Grand Prix automobile de Monaco 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 44′ 05″ N 7° 25′ 14″ E / 43.73472, 7.42056

Jenson Button signe sa cinquième victoire de la saison à Monaco

Le Grand Prix de Monaco 2009, disputé sur le circuit de Monaco le 24 mai 2009, est la 809e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la sixième manche du championnat 2009.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

Jeudi matin[modifier | modifier le code]

Vue de la pitlane de Monaco
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 17 s 189
2 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 17 s 499 + 0 s 310
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 17 s 578 + 0 s 389
4 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 17 s 686 + 0 s 497
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 17 s 839 + 0 s 650
6 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 18 s 000 + 0 s 811

Jeudi après-midi[modifier | modifier le code]

Kimi Räikkönen dans les rues de la principauté
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 15 s 243
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 15 s 445 + 0 s 202
3 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 15 s 590 + 0 s 347
4 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 15 s 774 + 0 s 531
5 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 15 s 832 + 0 s 589
6 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 15 s 847 + 0 s 604

Samedi matin[modifier | modifier le code]

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 1 min 15 s 164
2 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 15 s 233 + 0 s 069
3 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 15 s 278 + 0 s 114
4 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 15 s 286 + 0 s 122
5 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 1 min 15 s 293 + 0 s 129
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 15 s 382 + 0 s 218

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Lewis Hamilton a détruit sa monoplace lors des essais
Jarno Trulli dans les rues monégasques
Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3 Poids
des monoplaces
1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 15 s 210 1 min 15 s 016 1 min 14 s 902 647,5 kg
2 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Ferrari 1:15.746 1:14.514 1:14.927 644 kg
3 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1:15.425 1:14.829 1:15.077 648 kg
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1:15.915 1:14.879 1:15.271 631,5 kg
5 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 1:15.340 1:15.001 1:15.437 643,5 kg
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1:15.094 1:14.846 1:15.455 642 kg
7 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC McLaren-Mercedes 1:15.495 1:14.809 1:15.516 644 kg
8 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1:15.260 1:14.805 1:15.653 646,5 kg
9 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 1:15.898 1:15.200 1:16.009 654 kg
10 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1:15.930 1:14.579 1:17.344 668 kg
11 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1:15.834 1:15.833 670 kg
12 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet Renault 1:16.013 1:15.837 673,1 kg
13 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 1:16.063 1:16.146 693 kg
14 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 1:16.120 1:16.281 699,5 kg
15 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1:16.248 1:16.545 670 kg
16 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 1:16.264 680 kg
17 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1:16.405 696 kg
18 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1:16.548 688,3 kg
19 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 1:16.788 700,8 kg
20 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 1:16.264 645,5 kg

Notes:

  • Initialement qualifié en 16e position, Lewis Hamilton a été rétrogradé à la dernière place pour avoir changé de boîte de vitesses.
  • Timo Glock s'élance dernier à partir de la pitlane.
  • Les pilotes prenant part aux essais avec le SREC sont signalés par la mention SREC.
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Rubens Barrichello termine second de l'épreuve monégasque
Nico Rosberg se classe sixième de l'épreuve monégasque
Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 22 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 78 1 h 40 min 44 s 282 (155,167 km/h) 1 10
2 23 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 78 + 7 s 666 3 8
3 4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen SREC Ferrari 78 + 13 s 442 2 6
4 3 Drapeau du Brésil Felipe Massa SREC Ferrari 78 + 15 s 110 5 5
5 14 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 78 + 15 s 730 8 4
6 16 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 78 + 33 s 586 6 3
7 7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 78 + 37 s 839 9 2
8 11 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 78 + 1 min 03 s 281 14 1
9 21 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 78 + 1 min 05 s 040 13
10 10 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 77 + 1 tour 19
11 6 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 77 + 1 tour 16
12 1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton SREC McLaren-Mercedes 77 + 1 tour 20
13 9 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 77 + 1 tour 18
14 20 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 77 + 1 tour 15
15 17 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 76 Accident 10
Abd. 12 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 10 Accrochage avec Piquet 11
Abd. 8 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet Renault 11 Accrochage avec Buemi 12
Abd. 15 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 15 Accident 4
Abd. 5 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 29 Freins 17
Abd. 2 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen SREC McLaren-Mercedes 52 Accident 7


  • Les pilotes prenant part au Grand Prix avec le SREC sont signalés par la mention SREC.

Jenson Button s'élance de la pole position au côté de Kimi Räikkönen tandis que Rubens Barrichello partage la seconde ligne avec Sebastian Vettel. Lewis Hamilton, contraint de changer la boîte de vitesses de sa McLaren endommagée après un choc contre le muret en qualification, s'élance de la 19e et dernière position sur la grille, Timo Glock partant depuis la pitlane afin de pouvoir modifier les réglages de sa Toyota.

