SYRANO

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le SYRANO en 2005.
Syrano 501585 fh000028.jpg

SYRANO (Système Robotisé d'Acquisition pour la Neutralisation d'Objectifs) est le premier robot militaire opérationnel de l'armée française. Ce démonstrateur n'a pas été fabriqué en série.

Historique[modifier | modifier le code]

Le programme SYRANO a démarré en décembre 1994 à l'initiative de la DGA. Un groupement d'intérêt économique du même nom, SYRANO, a été alors créé entre Giat Industries, Itmi Aptor du groupe Cap Gemini Sogeti, SAGEM et Dassault Electronique. Un démonstrateur opérationnel de robot d'observation de champ de bataille a été créé en 1997[1] et livré à l'armée française en juillet 1999[2].

SYRANO a été conçu par un consortium de CGEY, Thales, GIAT Industries et SAGEM pour collecter des informations dans les zones de combat, principalement dans les combats en zone urbaine.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Sa base a été réalisée sur le Rheinmetall Wiesel 2 de la Bundeswehr. En terrain accidenté, il se déplace à une vitesse de 40 km/h et son rayon d'action est de 10 km.

Afin de collecter des données sur les champs de bataille, il est équipé au bout d'un mât déployable de six mètres de haut de :

Le SYRANO est un véhicule télé-opéré, c'est-à-dire commandé à distance à partir d'un autre véhicule, qui traite les images et informations reçues en temps réel.

Les fonctionnalités du système embarqué permettent trois missions :

  • Aide à la conduite
  • Aide à la protection
  • Aide à la mission

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) De DART à SYRANO, Bulletins électroniques, 1er mars 1996
  2. (fr) Projet de loi de finances pour 2000, TOME VI - Défense - forces terrestres, Serge Vincon, Sénat Français

Liens externes[modifier | modifier le code]