Hodod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hodod
Blason de Hodod
Héraldique
L'église en bois du village de Lelei.
L'église en bois du village de Lelei.
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Satu Mare
Maire
Mandat
Francisc Balog UDMR
2008-2012
Code postal 47 155
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 2 953 hab. (2007)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 24′ 19″ N 23° 01′ 36″ E / 47.405252, 23.026549 ()47° 24′ 19″ Nord 23° 01′ 36″ Est / 47.405252, 23.026549 ()  
Altitude 259 m
Superficie 7 688 ha = 76,88 km2
Divers
Fondation 1210
Localisation
Localisation de Hodod dans le județ de Mare
Localisation de Hodod dans le județ de Mare

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Hodod

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Hodod
Liens
Site web http://www.comunahodod.ro

Hodod ou Hadad en hongrois (Kriegsdorf en allemand) est une commune roumaine du județ de Satu Mare, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Hodod est située dans l'extrême sud-est du județ, à la limite avec les județe de Sălaj et Maramureș, dans les collines de Codru, à 10 km à l'ouest de Cehu Silvaniei et à 70 km au sud-est de Satu Mare, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des quatre villages suivants :

roumain (endonymie) hongrois (exonymie)[1] allemand (exonymie)[1]
Hodod Hadad Kriegsdorf
Giurtelecu Hododului Hadadgyőrtelek Wüst Jörgen, Georgius
Nadișu Hododului Hadadnádasd Ungarisch Rohrdorf, Rohrfeld
Lelei Lele Lellen

Population par village en 2002[2]:

  • Giurtelecu Hododului (816) ;
  • Hodod (912), siège de la commune ;
  • Lelei (662) ;
  • Nadișu Hododului (809).

Histoire[modifier | modifier le code]

Paysans de Hodod en 1838

La première mention écrite du village de Hodod date de 1210 tandis que Nadișu Hododului est signalé dès 1205. Il faut attendre 1330 pour trouver une mention de Lelei et 1378 pour celui de Giurtelecu Hododului[3].

La commune, qui appartenait au royaume de Hongrie, faisait partie de la Principauté de Transylvanie et elle en a donc suivi l'histoire. Un château-fort est signalé en 1399 alors que le village appartient à la famille Kusalyi Jakcs. Hodod obtient le statut de ville en 1482. Il est donné par le roi Rodolphe II de Habsbourg à la famille Wesselényi à qui il appartiendra jusqu'au XXe siècle[4].

Le château féodal est détruit au début du XVIIIe siècle après la révolte de François II Rákóczi et la ville décline. Les Wesselényi font construire un grand château de style baroque et, après l'épidémie de peste de 1742, encouragent l'installation de colons d'origine allemande[4].

Après le compromis de 1867 entre Autrichiens et Hongrois de l'Empire d'Autriche, la principauté de Transylvanie disparaît et, en 1876, le royaume de Hongrie est partagé en comitats. Hodod intègre le comitat de Szilágy (Szilágy vármegye).

À la fin de la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois disparaît et la commune rejoint la Grande Roumanie au Traité de Trianon et le județ de Sălaj.

En 1940, à la suite du Deuxième arbitrage de Vienne, elle est annexée par la Hongrie jusqu'en 1944, période durant laquelle sa communauté juive est exterminée par les nazis.

En mai 1944, les Juifs sont rassemblés dans le ghetto de Satu Mare. Les 19, 22, 26, 29, 30, 31 mai et le premier juin de cette année-là, ils sont déportés à Auschwitz[5],[6],[7]. En ce qui concerne les Roms, leur sort est moins connu[8], leur communauté étant moins organisée. Avec la retraite de l'armée allemande en 1944, beaucoup d'Allemands quittèrent Hodod. En 1945, 43 Allemands sont déportés en Union soviétique[9].

Elle réintègre la Roumanie après la Seconde Guerre mondiale au traité de Paris en 1947.

Ce n'est que lors de la réforme administrative du pays en 1968 que la commune est intégrée au județ de Satu Mare auquel elle appartient de nos jours[4].

