Gustave Olivier Lannes de Montebello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lannes et Montebello.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Lannes de Montebello.
Gustave Lannes de Montebello
Gustave Olivier Lannes
Image illustrative de l'article Gustave Olivier Lannes de Montebello

Naissance
Paris
Décès (à 70 ans)
Manoir de Blosseville,
Pennedepie
Origine Drapeau de l'Empire français Empire français
Allégeance Pavillon LouisXIV.svg Royaume de France
Drapeau français Royaume de France
Drapeau français République française
Drapeau français Empire français
Arme Cavalerie
Grade Général de division
Années de service 18301869
Conflits Expédition d'Alger (1830)
Expédition de Rome
Commandement 7e chasseurs à cheval
Corps d'occupation de Rome
Division de cavalerie de la Garde impériale
Distinctions Légion d'honneur
(Grand-croix)
Autres fonctions Sénateur du Second Empire
Famille Famille Lannes de Montebello

Gustave Olivier Lannes ( - Paris † - Château de Blosseville, Pennedepie), baron de Montebello et de l'Empire, dit le « comte de Montebello », est un militaire et homme politique français du XIXe siècle.

Quatrième et dernier fils de Jean Lannes, maréchal-duc de Montebello et Louise-Antoinette Scholastique de Guéhéneuc Page d'aide sur l'homonymie, Gustave Olivier Lannes fut général de division, aide de camp de Napoléon III et sénateur du Second Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

frère des précédents, engagé volontaire dans la cavalerie, prit part à l'expédition d'Alger (1830), où il se distingue en plusieurs engagements et gagna le grade de capitaine de spahis.

Il servit quelque temps en Pologue contre la Russie, revint en France, fut promu, en 1840, chef d'escadron décoré en 1843, et nommé, en 1847, colonel du 7e chasseurs à cheval.

L.-N. Bonaparte se l'attache comme aide de camp pendant la durée de la présidence et, en raison de son concours lors du coup d'État de 1851, le fit, le 22 décembre suivant, général de brigade.

Le comte de Montebello resta aide de camp de Napoléon III après le rétablissement de l'Empire, tandis que la comtesse, née Adrienne de Villeneuve-Bargemon, était nommée dame d'honneur de l'Impératrice.

Général de division (28 décembre 1855), il remplit en 1861 une mission à Rome auprès du pape Pie IX.

État-major[1] du corps d'occupation en Italie (1863).
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Le général de Montebello, photographié par Disdéri.

Il fut chargé, l'année suivante, du commandement du corps d'occupation[2]. En 1863, le corps d'occupation est réduit à une seule division de trois brigades et un régiment de cavalerie (4e régiment de hussards). C'est le général de Montebello qui commande les troupes. Il est photographié ici à Rome, entouré de ses officiers d'état major en grande tenue.

M. de Montebello commandait, depuis 1865, la division de cavalerie de la Garde impériale.

Grand-croix de la Légion d'honneur du 2 septembre 1864, il entra le 6 janvier 1867, au Sénat impérial et fut admis en 1869 dans le cadre de réserve.

Dans ses mémoires, le général du Barail se souviendra :

« On sait que mes rapports avec le général de Montebello n'ont jamais été tendres ; ils ne s'améliorèrent point dans la Garde. Le nom illustre qu'il portait et dont il était justement fier, sa position d'aide de camp de l'Empereur, les commandements importants qu'il avait exercés, avaient développé chez lui des attitudes hautaines. Il prit pour de la raideur déplaisante ma réserve et mon peu de goût pour le monde et nos relations se réduisirent à des rapports de service qu'il ne sut pas rendre agréables, mais que je sus toujours conserver corrects. »

Carrière en bref[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Drapeau français Royaume de France 
Drapeau français République française
Drapeau français Empire français 
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni 
Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume de Sardaigne 

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Ornements extérieurs Barons de l'Empire français.svg
Blason Gustave Olivier Lannes (1804-1875).svg
Armes du baron de Montebello et de l'Empire (lettres patentes du ).

De sinople à l'épée haute en pal d'or, brisée d'un chevron alaisé d'argent, placé au-dessus de l'épée ; au deuxième point en chef ; « franc-quartier » de baron tiré de l'armée.[3],[4]

Ascendance et postérité[modifier | modifier le code]

Adrienne de Villeneuve-Bargemon, comtesse de Montebello, par Winterhalter, extrait du tableau L'Impératrice Eugénie et ses dames d'honneur de Winterhalter, 1855.

Le général Lannes épousa, le à Paris, Adrienne (30 octobre 1826 - Nantes8 juin 1870 - Paris), dame du palais de l'impératrice Eugénie[5], fille d'Alban de Villeneuve-Bargemont (1784-1850), préfet, député du Var puis député du Nord.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'état major du Corps d'armée
    • Commandant la division :
      • Général de Montebello
    • Chef d'état-major :
      • Colonel Pissis
    • Membres de l'état-major :
      • Chef d'escadron de la Haye
      • Chef d'escadron Sumpt
      • Capitaine Dumas
    • Aides de camp du Gal de Montebello :
      • Commandant Nugues
      • Capitaine de Villermont
    • Officier d'ordonnance du Gal de Montebello :
      • Lieutenant Beugnot
    • Chef du service de santé
      • Médecin Leroy
    • Les autres officiers
      • Commandant le Grégeois : Lieutenant de Vaisseau de Sénale
      • Officier de marine : Lieutenant de Vaisseau Montebello
  2. L'armée française déploie un corps d'occupation à Rome pour protéger les possessions du Pape. Ces troupes sont présentes de [1849] à 1870, sous diverses appellations (corps d'armée d'occupation, division d'occupation...).
  3. a, b et c Vicomte Albert Révérend (1844-1911), Armorial du Premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, vol. 3, Paris, (4 vol. in 2) Au bureau de L'Annuaire de la noblesse,‎ 1894 (lire en ligne)
  4. Nicolas Roret, Nouveau manuel complet du blason ou code héraldique, archéologique et historique : avec un armorial de l'Empire, une généalogie de la dynastie impériale des Bonaparte jusqu'à nos jours, etc..., Encyclopédie Roret,‎ 1854, 340 p. (lire en ligne)
  5. « Adrienne de Villeneuve Bargémont, comtesse de Montebello, était la première sur la liste des Dames du Palais ; elle était toute jeune femme lors de sa nomination, fort jolie, très élégante ; un deuil cruel, la perte d’une petite fille vint soudainement la frapper. Elle fut bien longtemps à se remettre de ce coup douloureux. Elle y perdit à jamais son insouciante gaité, mais elle conserva ce charme et cette bonne grace qui lui avaient acquis de nombreuses et sérieuses amitiés. Elle passa plusieurs années à Rome quand son mari, le général de Montebello y commandait en chef le corps d’occupation ; elle sut, à Romme comme à Paris, se créer d’affectueuses relations. Elle revenait tous les ans en France et faisait alors son service auprès de l’Impératrice. Elle mourut en 1870…. »

    — Charles Adrien de Conegliano, La maison de l'empereur

    « Parmi les gentilles personnes qui sont ici, je dois nommer Mme de Montebello née Adrienne de Villeneuve, petite fille de la duchesse de Vicence. Cette jeune femme est gracieuse et bonne ; c’est la dame du palais de l’Impératrice qui s’habille le mieux, mérite qui, du reste, est fort appréciée par le temps qui court et qui, il faut l’avouer contribue beaucoup à embellir une femme. »

    — Mémoires de la princesse Julie Bonaparte (1830-1860) « de Roccagiovine »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :