José van Dam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Van Dam et Dam.

José van Dam

Naissance 25 août 1940 (74 ans)
Ixelles, Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale Artiste lyrique
Baryton-basse
Style Opéra, lied, mélodie
Formation Conservatoire royal de Bruxelles

Joseph, Libert, Alfred, baron Van Damme (dit José van Dam), né le 25 août 1940 à Ixelles, est un chanteur d'opéra belge. C'est un baryton-basse.

Débuts[modifier | modifier le code]

José van Dam étudie le chant au Conservatoire royal de Bruxelles, dans la classe de Frédéric Anspach, est ensuite lauréat des concours de Liège, de Toulouse et de Genève (1964) et dès sa sortie, en 1961, il chante à l'Opéra de Paris (Les Troyens de Berlioz), ensuite en 1967, il se retrouve à Genève, puis à l'opéra de Berlin de 1967 à 1973 : première interprétation du rôle de Leporello du Don Giovanni de Mozart, rôle fétiche pour longtemps.

La consécration[modifier | modifier le code]

À partir de 1968, il chante au Festival de Salzbourg, puis au Festival de Pâques de Salzbourg. En 1970, il débute une grande carrière internationale à la Scala de Milan, au Metropolitan Opera de New York, à Covent Garden, à Vienne et bien sûr, au Théâtre royal de la Monnaie de Bruxelles, où il joue dans Boris Godounov, Falstaff, Wozzeck, Les Noces de Figaro, Salomé, Gianni Schicchi, Il turco in Italia. En 1973, il retourne à Paris pour des premiers rôles dans Les Contes d'Hoffmann, La Bohème, Les Noces de Figaro. En 1983, il participe à la création du Saint François d'Assise d'Olivier Messiaen, repris en 2004. En 1997, il chante Don Quichotte dans L'Homme de la Mancha que Brel avait interprété 30 ans auparavant ; deux séries de représentations à l'Opéra royal de Wallonie à Liège.

Récital[modifier | modifier le code]

Depuis 1993, Maciej Pikulski est son pianiste accompagnateur principal en récital dans les plus grandes salles du monde : Carnegie Hall à New York, La Scala de Milan, La Monnaie à Bruxelles, Concertgebouw d'Amsterdam, Teatro Colón à Buenos Aires, Théâtre des Champs-Élysées à Paris... et lors de 3 enregistrements discographiques.

Mandats[modifier | modifier le code]

Honneurs et célébrations[modifier | modifier le code]

José Van Dam à La Monnaie, Bruxelles 1988
José Van Dam et Barbara Hendricks, Bruxelles 2006

Filmographie[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Une leçon particulière. Réalisation Jean-François Jung. Conception Olivier Bernager et François Manceaux

Discographie[modifier | modifier le code]

La vaste discographie de José van Dam comprend la plupart des grands rôles de baryton, de nombreuses mélodies françaises, ainsi que deux cycles de Schubert (Voyage d'hiver, Chant du cygne), une intégrale Duparc avec Maciej Pikulski et Les Nuits d'Été avec Serge Baudo. Sous la direction de Jean Claude Casadesus avec l'Orchestre national de Lille, il a enregistré Des Knaben Wunderhorn, les Ruckert Lieder ainsi les fameux Kindertotenlieder de Gustav Mahler.

Il convient aussi de noter son interprétation de Leporello dans Don Giovanni qui constitue une référence[réf. nécessaire].

Son rôle-titre écrasant dans l'Œdipe d'Enesco sous la direction de Lawrence Foster, en 1990, a été unanimement admiré par les critiques de disques[réf. nécessaire]. Son Don Quichotte de Massenet dirigé par Michel Plasson a été sacré Victoire de la musique classique en 1994.

DVD[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

[vidéo] Interview télévisée de José van Dam, par Darius Rochebin, dans l'émission intitulée Pardonnez-moi, diffusée sur RTS, en date du 5 décembre 2010 (durée : 23:09).