Grand Prix automobile de Malaisie 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

2° 45′ 39″ N 101° 44′ 18″ E / 2.76083, 101.73833

Grand Prix de Malaisie 2009

Tracé de la course

Drapeau Circuit international de Sepang

Données de la course
Nombre de tours 33 (Course prévue pour 56 tours, stoppée à cause de la pluie)
Longueur du circuit 5,540 km
Distance de course 171,833 km
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button,
Brawn-Mercedes,
55 min 30 s 622
(vitesse moyenne : 185,730 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button,
Brawn-Mercedes,
min 35 s 181
(vitesse moyenne : 209,651 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button,
Brawn-Mercedes,
min 36 s 641
(vitesse moyenne : 206,484 km/h)
La course est interrompue avant terme et remportée par Jenson Button

Le Grand Prix automobile de Malaisie 2009 (2009 Formula 1 Petronas Malaysia Grand Prix), disputé le 5 avril 2009 sur le circuit international de Sepang à Sepang, est la 805e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la seconde manche du championnat 2009.


Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h 30[modifier | modifier le code]

Parade des drapeaux avant la course
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 36 s 260
2 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 36 s 305 + 0 s 045
3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 36 s 430 + 0 s 170
4 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 36 s 487 + 0 s 227
5 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 36 s 561 + 0 s 301
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 36 s 646 + 0 s 386

Vendredi après-midi[modifier | modifier le code]

Parade en costume traditionnel malais avant la course
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 35 s 707
2 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1:35.832 + 0 s 125
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1:35.954 + 0 s 247
4 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1:36.015 + 0 s 308
5 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1:36.026 + 0 s 319
6 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1:36.161 + 0 s 454

Samedi matin[modifier | modifier le code]

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 35 s 940
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1:36.048 + 0 s 108
3 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1:36.089 + 0 s 149
4 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1:36.132 + 0 s 192
5 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 1:36.189 + 0 s 249
6 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1:36.194 + 0 s 254

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Le départ de l'épreuve, donné sur piste sèche
Jenson Button ne quittera pas la tête de la course et signe son premier hat-trick
Giancarlo Fisichella est la première victime des averses, il sort de la piste au 29e tour
Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3 Poids
des monoplaces
1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 35 s 058 1 min 33 s 784 1 min 35 s 181 660 kg
2 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1:34.745 1:33.990 1:35.273 656,5 kg
3 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 1:34.907 1:34.258 1:35.690 656,5 kg
4 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1:35.083 1:34.547 1:35.750 656 kg
5 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1:35.027 1:34.222 1:35.797 656 kg
6 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1:35.166 1:34.562 1:36.106 663 kg
7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Ferrari 1:35.476 1:34.456 1:36.170 662,5 kg
8 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1:34.681 1:34.387 1:35.651 664,5 kg
9 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Renault 1:35.260 1:34.706 1:37.659 680,5 kg
10 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld SREC BMW Sauber 1:35.110 1:34.769 692 kg
11 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1:35.341 1:34.788 683,4 kg
12 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 1:35.280 1:34.905 688 kg
13 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1:34.935 1:34.276 1:35.518 647 kg
14 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC McLaren-Mercedes 1:35.023 1:34.924 688,9 kg
15 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 1:35.507 1:35.431 670,5 kg
16 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 1:35.642 689,5 kg
17 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet SREC Renault 1:35.708 681,9 kg
18 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 1:35.908 680,5 kg
19 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1:35.951 655,5 kg
20 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1:36.107 686,5 kg

Notes:

  • Les pilotes prenant part aux essais avec le SREC sont signalés par la mention SREC.
  • Sebastian Vettel, auteur du 3e temps des qualifications est rétrogradé de 10 places pour avoir causé un accrochage évitable avec Robert Kubica lors du Grand Prix d'Australie. Il s'élance de la 13e place.
  • Rubens Barrichello, auteur du 4e temps des qualifications est rétrogradé de 5 places après un changement de boîtes de vitesses. Il s'élance de la 8e place suite à la pénalité de Vettel.
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Le moteur de Kubica le trahit dès le premier tour
Kimi Räikkönen chausse trop tôt les pneus extrême pluie
Nick Heidfeld se classe second du Grand Prix
Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 22 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 31 55 min 30 s 622 (185,730 km/h) 1 5
2 6 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld SREC BMW Sauber 31 + 22 s 722 10 4
3 10 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 31 + 23 s 513 3 3
4 9 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 31 + 46 s 173 2 2,5
5 23 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 31 + 47 s 360 8 2
6 14 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 31 + 52 s 333 5 1,5
7 1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 31 +1 min 00 s 733 12 1
8 16 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 31 + 1min 11 s 576 4 0,5
9 3 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 31 +1 min 16 s 932 16
10 11 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 31 + 1 min 42 s 164 15
11 7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso SREC Renault 31 + 1 min 49 s 422 9
12 17 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 31 + 1 min 56 s 130 11
13 8 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet SREC Renault 31 + 1 min 56 s 713 17
14 4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Ferrari 31 + 2 min 22 s 841 7
15 15 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 30 Sortie de piste 13
16 12 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 30 Sortie de piste 20
17 20 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 30 + 1 tour 19
18 21 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 29 Sortie de piste 18
Abd. 5 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1 Moteur 6
Abd. 2 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC McLaren-Mercedes 0 Sortie de piste 14

Note:

  • Les pilotes prenant part au Grand Prix avec le SREC sont signalés par la mention SREC.

Dès la fin du tour de formation, les nuages se font de plus en plus menaçants autour de la piste de Sepang. À l'extinction des feux, Nico Rosberg, en deuxième ligne, prend l'avantage sur les Toyota de Timo Glock et Jarno Trulli et la Brawn de Jenson Button, détenteur de la pole position, également dépassé par Trulli à la sortie du premier virage puis par Fernando Alonso qui est passé de la neuvième à la troisième place. Button reprend toutefois l'avantage sur la Renault très chargée en essence après quelques virages. Dans le peloton, Heikki Kovalainen, comme lors de la course précédente, ne boucle pas le premier tour et reste bloqué dans le bac à graviers tandis que Sébastien Buemi rentre à son stand pour changer son museau. Robert Kubica abandonne sur problème mécanique dès le premier tour. Au cinquième tour, Rosberg est toujours en tête devant Trulli, Button, Rubens Barrichello, Alonso, Kimi Räikkönen, Mark Webber, Timo Glock, Nick Heidfeld et Sebastian Vettel.

Peu après, Heidfeld est dépassé par Vettel et Lewis Hamilton tandis qu'Alonso laisse sa place à Kimi Räikkönen. Vettel, neuvième, ouvre le bal des ravitaillements au treizième tour et repart en queue de peloton tandis que Rosberg, rentré au stand au quinzième tour alors qu'il était toujours en tête, ne perd que quelques places et repart cinquième. Après deux tours en tête, Trulli passe par les stands et laisse les commandes de la course aux Brawn de Button et Barrichello. Button conserve sa position de leader après son pit-stop, devant Rosberg et Trulli. Les nuages menaçant de plus en plus, les mécaniciens Ferrari tentent un coup de poker en montant des pneus pluie sur la monoplace de Räikkönen au 17e tour alors qu'il ne pleut pas encore. La pluie fait son apparition au vingt-et-unième tour, trop tard pour Räikkönen qui a trop abimé ses pneumatiques. Alonso rattrape de justesse sa monoplace partie en aquaplaning. Les concurrents rentrent précipitamment monter des pneus adaptés aux nouvelles conditions de course.

Button, Rosberg et Trulli mènent toujours l'épreuve tandis que Webber attaque successivement Hamilton et Heidfeld pour s'emparer de la quatrième place. Glock, qui a chaussé des intermédiaires et non des "extrême pluie", prend la tête de la course alors que Barrichello prend le meilleur sur Trulli en délicatesse avec ses pneus. De nombreux pilotes repassent à nouveau par leur stand pour mettre d'abord, des intermédiaires, puis chausser de nouveau des « extrême pluie » car la pluie tourne à l'orage violent. Des trombes d'eau s'abattent finalement sur le circuit : Giancarlo Fisichella, Buemi et Vettel sortent de la piste, ce qui oblige la voiture de sécurité à intervenir avant que les commissaires ne sortent le drapeau rouge au cours du trente-troisième tour.

La direction de course attend une éventuelle accalmie pour relancer la course mais la pluie ne cesse pas tandis que la luminosité devient de plus en plus faible. Jenson Button est déclaré vainqueur et le classement de l'épreuve est celui de l'avant-dernier tour. Nick Heidfeld se classe second, Glock complète le podium devant son coéquipier Trulli ; suivent Barrichello, Webber, Hamilton et Rosberg qui inscrit un demi-point puisque moins des trois-quarts de l'épreuve ont été effectué.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes
Pos Pilote Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 15
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 10
3 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 8,5
4 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 8
5 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 4
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 4
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 3,5
8 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 2
9 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1,5
10 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 1
11 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1
Constructeurs
Pos Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Brawn-Mercedes 25
2 Drapeau du Japon Toyota 16,5
3 Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber 4
4 Drapeau de la France Renault 4
5 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Toyota 3,5
6 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 3
7 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 1,5
8 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 5e pole position de sa carrière pour Jenson Button.
  • 2e pole position pour l'écurie Brawn pour son deuxième Grand Prix.
  • 3e victoire de sa carrière pour Jenson Button.
  • 1er meilleur tour en course de sa carrière pour Jenson Button.
  • 1er hat trick (pole position, victoire et meilleur tour en course) de sa carrière pour Jenson Button.
  • 2e victoire pour son deuxième Grand Prix pour Brawn en tant que constructeur.
  • 69e victoire pour Mercedes Benz en tant que motoriste.
  • 30e arrivée consécutive parmi les pilotes classés pour Nick Heidfeld qui établit un nouveau record.
  • La course a été arrêtée (drapeau rouge) au 33e des 56 tours prévus à cause des conditions météorologiques (pluie orageuse forçant l'hélicoptère de sécurité à se poser). Les 75 % de la course n'ayant pas été effectués, seule la moitié des points a été distribuée, pour la première fois depuis le Grand Prix d'Australie 1991. Le classement final s'est effectué selon l'ordre de passage des monoplaces au 31e tour. C'est la première fois depuis le Grand Prix du Brésil 2003 qu'une course est arrêtée définitivement sur drapeau rouge.
  • Pour la première fois, une monoplace dotée du SREC se classe sur le podium (Nick Heidfeld sur BMW Sauber).
  • Pour la première fois depuis 1992, les Ferrari n’ont pas inscrit de points au terme des deux premières courses de la saison. Il faut remonter au Grand Prix d'Italie 2005 pour retrouver une série de deux courses consécutives sans que la Scuderia ne marque le moindre point.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 2009 FORMULA 1 PETRONAS MALAYSIA GRAND PRIX PRACTICE 1 », sur formula1.com (consulté le 3 avril 2009)

Lien externe[modifier | modifier le code]