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil Municipal de Hodod compte 11 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2008, Francisc Balog (UDMR) a été élu maire de la commune[10].

Élections municipales de 2008[11]
Parti Nombre de conseillers
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 7
Parti national libéral (PNL) 1
Parti de la Nouvelle Génération - Chrétien-démocrate 1
Parti social-démocrate (PSD) 1
Parti civique hongrois 1

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[12] :

Démographie[modifier | modifier le code]

Hodod fait partie des communes du județ à majorité hongroise, seul le village de Giurtelecu Hododului a une population à majorité roumaine. La forte communauté allemande était installée dans le village de Hodod, comme la population juive.

En 1910, à l'époque austro-hongroise, la commune comptait 3 760 Hongrois (68,55 %), 1 574 Roumains (28,70 %) et 135 Allemands (2,46 %)[13],[2].

En 1930, on dénombrait 2 717 Hongrois (49,98 %), 1 834 Roumains (33,74 %), 641 Allemands (11,79 %), 145 Juifs (2,67 %) et 98 Tsiganes (1,80 %)[2].

En 1956, après la Seconde Guerre mondiale, 3 463 Hongrois (58,91 %), 1 926 Roumains (32,77 %) côtoyaient 451 Allemands (7,77 %) et 32 Tsiganes (0,05 %)[2].

En 2002, la commune comptait 907 Roumains (28,35 %), 2 166 Hongrois (67,70 %), 79 Tsiganes (2,46 %) et 46 Allemands (1,43 %)[12]. On comptait à cette date 1 189 ménages et 1 450 logements[14].

Évolution démographique
1850 1880 1890 1900 1910 1920 1930 1941 1956
3 641 4 257 4 588 4 933 5 485 4 816 5 436 5 661 5 878
1966 1977 1992 2002 2007 - - - -
5 032 4 702 3 452 3 199 2 953[15] - - - -

Économie[modifier | modifier le code]

Marché à Hodod

Agriculture[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture, l'élevage et l'apiculture.

Marché[modifier | modifier le code]

Chaque premier lundi du mois, un grand marché se tient à Hodod.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Hodod est située sur la route régionale DJ196 qui la relie à l'ouest à Supuru de Jos et à l'est au județ de Sălaj et à Cehu Silvaniei. La route DJ110A mène vers le județ de Sălaj et Coșeiu au sud tandis que la DJ196A rejoint Giurtelecu Hododului et Bicaz dans le județ de Maramureș au nord-est.

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) Exonyme - Vergessene Ortsnamen
  2. a, b, c et d (hu) Recensements de 1850 à 2002
  3. Hodod sur le site du judet, culture
  4. a, b et c (ro) Histoire de Hodod
  5. (en) IAJGS International Jewish Cemetery Project (Hodod)
  6. (en) IAJGS International Jewish Cemetery Project (Nadișu Hododului)
  7. (en) IAJGS International Jewish Cemetery Project (Lelei)
  8. Porajmos
  9. (de)(en) Kriegsdorf-Hadad.de, migration des Allemands
  10. (ro) [PDF]Liste des maires élus en 2008
  11. (ro)[PDF] Résultats des élections municipales de 2008
  12. a et b (ro) Statistiques officielles du recensement de 2002
  13. Jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale, il n'existait pas de nationalité juive ou tsigane, c'est pourquoi de nombreux habitants juifs, de culture allemande et le plus souvent germanophones, se déclaraient allemands, à ne pas confondre avec les communautés allemandes (principalement d'origine souabe) installées en Transylvanie, les statistiques de l'Entre-deux guerres permettent de faire la distinction
  14. (ro) Informations diverses sur la commune
  15. La population de Hodod en 2007 sur le site de l'Institut National de Statistiques de Roumanie
  16. a, b, c et d Hodod sur le site du judet
  17. a, b, c et d Lieux de culte en Roumanie
  18. (en) Histoire de l'église réformée de Hodod
  19. (en) Histoire de l'église réformée de Nadisu Hododului
  20. (en) Histoire de l'église de Lelei

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :