Harald Ringstorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Harald Ringstorff
Harald Ringstorff en 2008
Harald Ringstorff en 2008
Fonctions
3e ministre-président de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale
3 novembre 19986 octobre 2008
(&&&&&&&&&&&036259 ans, 11 mois et 3 jours)
Gouvernement Ringstorff I, II et III
Législature 3e, 4e et 5e Landtag
Coalition SPD-PDS (1998-2006)
SPD-CDU (2006-2008)
Prédécesseur Berndt Seite
Successeur Erwin Sellering
Vice-ministre-président
Ministre de l'Économie et des Affaires européennes
8 décembre 19947 mai 1996
Ministre-président Berndt Seite
Prédécesseur Klaus Gollert (Vice-MP)
C.-M. Lehment (Économie)
Herbert Helmrich (Europe)
Successeur Hinrich Kuessner (Vice-MP)
Jürgen Seidel (Économie)
Rolf Eggert (Europe)
Biographie
Date de naissance 25 septembre 1939 (74 ans)
Lieu de naissance Wittenburg, Allemagne
Parti politique SPD
Diplômé de Université de Rostock
Profession Chimiste

Harald Ringstorff
Ministre-présidents de Mecklembourg-Poméranie occidentale

Harald Ringstorff, né le 25 septembre 1939 à Wittenburg, est un homme politique allemand membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Il est élu député au Landtag de Mecklembourg-Poméranie occidentale lors des premières élections libres de 1990, et conduit quatre ans plus tard la campagne du SPD, qui se classe deuxième derrière la CDU. Par décision de la direction fédérale du parti, il ne peut s'allier avec le PDS et forme alors une grande coalition dans laquelle il est Vice-ministre-président et ministre de l'Économie. Il renonce à ce poste en 1996, et remporte deux ans plus tard les élections régionales. Il obtient ensuite le droit de s'allier au PDS et est investi après ministre-président à la tête de la première coalition rouge-rouge allemande. Réélu en 2002, il fait le choix, du fait de la victoire étriquée de sa majorité, de reformer une grande coalition suite à sa troisième réélection en 2006. En 2008, il abandonne la direction du gouvernement régional et cède sa place à Erwin Sellering.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Formation et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1958, il obtient son Abitur puis effectue pendant deux ans son service militaire au sein de l'Armée populaire nationale (NVA). Il étudie ensuite la chimie à l'Université de Rostock, dont il est diplômé en 1965. Il décroche un doctorat quatre ans plus tard.

Il a occupé un emploi de chimiste au sein du combinat Schiffbau à Rostock jusqu'en 1987, puis a intégré le combinat Lacke und Farben, comme chef des peintures maritimes à Rostock.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié et père d'un enfant.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Au sein du SPD[modifier | modifier le code]

Harald Ringstorff participe à la fondation du Parti social-démocrate (SDP) à Rostock en 1989, et est élu membre du comité directeur national l'année suivante.

Membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) depuis sa fusion avec le SDP en 1990, il en a présidé la fédération du Mecklembourg-Poméranie occidentale jusqu'en 2003.

Député, puis ministre régional[modifier | modifier le code]

En 1990, il est élu député régional au Landtag de Mecklembourg-Poméranie occidentale, où il prend la présidence du groupe SPD. Quatre ans plus tard, il se présente aux élections du 16 octobre 1994 et se classe deuxième avec 30 % des voix et 23 sièges sur 71, contre 30 à l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), avec qui il forme une grande coalition dont il devient Vice-ministre-président et ministre de l'Économie et des Affaires européennes le 8 décembre. Il n'avait en effet pas obtenu de sa direction fédérale l'autorisation de constituer une coalition rouge-rouge avec le Parti du socialisme démocratique (PDS), une volonté qu'il avait exprimée lors de la campagne.

Il démissionne dix-huit mois plus tard, le 7 mai 1996, et retrouve la présidence du groupe SPD.

Ministre-président (1998 - 2008)[modifier | modifier le code]

Une nouvelle fois candidat aux régionales, le 27 septembre 1998, il s'impose avec 34 % et 27 sièges. Il rompt alors la coalition avec la CDU et s'allie avec le Parti du socialisme démocratique (PDS), une solution qui avait été refusée quatre ans plus tôt par la direction fédérale du SPD. À la tête de la première coalition rouge-rouge régionale, Harald Ringstorff est investi comme ministre-président par le Landtag le 3 novembre 1998. Il reconduit sa coalition suite à sa victoire au cours des élections du 22 septembre 2002.

Il se présente pour un troisième mandat le 17 septembre 2006 et s'impose d'une courte tête, soit 23 députés contre 22 à la CDU. Bien que son alliance le PDS conserve une courte avance avec 36 sièges, il choisit de constituer une grande coalition. Il est reconduit dans ses fonctions le 7 novembre, soit une semaine après avoir pris pour un an la présidence tournante du Bundesrat.

Le 6 août 2008, il fait part de son intention de démissionner, invoquant son âge, à savoir 68 ans. Le ministre des Affaires sociales et de la Santé et président du SPD régional Erwin Sellering est élu par le Landtag pour lui succéder le 6 octobre suivant. Harald Ringstorff est actuellement député régional.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]