Danse de salon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme générique danses de salon est utilisé avant 1950 pour désigner l’ensemble des danses pratiquées dans les bals et les salons qu'elles soient collectives ou à deux. Elles regroupent :

  • Sous l'appellation « danses anciennes et classiques » ou «danses historiques» les danses les plus anciennes telles que : la polka, l'ostendaise, la berline, la landaise, la badoise, la gigue, la gavotte, le quadrille, la marche, la mazurka, la scottish (américaine ou espagnole, glissée ou valsée), la valse, le pas de quatre…
    Danse de salon.

Les danses de salon sont d'origine diverses :

Elles sont souvent issues des danses folkloriques provenant de diverses régions ou pays, des rythmes classiques puis viennois, qui se sont transformées et ont évolué au cours des modes et des générations.

Historique[modifier | modifier le code]

Ces danses sont encore aujourd’hui les danses les plus pratiquées dans les bals, thés dansants et autres guinguettes. La valse, le tango et le paso doble ont connu des variantes musettes dans la première moitié du XXe siècle : valse musette, tango musette et paso musette.

Avec les danses rock/swing apparues en 1950 et les danses latino apparues après 1950, elles font partie des danses de société.

Article détaillé : Danse de société.

L'apprentissage des danses de salon vise une pratique de bal. Mais elles connaissent une variante, la danse sportive qui conduit aux compétitions et aux concours.

Danses sportives[modifier | modifier le code]

Démonstration de danse au palais des Congrès de Prague.

Les figures des danses sportives ont été codifiées par les Anglais. Elles sont au nombre de 10, regroupées dans deux catégories : les danses standard et les danses latines.

Danses standard[modifier | modifier le code]

Particularités des danses standard :

  • Elles se dansent en avançant le talon à chaque nouveau pas.
  • le couple est en position fermée (= les deux partenaires sont fermement en contact avec ce que l'on appelle un "cadre"), car une partie du guidage du danseur se fait via le corps. Notamment le démarrage. C'est cette position en contact qui a fait scandale au XIXe siècle lors du développement de la valse.
  • Il est interdit d'ajouter ses propres figures aux figures codifiées.

Danses latino-américaines[modifier | modifier le code]

Particularités des danses latino-américaines :

  • Elles se dansent en avançant la pointe du pied à chaque nouveau pas.
  • Le couple est en position ouverte : Bien que face à face, les deux partenaires sont un peu écartés l'un de l'autre (ils ne sont pas en contact)
  • Chacun peut ajouter ses propres figures aux figures codifiées.

La technique[modifier | modifier le code]

La danse se décompose en :

  • Un « pas de base » qui est uniquement généré par les jambes. Ce pas de base est généralement calé sur la musique (3 temps pour la valse, 4 temps pour le paso doble, 8 pour le lindy…)
  • Des mouvements de corps, appelés « passes » ou « enchaînements », guidés par un des danseurs. Ces mouvements commencent sur le premier temps du pas de base et s'étalent généralement sur toute sa durée (mais peuvent parfois déborder comme en rock)
  • Une posture, un style adapté à la danse (toréador en paso, swing en lindy, spectacle en rock acrobatique…)

Une danse suit la musique. Aussi on pourra remarquer des arrêts ("breaks") pour certaines d'entre elles : les deux danseurs s'arrêtent simultanément de danser quand il y a une pause dans la musique). On pourra aussi apercevoir l'interprétation des danseurs, qui communiquent entre eux et avec la musique.

Enfin, certains danseurs mettent souvent de l'application dans les finaux pour s'arrêter en même temps que la fin d'un morceau. Cet arrêt est facilité sur les musiques dont la phrase musicale se fait sur un nombre particuliers de mesures musicales. C'est par exemple le cas de la valse, qui bien qu'à 3 temps, comporte toujours des phrases musicales de 8 mesures.

La plupart des danses de salon se dansent selon une ligne de danse pour faciliter le déplacement des couples dans la salle. À l'exception du cha-cha, la rumba et le jive qui ignorent cette notion.

Particularités des différentes danses[modifier | modifier le code]

Le tango en danse de salon[modifier | modifier le code]

Après les années 1920, Le tango, nouvelle danse venu d'Argentine, s'est beaucoup plus développé en Argentine qu'en occident où elle est alors devenue une des danses les plus populaires parmi les danses de salon. Ce tango de salon, en Europe, fut le plus connu et le plus pratiqué pendant 60 ans, jusque dans les années 1990. Depuis la renaissance du tango rioplatense (aussi qualifié d'« argentin »), aujourd'hui, dans le monde, quand on parle du "tango", sans qualificatif, il s'agit presque toujours du tango rioplatense. Sinon, pour parler du tango associé aux danses de salon, on dit généralement tango de salon (à ne pas confondre avec le style tango salon, un style des années 1940 du Rio de la Plata).

Le tango de salon est constitué, comme les autres danses de salon, d'une succession de séquences, où les bustes restent assez droits. (Le tango du Rio de la Plata, quant à lui, est une danse d'improvisation, où aucun pas et aucune séquence ne se répète et où l'abrazo peut prendre différentes formes).

Le tango en compétition[modifier | modifier le code]

Jeune couple dansant le cha-cha-cha dans une danse de compétition américo-latine en République tchèque.

En compétition de danse sportive, le tango est une danse progressive comme la valse. (style international standardisé dans les années 1920)

La tenue du tango de compétition dit «style international», est totalement différente de celle du tango argentin ou rioplatense, au niveau du corps, des bras et des jambes. Le tango argentin est social, improvisé, alors que le tango «style international» est réglé et codifié pour permettre la compétition[2].

Avec la renaissance du tango rioplatense, certains danseurs de compétition ont tendance à intégrer plus de motifs improvisés dans leurs compositions.

Niveau de difficulté des différentes danses[modifier | modifier le code]

Avec une approche du temps d'apprentissage pour une pratique élémentaire ou courante. Difficulté variant de 1=très facile à 10=très difficile.

Danses de salon
Danse Difficulté Apprent. pour
pratique élémentaire
Apprent. pour
pratique courante
Observations
Valse lente / Valse anglaise 6 5 h 15 h Apprentissage indispensable
Tango 5 4 h 6 h Ses variantes sont quasiment des danses différentes
Quickstep 9 10 h 20 h Nécessite salle de grande dimension
Slow fox 9 10 h 20 h La plus difficile avec le quickstep
Rumba 4 4 h 8 h Ne pas la voir comme un "cha-cha lent"
Chachacha 2 1 h 5 h Le meilleur ratio plaisir/apprentissage
Paso Doble 1 15 min 2 h La danse de salon la plus facile
Samba 5 3 h 5 h La danse la plus fatigante
Jive 7 5 h 15 h Les quicks doivent être précis. À danser avec énergie.
Autres danses
Danse Difficulté Apprent. pour
pratique élémentaire
Apprent. pour
pratique courante
Observations
Rock (non acrobatique) 6 5 h 15 h De nombreuses formes existent
Madison 1 15 min 1 h Danse en ligne
Java 4 2 h 4 h Proche de la valse musette

Références[modifier | modifier le code]

  1. Traité de danse, par Charles Warner, aux éditions Albin-Michel.
  2. Vidéo du Championnat du monde de danse de salon, Finale Tango

Films avec des danses de salon[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]