Județ de Maramureș

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le județ roumain. Pour la valachie et le voïvodat, voir Marmatie. Pour l'ancien comitat hongrois, voir Máramaros.

47° 40′ 22″ N 24° 00′ 18″ E / 47.67278, 24.005 ()

Județ de Maramureș
Blason de Județ de Maramureș
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Marmatie
Chef-lieu Baia Mare
Code ISO RO-MM
Indicatif (+40) x62
Démographie
Population 540 099 hab. (2002)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Superficie 630 400 ha = 6 304 km2
Localisation
Localisation du județ au sein de la Roumanie
Localisation du județ au sein de la Roumanie
Liens
Conseil du județ http://www.cjmm.multinet.ro/
Préfecture http://www.prefectura.mmnet.ro/

Le județ de Maramureș est un département (județ de Roumanie) incluant la moitié sud de l'ancien voïvodat puis comté de Marmatie (en roumain : Maramureș). Il fait partie de la région de Transylvanie et de la région de développement du Nord-Ouest. Son chef-lieu est Baia Mare.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le județ de Maramureș est situé dans le nord du pays. Il est limitrophe avec :

Il est constitué de deux parties distinctes aux histoires différentes. Son altitude varie de 200 m à 2 303 m.

Le sud-ouest du județ, le Pays Chioar (Țara Chioarului) autour de la vallée de la Someș (rivière) et de la Sălaj avec les collines Dealurile Silvanii est issue d'une partie de l'ancien comitat de Szatmar du Royaume de Hongrie.

Le reste du județ, les Pays Lăpuș (Țara Lăpușului), Codru (Țara Codrului), Maramureș (Țara Maramureșului), très montagneux et qui occupe 43 % de la superficie du județ, est constitué de l'ancienne partie sud du comitat de Maramureș de l'ancien Royaume de Hongrie.

Le județ est organisé autour des vallées de plusieurs affluents de la Tisa, la Vișeu et l'Iza au nord, la Lăpuș dans le centre, et la Someș (rivière) et la Sălaj au sud-ouest.

Les différents massifs montagneux font tous partie des Carpates Orientales et sont les suivants :

  • au nord-ouest, entre Baia Mare et la vallée de la Tisa, les Monts Igniș (Munții Ignișului) qui culminent à 1 292 m.
  • au nord-est, à la frontière avec l'Ukraine, les Monts Maramureș (Munții Maramureșului) qui culminent au Mont Farcău (Vârful Farcău) à 1 957 m.
  • à l'est, les Monts Rodnei (Munții Rodnei) qui culminent au Mont Pietrosul (Vârful Pietrosul) à 2 303 m.
  • au centre, d'origine volcanique, de l'ouest vers l'est, les Monts Gutâi (Munții Gutâi) qui culminent au Mont Gutâi (Vârful Gutâiul Mare) à 1 443 m, puis les Monts Lăpuș (Munții Lăpușului) qui culminent à 1 322 m, et enfin les Monts Țibleș (Munții Țibleșului) qui culminent au Mont Bran (Vârful Bran) à 1 840 m.

Le județ de Maramureș dispose de deux centres urbains majeurs reliés par le col Gutâi (987 m) :

En 1968, après que le județ de Maramureș fut reformé et agrandi, la préfecture fut transférée de Sighetu Marmației à Baia Mare.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil du județ comporte 34 sièges. À la suite des élections qui ont eu lieu en 2008, Mircea Man (PD-L) a été élu président du conseil du județ.

Élections régionales de juin 2008[1]
Partis Nombre de conseillers
Parti National Libéral (PNL) 12
Parti Démocrate-Libéral (PD-L) 10
Parti Social-Démocrate (PSD) 10
Union Démocrate Magyare de Roumanie (UDMR) 2

Liste des villes et communes[modifier | modifier le code]

Municipalités[modifier | modifier le code]

(population en 2007)

Villes[modifier | modifier le code]

(population en 2007)

Communes[modifier | modifier le code]

(population en 2007)

Histoire[modifier | modifier le code]

Voir les articles Marmatie et Máramaros (comitat).

