Michel Plasson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plasson.

Michel Plasson

Description de cette image, également commentée ci-après

Michel Plasson aux Chorégies d'Orange en 2008]]

Naissance (80 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Chef d'orchestre
Lieux d'activité Orchestre du Capitole, Toulouse (1968-2003)
Orchestre philharmonique, Dresde (1994-2001)
Maîtres Lazare-Lévy
Descendants Emmanuel Plasson

Michel Plasson, né le à Paris est un chef d'orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études auprès de Lazare-Lévy au Conservatoire de Paris. Jusqu'en 1958, on peut l'entendre comme batteur à l'Européen (situé rue Biot à Paris), dans des clubs, des cabarets (il a participé à des enregistrements avec Édith Piaf)[1], dans la fosse d'orchestre de Jo Ricotta pendant que Roger Nicolas jouait Mon p'tit pote.

Après avoir remporté un premier prix au Concours de Besançon en 1962, Michel Plasson part pour les États-Unis sur les conseils de Charles Munch. Il s'y perfectionne auprès d'Erich Leinsdorf, Pierre Monteux et Leopold Stokowski avant de revenir en France en 1965. Il est directeur musical de la ville de Metz pendant trois ans, avant de s'installer à Toulouse en 1968, afin de diriger l'Orchestre du Capitole, qu'il a contribué à hisser à un niveau international. Depuis le début des années 1990, Michel Plasson travaille aussi régulièrement avec l'orchestre philharmonique de Dresde dont il a été le premier chef pendant sept ans.

Sollicité par les plus grands orchestres et opéras, en Europe, aux États-Unis, en Chine et au Japon, Michel Plasson fait vivre la musique qu'il aime, en particulier la musique française dont il est un des apôtres éminent. Ces dernières saisons, il a été invité à l'Opéra de Shanghai pour Carmen de Georges Bizet ; au Teatro Massimo de Palerme pour Manon de Jules Massenet et Faust de Charles Gounod ; au Théâtre de la Maestranza à Séville pour Werther de Massenet et Roméo et Juliette de Gounod ; au Théâtre royal de Parme pour La Damnation de Faust d'Hector Berlioz, à l'Opéra de Zurich pour Le Cid de Massenet ; à l'Opéra de Pékin pour Le Roi d'Ys d'Édouard Lalo ; au Chorégies d'Orange pour Carmen et Faust ; au Mégaron d'Athènes pour Thaïs de Massenet ; à Strasbourg pour Werther de Massenet et Les Troyens de Berlioz etc. Au cours de la saison 2010-2011 Michel Plasson dirige notamment Werther à l'Opéra Bastille et La Damnation de Faust à Tokyo.

Michel Plasson dirige également les orchestres qui l'invitent régulièrement : en France, l'Orchestre de Paris, l'Orchestre de l'Opéra de Nice ; en Europe, les principaux orchestres espagnols, notamment ceux de Barcelone, Madrid, Valence, Séville et Las Palmas, ainsi que l'Orchestre philharmonique de Rotterdam, la plupart des grands orchestres italiens, l'Orchestre de la Suisse romande, l'Orchestre de la Suisse italienne à Lugano. Il dirige régulièrement l'Orchestre symphonique national de Chine, dont il est premier chef pour sept ans et qu'il a mené à Vienne, Varsovie, en Allemagne, en Russie, en Chine, ainsi que l'Orchestre philharmonique de Tokyo au Japon.

Le 4 juin 2010, Michel Plasson a été fait commandeur de la Légion d'honneur alors qu'il se trouvait en Chine. Son fils Emmanuel Plasson est également chef d'orchestre.

Discographie[modifier | modifier le code]

Michel Plasson est un traditionaliste au meilleur sens du terme : une exécution claire, précise, dynamique, équilibrée lui importe plus que la recherche ou l'expression d'un quelconque sens plus ou moins imaginaire. Plus d'une centaine d'enregistrements parus chez EMI Classics en témoignent (Maurice Ravel, Richard Strauss, Albéric Magnard, Vincent d'Indy, Joseph-Guy Ropartz, César Franck, Henri Dutilleux, Albert Roussel, Giuseppe Verdi, Ernest Chausson, Jacques Offenbach, Hector Berlioz…) ou encore chez Berlin Classics (poèmes symphoniques de Franz Liszt).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Précédé par Michel Plasson Suivi par
Roger Gayral
Chef principal, Orchestre national du Capitole de Toulouse
1968–2003
Tugan Sokhiev
Jörg-Peter Weigle
Chef principal, Orchestre philharmonique de Dresde
1994–2001
Marek Janowski