Gunpei Yokoi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Gunpei Yokoi

Nom de naissance 横井軍平 (Yokoi Gunpei)
Naissance 10 septembre 1941
Sonobe, Drapeau du Japon Japon
Décès 4 octobre 1997 (à 56 ans)
Drapeau : Japon Japon
Nationalité Drapeau : Japon Japonaise
Profession Game designer
Autres activités

Gunpei Yokoi (横井軍平), né le 10 septembre 1941 à Sonobe, Japon, et mort le 4 octobre 1997, est une personnalité multi-forme du jeu vidéo, inventeur (entre autres) des Game & Watch, du Game Boy mais aussi du Virtual Boy. Il est également le producteur original de la série de jeux Metroid.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Il est embauché par Hiroshi Yamauchi, le président de Nintendo, afin de seconder le président du département Jeux nouvellement créé dans l'entreprise. Dès les années 1970, Gunpei rencontre le succès avec l'Ultra Hand, une pince mécanique télescopique qui se vend à 1,2 million d'unités. Puis vient l'Ultra Machine, un lanceur de balles de baseball miniature, l'Ultra Scope, une lunette de vision à 360 degrés, qui sont autant de succès. Gunpei participa à l'époque faste de Nintendo dans le jouet, et va orienter Nintendo vers Sharp et ses photopiles. Gunpei va les utiliser pour des pistolets optiques qui rencontrent un grand succès. Entre temps, Gunpei va inventer le Lover Tester, qui provoque un véritable engouement auprès de la jeunesse japonaise et développer un grand nombre de bornes d'arcade utilisant la technologie des piles optoélectroniques.

Les réussites[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, Hiroshi Yamauchi décide d'occuper le domaine des jeux vidéo, en pleine expansion. Gunpei Yokoi, devenu un homme clé chez Nintendo, se voit confier cette tâche. Avec sa propre équipe de développement, il crée le Game & Watch, mini jeux à affichage LCD. Très autonomes, ceux-ci constituent le premier succès de Nintendo dans les jeux vidéo. Ils connaîtront le succès planétaire avec Donkey Kong, la création de Shigeru Miyamoto, alors second de Gunpei.

Au milieu des années 1980, le succès considérable de la Famicom voit la création de trois unités de recherche. Gunpei prend le commandement de la première. À sa tête il développera de nombreux jeux, pour la plupart devenus légendaires, sur la Famicom et son add-on le Famicom Disk System : Kid Icarus, Metroid, Excitebike, Clu Clu Land, Ice Climber, Balloon Fight
En 1989, le Game Boy, projet de son invention, est commercialisé et connaît un succès qui impressionne tous les acteurs de l'industrie de l'époque[1]. La section R&D 1, à côté des créations de Miyamoto, enchaîne les jeux cultes sur Game Boy et Super Famicom : Super Mario Land, Metroid II, Mario Paint

En 1993, Gunpei Yokoi démarre la conception du Virtual Boy. Pendant son développement, Gunpei adopte une prise de position sévère vis-à-vis de la Nintendo 64, qu'on appelait encore à l'époque « Ultra 64 »[2] critiquant la course à la puissance dans laquelle Nintendo était entré. L'échec commercial retentissant du Virtual Boy pousse Yokoi Gunpei à travailler sur un nouveau concept pour ne pas quitter Nintendo sur un échec, ce qui donnera naissance au Game Boy Pocket.

Après Nintendo[modifier | modifier le code]

En 1996, après la commercialisation du Game Boy Pocket, il démissionne et fonde sa société, Koto Laboratory, produisant des jeux pour Nintendo et collaborant avec Bandai au développement de la WonderSwan.

Sa carrière est marquée par le goût du risque, mais il reste aujourd'hui peu connu, malgré un récent hommage de Shigeru Miyamoto. Le premier jeu de la WonderSwan, créé par Koto Laboratory, s'appelle Gunpey, en son honneur. Gunpei Yokoi est également cité à titre posthume dans le générique de fin de Metroid Prime.

Décès[modifier | modifier le code]

Gunpei Yokoi meurt à 56 ans le 4 octobre 1997, renversé par une voiture peu de temps après avoir quitté Nintendo.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Développeur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]