régime Soeharto fin 1997-début 1998, où les marinir se sont rendus très populaires. À plusieurs reprises, ils ont refusé de tirer sur les manifestants, sympathisant souvent avec eux[1].

Lorsque les premiers secours civils aux victimes du tsunami du 26 décembre 2004 sont arrivés en Aceh, province alors sous état d'urgence et contrôlée par l'armée de terre, la sécurité des organisations non-gouvernementales a été confiée aux marinir.

Toutefois, les rapports entre les Marinir et la population peuvent être marqués d'incidents. Ainsi le 30 mai 2007, une unité de Marinir fait feu sur les habitants du village d'Alastlogo à Java oriental tuant 4 d'entre eux et en blessant 8 autres [réf. souhaitée].

Unités[modifier | modifier le code]

Les effectifs du corps se montent en 2007 à 17 000 hommes répartis en 3 brigades d'infanterie et un bataillon d'éclaireurs (ces effectifs ont donné naissance à la plaisanterie sur un corps dont chaque homme a la charge de défendre une des 17 000 îles de l'archipel indonésien). Le plan de développement de la marine pour 2005-24 prévoit de faire passer ces effectifs à 60 000 hommes.

In 1999 a plan was proposed to expand the Kormar from its strength of 13,000 persons. Based on this plan, every Kormar's base would have three combat brigades: the Infantry, Cavalry, and Artillery and would be supported by one Combat Support Regiment and one Administration Support Regiment. The expansion will create three Kormar bases: Surabaya for Eastern area command, Jakarta for Central area command, and Rate Island in Lampung for Western area command. The expansion would increase the strength of Kormar to 23,000 persons.

Due to budget restraints, the Korps has reduced the amount of allotted training time with armored vehicles. This has resulted in a largely ineffective defensive force that is surpassed by the regular army.

Le Korps Marinir est organisé en pasukan ("troupes"), équivalents de la division :

Un membre du Taifib à l'entraînement

Le corps comprend également :

  • Une équipe d'éclaireurs (Regu Pandu Tempur) et
  • Un bataillon de commandos de marine, le Batalyon Intai Amfibi ou "Taifib".

Matériel[modifier | modifier le code]

Matériel lourd[modifier | modifier le code]

Véhicule Origine Rôle Version En service Remarques
Chars légers
PT-76 Russie PT-76B 70
Véhicules de combat d'infanterie
AMX-10 P France AMX-10 PAC 90

AMX-10P MARINE

80
BVP-2 Slovaquie IFV BVP-2 40 [2]
BMP-3 Russie BMP-3F 54
Véhicules de transport de troupes
BTR-50 Union soviétique BTR-50PK 70
BTR-80 Union soviétique BTR-80A 12[3]
Véhicules amphibie à chenilles
PTS Union soviétique ATV PTS-M
LVT7 états-Unis ATV LVT-P7A1 15 Donnés par la Corée du Sud, total potentiel de 35[4]
Lance-roquettes multiples
RM-70 Tchécoslovaquie MRL RM-70 Grad 7
Artillerie
LG1 France obusier LG1 Mark I 20

Notes[modifier | modifier le code]