Lors de la disparition de l'Empire austro-hongrois en 1920 au Traité de Trianon, la partie sud de la Marmatie intègre le royaume roumain.

Durant cette époque de l'Entre-deux-guerres, le județ de Maramureș est beaucoup plus petit qu'il ne l'est de nos jours. Il est composé de la ville de Sighet (aujourd'hui Sighetu Marmației), son chef-lieu, et des trois arrondissements (plăși) ruraux de Sighet, Iza et Vișeu.

En 1930, le județ a une superficie de 3 381 km² et une population de 161 575 habitants (densité : 47,8). Il est limité au nord par la Tchécoslovaquie et la Pologne, à l'est par les "judete" de Rădăuți et Câmpulung (aujourd'hui Câmpulung Moldovenesc), au sud par les "judete" de Năsăud et Someș, à l'ouest par le judet de Satu Mare.

À cette date, 57,9 % des habitants sont Roumains, 20,9 % sont Juifs, 11,9 % sont Ruthènes, 6,9 % sont Hongrois et 2 % Allemands. Du point de vue religieux, 64,4 % sont Catholiques-Grecs, 21 % Juifs, 6,4 % Catholiques romains, 5,3 % orthodoxes et 1,8 % Réformés.

La population urbaine (27 680 personnes) est juive pour 38,6 %, roumaine pour 35,4 %, hongroise pour 19,9 % et ruthène pour 4,5 %.

En 1938 est créé l'arrondissement rural de Șugatag (aujourd'hui Ocna Șugatag).

Lors de la réorganisation administrative de 1950, les limites du județ sont profondément modifiées et celui-ci est très agrandi.

Les villes de Baia Mare et Baia Sprie, ainsi que les arrondissements ruraux de Seini, Baia Mare, Șomcuta Mare et Mănăștur sont détachés du județ de Satu Mare et sont incorporés dans la județ de Maramureș. Il en va de même pour l'arrondissement de Lăpuș qui quitte le județ de Someș (qui disparaît à cette occasion d'ailleurs) et rejoint le Maramureș. Sighet perd son rôle de chef-lieu au profit de Baia Mare qui gagne en importance administrative.

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis le début du XXe siècle, le caractère multi-ethnique du județ s'est beaucoup réduit.

Ainsi, le recensement de 1910 comptait 189 888 Roumains (63,3 %), 62 305 Hongrois (20,8 %), 2 911 Allemands (9,7 %) et 16 877 Ukrainiens (5,5 %). À cette époque, les habitants juifs ne sont pas comptabilisés en tant que tels mais intégrés dans les totaux des autres nationalités (surtout le total des Allemands)[2].

En 1930, on comptait 220 095 Roumains (69,3 %), 30 106 Hongrois (9,5 %), 3 655 Allemands (1,2 %), 19 249 Ukrainiens (6,1 %) et 41 289 Juifs (13 %).

Enfin, en 2002, on recensait 418 405 Roumains (82 %), 46 300 Hongrois (9,1 %), 2 012 Allemands (0,4 %), 34 027 Ukrainiens (6,7 %) et seulement 94 Juifs (0,02 %). Par contre, 8 913 Tziganes sont comptés (1,7 %)[3].

Depuis 2002, la population a fortement diminué, perdant quelque 30 000 habitants (émigration grandissante vers d'autres régions roumaines et vers les pays d'Europe Occidentale et natalité en chute libre).

Les dernières statistiques disponibles font état de 513 000 habitants, ce qui est encourageant puisque la baisse de population paraît enrayée[4].

Évolution démographique
1880 1900 1910 1920 1930 1941 1956 1966 1977
216 498 269 676 299 814 296 915 317 304 347 791 367 114 427 645 492 860
1992 2002 - - - - - - -
540 099 510 110 - - - - - - -


Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la répartition religieuse du județ était la suivante[5] :

Tourisme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]