Hans Eichel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans Eichel
Hans Eichel, le 22 janvier 2010
Hans Eichel, le 22 janvier 2010
Fonctions
Ministre fédéral des Finances d'Allemagne
12 avril 199918 octobre 2005
Chancelier Gerhard Schröder
Gouvernement Schröder I et II
Prédécesseur Oskar Lafontaine
Werner Müller (intérim)
Successeur Peer Steinbrück
7e ministre-président de Hesse
5 avril 19917 avril 1999
(8 ans, 0 mois et 2 jours)
Gouvernement Eichel I et II
Législature 13e et 14e
Coalition SPD-Grünen
Prédécesseur Walter Wallmann
Successeur Roland Koch
Biographie
Date de naissance 24 décembre 1941 (72 ans)
Lieu de naissance Cassel (Allemagne)
Parti politique SPD
Diplômé de Université libre de Berlin
Profession Professeur

Hans Eichel Hans Eichel
Ministres fédéraux des Finances d'Allemagne
Ministres-présidents de la Hesse

Hans Eichel, né le 24 décembre 1941 à Cassel, est un homme politique allemand appartenant au Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Il a été ministre-président de Hesse pendant huit ans à partir de 1991, et nommé ministre fédéral des Finances d'Allemagne jusqu'en 2005.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Vie professionnelle : formation et carrière[modifier | modifier le code]

Il obtient son Abitur en 1961 et commence des études supérieures de philologie allemande, de philosophie, de sciences politiques de pédagogie et d'histoire, tout d'abord à l'université de Marbourg, puis à l'Université libre de Berlin.

Il les achève sept ans plus tard, et passe son premier diplôme d'État de professeur du secondaire. Il obtient le second deux ans plus tard, après avoir suivi une formation spécialisée.

De 1970 à 1975, il a enseigné dans un gymnasium à Cassel.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Hans Eichel est divorcé depuis 1999 et remarié avec Gabriela Wolff depuis 2005. Il a eu deux enfants de son premier mariage et appartient à l'Église évangélique allemande.

Activité politique[modifier | modifier le code]

Militant social-démocrate[modifier | modifier le code]

Il a adhéré au Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) en 1964. En 1984, il est élu membre du comité directeur fédéral du SPD. Cinq ans plus tard, il devient président de la fédération de Hesse. Il abandonne ce poste en 2001.

Il a par ailleurs été élu membre de la présidence fédérale du parti en 1999.

Cassel : l'ascension municipale[modifier | modifier le code]

Il obtient son premier mandat électoral en 1968 comme conseiller municipal de Cassel.

Le 6 octobre 1975, à seulement 33 ans, il est élu maire (Oberbürgermeister) de sa ville natale de Cassel, et occupera ce poste pendant seize ans. De plus, il a présidé à deux reprises l'Association des villes de Hesse, la première fois de 1985 à 1987, puis de 1989 à 1991.

Ministre-président de Hesse[modifier | modifier le code]

Élu au Landtag de Hesse lors des élections du 20 janvier 1991, pour lesquelles il était chef de file du SPD, Hans Eichel devient ministre-président du Land le 7 avril suivant à la tête d'une coalition rouge-verte. Il se présente à sa propre succession le 19 février 1995 et remporte de nouveau le scrutin. Le 9 avril, il est reconduit à la tête du gouvernement régional de Hesse.

Il fut le premier chef de gouvernement allemand à diriger deux coalitions gouvernementales consécutives entre le Parti social-démocrate et l'Alliance 90 / Les Verts.

Le 7 février 1999, il se présente à un troisième mandat au cours de la première élection suivant l'arrivée de la première coalition rouge-verte au niveau fédéral, mais est battu par l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) de Roland Koch. Il abandonne son poste de ministre-président le 7 avril 1999.

Au niveau fédéral : ministre des Finances[modifier | modifier le code]

Cinq jours plus tard, Hans Eichel est nommé ministre fédéral des Finances par Gerhard Schröder. En mai 2000, il fit adopter une réforme fiscale destinée à stimuler l'économie allemande.

Le 22 septembre 2002, il est élu député fédéral de Hesse au Bundestag au scrutin de liste. Il est reconduit dans ses fonctions ministérielles exactement un mois plus tard. Réélu, cette fois au scrutin uninominal dans la circonscription de Cassel, lors du scrutin anticipé du 18 septembre 2005, il est contraint de quitter le gouvernement fédéral lors de la formation d'une grande coalition le 22 novembre, son mandat ayant toutefois pris fin le 18 octobre précédent. Il ne s'est pas représenté aux élections fédérales du 27 septembre 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]