AMX-13 VCI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
AMX-13 VCI
AMX VCI au Yad la-Shiryon Museum (Israël)
AMX VCI au Yad la-Shiryon Museum (Israël)
Caractéristiques générales
Équipage 1 pilote

+ 1 chef de char + 1 radio tireur + 10 fantassins

Longueur 5,59 m
Largeur 2,51 m
Hauteur 2,40 m
Masse au combat 13,5 tonnes
Armement
Armement principal canon de 20 mm
Armement secondaire mitrailleuse de 12,7 mm ou 1 mitrailleuse de 7,5 mm
Mobilité
Moteur essence
Vitesse sur route 60 km/h
Puissance massique
Autonomie
Vue arrière d'un AMX-13 VTT

L'AMX-13 VCI (pour « véhicule de combat d'infanterie ») est une des multiples variantes du char léger français AMX-13. Il fut utilisé par l'armée française avant d'être remplacé par l'AMX-10 P, lui-même remplacé par le VBCI à partir de 2008.

Histoire[modifier | modifier le code]

AMX-13 VCI de la Gendarmerie mobile exposé à Satory.

Produit à 3 000 exemplaires à partir de 1957, il transportait dix fantassins. Cet engin est appelé AMX-13 VTT (véhicule de transport de troupe) quand il est armé d'une simple mitrailleuse de 7,5 mm (Arme Automatique Modèle 1952) ou de 12,7 mm (Browning M2). Les dernières versions montaient une tourelle équipée d'un canon à tir rapide de 20 mm.

En 1963, l'AMX 13 VTT était déjà produit en série aux Chantiers de La Seyne-sur-Mer. En 1964, le 24e bataillon de chasseurs portés à Tübingen en Allemagne de l’Ouest en était équipé.[réf. nécessaire]

Variantes[modifier | modifier le code]

AMX-13 VTT français en manœuvre en 1972.

L'AMX-13 VCI a servi de base à plusieurs variantes :

  • PC et PC Officier de tir (pour l'artillerie)
  • VCA : Véhicule Chenillé d'Accompagnement
  • VCG : Véhicule de combat du génie
  • RATAC : Radar d'Acquisition et de Tir pour l'Artillerie de Campagne
  • VTB (Sanitaire) : Véhicule de Transport de Blessés
  • Cargo
  • Porte-mortier
  • Porte-missile antichar SS 11

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Delporte, « Ordre de bataille de l’armée de terre au 1er janvier 1989 », sur Armée française en 1989,‎ (consulté le 5 mars 2015).
  2. David Delporte, « Les unités d'infanterie », sur Armée française en 1989,‎ (consulté le 5 mars 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]