Jacques Bral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bral.

Jacques Bral est un scénariste, réalisateur, monteur et producteur français né le à Téhéran en Iran.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une scolarité à l'Alborz High School (en) de Téhéran, Jacques Bral quitte l'Iran pour s'installer en France en 1966 à l'âge de 18 ans. Entre 1966 et 1968, il étudie l'architecture à l'école des beaux-arts de Paris (atelier Louis Arretche), puis suit les cours de l'Institut de formation cinématographique (IFC). Il coréalise alors le court-métrage Quand tout le monde est parti avec Julien Lévi et Jean-Paul Leca puis réalise les deux longs-métrages M-88 (1970) et Frisou (1973) en 16 mm noir et blanc.

En 1975, il réalise Une baleine qui avait mal aux dents avec Francis Blanche et Bernadette Lafont.

En 1978, Jacques Bral fonde la société de production Les Films Noirs[1] avec ses associés Jean-Paul Leca et Julien Lévi et tourne Extérieur, nuit[2], avec Christine Boisson, Gérard Lanvin et André Dussollier, récompensé entre autres par le Prix Perspectives du cinéma français à Cannes et le Léopard de bronze à Locarno. Ce film a été remasterisé à l'occasion du festival Lumière 2009 à Lyon[3] et fait l'objet d'une nouvelle sortie nationale en salle le 27 janvier 2010[4].

Il réalise ensuite Polar[5] en 1984, adaptation du roman policier Morgue pleine de Jean-Patrick Manchette avec Jean-François Balmer dans le rôle principal du détective parisien Eugène Tarpon et avec une apparition de son confrère Claude Chabrol.

En 1989, il produit Sans espoir de retour (Street of no return)[6], dernier long métrage du grand cinéaste américain Samuel Fuller, réalisateur de Shock Corridor et Le Port de la drogue.

En 1993, il tourne Mauvais garçon[7], fable poétique avec Delphine Forest et Bruno Wolkowitch.

Après plusieurs années consacrées à l'écriture de scénarios, Un printemps à Paris[8], avec Eddy Mitchell et Sagamore Stevenin, est sorti en 2006 et a reçu le Grand Prix du Police Paris / New-York Festival[9] en 2007.

En 2012 Jacques Bral produit, tourne et distribue Le noir (te) vous va si bien, tragédie romantique à la croisée de deux cultures, avec Lounès Tazairt, Julien Baumgartner, Grégoire Leprince-Ringuet, Thierry Lhermitte et Sofiia Manousha.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. les-films-noirs.com
  2. Extérieur, nuit sur les-films-noirs.com
  3. Lumière 2009
  4. [1]
  5. Polar sur les-films-noirs.com
  6. Sans espoir de retour sur thunder-films-international.com
  7. Mauvais Garçon sur thunder-films-international.com
  8. Un printemps à Paris sur thunder-films-international.com
  9. frenchculture.org

Liens externes[modifier | modifier le code]