Jacques Debary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Debary

Naissance 25 novembre 1914
Saint-Quentin
Décès 9 décembre 2011 (à 97 ans)
Paris, France
Profession Acteur

Jacques Debary est un acteur français né le 25 novembre 1914 à Saint-Quentin et mort à Paris le 9 décembre 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Debary fait partie, tout comme René Lamps, de l'équipe de longue paume, championne de France 1932. Avant d'être comédien, il est instituteur. Une école de Rosières-en-Santerre (Somme), où il a été un temps maître d'école, porte aujourd’hui son nom.

Passionné de théâtre, il est « instructeur d'art dramatique » dans le cadre des actions « Jeunesse et Sports »[1]. Ce qui le conduit ensuite à une carrière d'acteur, atypique, parce que tardive. Elle débute à l'approche de la cinquantaine par le rôle d'Orgon dans le Tartuffe de Molière. Au théâtre, il travaille sous la direction de grands metteurs en scène, comme Roger Planchon, Patrice Chéreau ou Peter Brook et devient pensionnaire de la Comédie-Française à partir de 1984, où il participe à des spectacles marquants de l'époque de l'administrateur Jean-Pierre Vincent.

Mais il est connu du grand public surtout pour le personnage du commissaire Cabrol de la série télévisée Les Cinq Dernières Minutes, qu'il incarne de 1975 à 1992.

Au cinéma, il est connu entre autres pour son rôle du directeur de l'école primaire dans Le Maître d'école. Il participe à une trentaine d'autres films.

Après s'être retiré de la scène en 1998, il vit une retraite paisible dans sa région natale, la Picardie. À sa mort, il est le doyen des acteurs des séries policières françaises.

Il est enterré au cimetière du Montparnasse à Paris[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]


Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]