Reinhold Maier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maier.
Reinhold Maier
Timbre célébrant le centième anniversaire  de la naissance de Reinhold Maier.
Timbre célébrant le centième anniversaire
de la naissance de Reinhold Maier.
Fonctions
Président fédéral du Parti libéral-démocrate allemand
19571960
Prédécesseur Thomas Dehler
Successeur Erich Mende
1er ministre-président du Bade-Wurtemberg
Gouvernement Maier
Coalition SPD-FDP-GB/BHE
Prédécesseur Land créé
Successeur Gebhard Müller
1er ministre-président du Wurtemberg-Bade
Gouvernement Maier I, II et III
Coalition CDU-SPD-DVP-KPD (1945-1950)
SPD-DVP (1951-1952)
Prédécesseur Land créé
Successeur Land dissous
Ministre de l'Économie du Wurtemberg
Ministre-président Eugen Bolz
Prédécesseur Josef Beyerle
Successeur Wilhelm Murr
Biographie
Nom de naissance Reinhold Otto Maier
Date de naissance
Lieu de naissance Schorndorf, Empire allemand
Date de décès (à 81 ans)
Lieu de décès Stuttgart, RFA
Parti politique DDP (1918-1933)
DVP (1945-1948)
FDP (1948-1971)
Diplômé de Université de Heidelberg
Profession Avocat

Reinhold Maier Reinhold Maier
Ministre-présidents du Bade-Wurtemberg

Reinhold Otto Maier, né le à Schorndorf et décédé le à Stuttgart, était un homme politique allemand.

Après avoir été membre du Parti démocrate allemand (DDP) sous la République de Weimar, il participe à la fondation du Parti populaire démocrate (DVP) en 1945 et devient deux ans plus tard ministre-président du Land de Wurtemberg-Bade. Il rejoint le Parti libéral-démocrate (FDP) en 1948 puis est investi ministre-président du nouveau Land de Bade-Wurtemberg lors de sa création en 1952. Il démissionne en 1953, restant le seul libéral à avoir dirigé un gouvernement en Allemagne de l'Ouest. En 1957, il est porté à la présidence fédérale du FDP, à laquelle il renonce au bout de trois ans.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir passé son Abitur à Stuttgart en 1907, il étudie le droit à l'université de Grenoble puis à l'université Eberhard Karl de Tübingen. Il accomplit ensuite sa période de stage et obtient un doctorat en droit à l'université de Heidelberg. Il sert comme soldat de la Reichswehr au cours de la Première Guerre mondiale et s'installe en 1920 à Stuttgart pour y exercer la profession d'avocat.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sous le Troisième Reich, son épouse Gerta Goldschmit s'enfuit en Angleterre avec leurs deux enfants. Sans doute sous pression du régime hitlérien, il demande le divorce, mais se remarie avec elle en 1946. Il a par ailleurs été intronisé chez les franc-maçons en 1924.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Sous Weimar et après-guerre[modifier | modifier le code]

Il adhère au Parti démocrate allemand (DDP) en 1918, dont il prend la présidence de la section de Stuttgart huit ans plus tard. Nommé ministre de l'Économie du Land de Wurtemberg en 1930, il est élu deux ans plus tard député au Landtag et au Reichstag. Il vote en 1933 en faveur de la loi des pleins pouvoirs à Hitler, perdant peu après son mandat parlementaire tandis que son parti était forcé à la dissolution.

Douze ans plus tard, il participe à la fondation du Parti populaire démocrate (DVP), qui fusionne avec le Parti libéral-démocrate (FDP) en 1948.

Ministre-président[modifier | modifier le code]

Reinhold Maier est nommé le ministre-président du Land de Wurtemberg-Bade et dirige alors une vaste coalition gouvernementale réunissant chrétiens-démocrates (CDU), sociaux-démocrates (SPD), libéraux (DVP) et communistes (KPD). Bien que la CDU s'impose aux élections de 1946, il se maintient au pouvoir en reconduisant son alliance, qui réunit les cent députés du Landtag. Quatre ans plus tard, le SPD se classe en tête du scrutin régional mais il parvient, une fois encore, à être reconduit en constituant une coalition avec les sociaux-démocrates, qui compte alors 55 sièges.

Suite à la décision de fusionner son Land avec ceux de Bade et de Wurtemberg-Hohenzollern, il est désigné, le , comme premier ministre-président du nouveau Land de Bade-Wurtemberg. Il constitue alors une alliance entre le FDP/DVP, le SPD et le Bloc des réfugiés (GB/BHE), rejetant ainsi la CDU dans l'opposition et ce alors qu'elle constitue la première force régionale. Toutefois, les chrétiens-démocrates recueillent la majorité absolue des voix cans le Land aux élections fédérales de 1953, ce qui le conduit à démissionner le 7 octobre.

En sa qualité de chef de gouvernement régional, il a assumé la présidence tournante du Conseil fédéral pendant la période 1952-1953. À ce jour, il reste le seul membre du FDP à avoir dirigé un gouvernement en Allemagne et présidé le Conseil fédéral.

Parcours fédéral[modifier | modifier le code]

Élu député fédéral lors du scrutin de 1953, il démissionne du Bundestag en 1956, mais y fait son retour dès 1957. Cette même année, il succède à Thomas Dehler, classé à gauche, à la présidence fédérale du Parti libéral-démocrate (FDP). Il quitte définitivement le Bundestag en 1959, puis renonce à la présidence du parti un an plus tard, devenant président d'honneur jusqu'à sa mort, en 1971.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]