Orchestre national du Capitole de Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orchestre National du Capitole de Toulouse
Ville de résidence Toulouse Drapeau de la France France
Lieux d'activité Halle aux Grains
Théâtre du Capitole
Années d'activité depuis début XIXe siècle
Type de formation Orchestre symphonique
Genre Classique
Contemporain
Direction Tugan Sokhiev
Effectif 125 musiciens
Site internet http://www.onct.mairie-toulouse.fr

L’orchestre national du Capitole de Toulouse est l'orchestre symphonique de la ville de Toulouse. Il est domicilié à la Halle aux Grains où il assure la saison symphonique. Il accompagne aussi le théâtre du Capitole dans ses représentations lyriques et chorégraphiques (Ballet du Capitole) et réalise de nombreuses tournées en France et à l'étranger. Il s'est principalement développé grâce à son chef d'orchestre Michel Plasson.


Historique[modifier | modifier le code]

L'Orchestre national du Capitole de Toulouse a été créé au début du XIXe siècle pour les saisons d’opéras du Théâtre du Capitole. Il s’est affirmé comme Orchestre Symphonique après 1945.

L'apport de Michel Plasson[modifier | modifier le code]

Arrivé en 1968, Michel Plasson découvre en 1974 la Halle aux Grains, un bâtiment hexagonal, marché au blé du XIXe siècle utilisé depuis 25 ans comme palais des sports. Il y fait se produire l'orchestre pour l'intégrale des symphonies et des concertos de Ludwig van Beethoven et la salle est adoptée comme résidence principale.

Michel Plasson mène alors l'orchestre en tournée hors de France, enregistre avec lui l'immense majorité de sa discographie, chez EMI (une centaine de disques, dont plusieurs sont récompensés), et lui fait rencontrer les artistes prestigieux de la musique classique : Barbara Hendricks, Régine Crespin, Roberto Alagna, Teresa Berganza, José Carreras, Jessye Norman...

À son départ en août 2003, Michel Plasson laisse derrière lui un orchestre qu'il a mené à un très haut niveau en France, parmi les premiers. Cela se voit aux prix reçus ainsi qu'au label national décerné par le Ministre de la Culture en 1980. En 2004, Michel Plasson est nommé chef d'orchestre honoraire.

La succession de Tugan Sokhiev[modifier | modifier le code]

Nommé par la ville de Toulouse, c'est le jeune chef d'orchestre ossète Tugan Sokhiev qui dirige l'orchestre au départ de Michel Plasson. Il est depuis septembre 2005 le premier chef invité et conseiller musical de l'orchestre. Il assure le poste de directeur musical à compter de septembre 2008.

Jeune public[modifier | modifier le code]

L'orchestre, sous l'impulsion de Michel Plasson, s'est lancé dans des programmes largement tournés vers le jeune public. Ainsi, il présente chaque année, au même titre que les habituels concerts de semaine pour les adultes, des concerts le dimanche matin, au programme plus accessible (Pierre et le loup, Piccolo, Saxo et Compagnie, Le Carnaval des animaux...) et souvent présenté et expliqué par un commentateur (Frédéric Lodéon l'a ainsi fait). On note aussi un partenariat éducatif avec le Rectorat de l'Académie de Toulouse au travers de l'association Classisco. À l'occasion de la fête de la musique, celle-ci s'associe à l'Orchestre National du Capitole pour organiser au Zénith de Toulouse, un concert éducatif réservé aux élèves de primaire de la région. L'orchestre organise aussi chaque année un ou deux concerts gratuits réservés aux étudiants.

L'association AÏDA[modifier | modifier le code]

Depuis 1988, l'orchestre est soutenu par l'AÏDA, l'Association des Industriels et entreprises Amis de l'orchestre, qui « réunit les entreprises, industries, sociétés commerciales et de services, de toutes les tailles de Toulouse et de la Région Midi-Pyrénées, décidées à soutenir les actions menées par l'Orchestre ». On y compte les noms bien connus à Toulouse d'Airbus, du Conseil régional Midi-Pyrénées ou du journal La Dépêche du Midi. Son aide s'organise en quatre grands axes d'action :
• participer au rayonnement national et international de l'orchestre,
• contribuer à la production discographique,
• aider les jeunes musiciens, chefs d'orchestres et compositeurs (depuis 1994, organisation de stages au sein de l'orchestre et création de la bourse « Jeunes Musiciens »),
• investir dans l'achat d'instruments de musique.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

L'orchestre national du Capitole de Toulouse est très prolifique et dispose d'une importante discographie. Alors que, sous la direction de Michel Plasson, l'orchestre a grandement parcouru le répertoire français, il découvre de nouveaux horizons sous la direction de Tugan Sokhiev, avec notamment beaucoup de musique russe.


Récompenses[modifier | modifier le code]

La phalange toulousaine et ses chefs d'orchestres se sont vus récompensés par de nombreux prix :
• prix de l'Académie Charles-Cros,
• prix de l'Académie du Disque Français,
• prix de l'Académie du Disque Lyrique,
• Grand Prix Cæcilia en Belgique,
• Grand Prix Mondial International Record Critic's Award.

Ils ont aussi reçu de nombreuses Victoires de la musique classique.

Année Catégorie Information complémentaire
1993 Ensemble instrumental de l'année Orchestre National du Capitole de Toulouse, dirigé par Michel Plasson
1994 Chef d'orchestre de l'année Michel Plasson
1994 Enregistrement lyrique de l'année Don Quichotte de Massenet interprété par Teresa Berganza, Alain Fondary, José van Dam et l'Orchestre national du Capitole de Toulouse, dirigé par Michel Plasson
1996 Chef d'orchestre de l'année Michel Plasson
1999 Enregistrement français de musique classique de l'année Lakmé (Delibes) interprété par Natalie Dessay, Gregory Kunde, José Van Dam et l'Orchestre national du Capitole de Toulouse, dirigé par Michel Plasson
2004 Enregistrement français de musique classique de l'année Carmen (Bizet) interprété par Angela Gheorghiu, Roberto Alagna, Les Éléments, Orchestre national du Capitole de Toulouse dirigé par Michel Plasson
2008 Victoire d'honneur Récompense à l’occasion de la 15e édition des Victoires de la musique classique qui s’est déroulée à la Halle aux Grains de Toulouse

Liens externes[modifier | modifier le code]