Padmâvatî (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Padmâvatî op.18 est un opéra-ballet en deux actes d'Albert Roussel sur un livret de Louis Laloy, composé entre 1913 et 1918. L'intrigue se base sur la prise, vers 1300, de la ville de Chittorgarh au Rajasthan par le sultan Alâ ud-Dîn Khaljî, et le destin funeste du roi rajpoute Rawal Ratan Singh et de son épouse Rani Padmini.

L'opéra fut créé à l'opéra de Paris le 1er juin 1923 sous la direction de Philippe Gaubert avec.

Argument[modifier | modifier le code]

Dans le palais de Chitoor, le roi Ratan-Sen a conclu une amitié avec le sultan Alaouddin (arabe : "élévation de la religion"), qui arrive avec l'armée mongole. L'armée d'Alaouddin arrive dans un chœur retentissant, puis les guerriers de Ratan-Sen dansent pour le sultan. Le spectacle se poursuit avec la danse des femmes esclaves. Alaouddin demande à voir une femme réputée pour sa beauté, Padmâvatî (sanskrit : "pourvue de lotus"), l'épouse de Ratan-Sen. Elle apparaît et Alaouddin, frappé par sa beauté, la réclame en échange de la paix.

Padmâvatî demande aux prêtres de Siva quelle sera l'issue de la guerre. Ratan-Sen arrive dans le temple, couvert de sang. Padmâvatî lui dit avant qu'il meure qu'elle va se livrer à Alaouddin afin de sauver la ville. Elle poignarde son mari en lui promettant de le suivre dans la mort. Les prêtres allument le bûcher pour la satî, autour duquel dansent les déesses Kali et Durga. Padmâvatî s'avance dans les flammes au moment où Alaouddin surgit, assistant à la mort de la reine.

Rôles[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]