À l’extinction des feux, Barrichello prend le meilleur sur Räikkönen, pourtant équipé du SREC, et dès la fin du premier tour, Button et Barrichello s’échappent déjà devant un peloton de chasse emmené par Räikkönen. Plus loin, Vettel est pressé par Felipe Massa, Nico Rosberg, Heikki Kovalainen, Mark Webber, Fernando Alonso et Kazuki Nakajima. Robert Kubica, mal qualifié, est obligé de passer par les stands dès le 3e tour à cause d'une une crevaison à l’arrière de sa BMW Sauber

Massa se fait rapidement de plus en plus pressant derrière Vettel dont les pneus tendres sont à l'agonie dès le début de l'épreuve. Massa l'attaque au freinage de la chicane mais la court-circuite pour éviter un accrochage : il lève le pied pour rendre sa position à Vettel, ce dont profite Rosberg pour le passer. Peu après, Rosberg et Massa réussissent à prendre le meilleur sur le pilote Red Bull qui, toujours en délicatesse avec ses pneumatiques, touche le mur et abandonne au 16e tour à Sainte Dévote. Dans le peloton, Sébastien Buemi retarde trop un freinage et s'encastre dans le diffuseur de la monoplace de Nelsinho Piquet : les pilotes désemparés terminent leur course dans l’échappatoire de Sainte Dévote.

Après quinze tours, Räikkönen rentre le premier au stand pour ravitailler. Devant, Button précède Barrichello de 12,5 secondes, Rosberg de 19,6 s, Massa de 21,6 s, Kovalainen de 26,3 s, Webber et Alonso de près de 30 s, Nakajima de 36 s et Sébastien Bourdais de 39 secondes.

Au 25e tour, à la fin de la première vague de ravitaillement des pilotes luttant en tête de course, Button récupère la première place mais a réussi à creuser le trou devant Barrichello toujours poursuivi par Räikkönen. Plus loin, on trouve Alonso, qui n'a pas encore ravitaillé, Massa, Webber, Rosberg, Kovalainen, Nakajima et Bourdais alors que Kubica abandonne au 30e tour à cause d'un dysfonctionnement général de sa monoplace.

À la mi-course, Button est toujours en tête devant son coéquipier à 15 secondes, Räikkönen à 18 s, Massa à 21 s, Webber à 25 s, Rosberg à 35 s, Kovalainen à 37 s, puis Bourdais, Giancarlo Fisichella et Alonso. Ce « petit train » poursuit sans encombre en attendant la seconde phase des arrêts ravitaillement.

Au 52e tour, Kovalainen, alors septième, est victime d’une embardée de sa monture à l’entrée du virage de la Piscine ; il tape le rail et doit abandonner. À l’entame des quinze derniers tours, Button devance toujours Barrichello, Räikkönen, Massa, Rosberg, Webber, Alonso, Bourdais, Fisichella et Nakajima. Fernando Alonso hausse le rythme après un ultime changement de pneumatiques mais ne parvient pas à ramarrer Rosberg.

Jenson Button remporte sa première victoire à Monaco tandis que Rubens Barrichello assure le troisième doublé de l'année pour Brawn. Kimi Räikkönen complète le podium, juste devant son coéquipier Felipe Massa, auteur du meilleur tour en course. Webber, Rosberg, Alonso et Bourdais se partagent les derniers points. Fisichella termine à une honnête 10e place avec sa Force India alors que Nakajima rate, dans le dernier tour, son freinage à Mirabeau, ce qui permet à Timo Glock d'accrocher une place dans les dix premiers.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes
Pos Pilote Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 51
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 35
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 23
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 19,5
5 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 14,5
6 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 12
7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 11
8 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 9
9 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 9
10 Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari 8
11 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 7,5
12 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 6
13 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 4
14 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 3
15 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 2
Constructeurs
Pos Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Brawn-Mercedes 86
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 42,5
3 Drapeau du Japon Toyota 26,5
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 17
5 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 13
6 Drapeau de la France Renault 11
7 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Toyota 7,5
8 Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber 6
9 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 5

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 7e pole position de sa carrière pour Jenson Button.
  • 4e pole position pour l'écurie Brawn pour son sixième Grand Prix.
  • 6e victoire de sa carrière pour Jenson Button.
  • 5e victoire pour Brawn en tant que constructeur.
  • 3e doublé de Brawn avec Jenson Button et Rubens Barrichello.
  • 72e victoire pour Mercedes en tant que motoriste.
  • 6e podium pour son sixième Grand Prix pour l'écurie Brawn.
  • 34e arrivée consécutive parmi les pilotes classés et 26e arrivée consécutive en recevant le drapeau à damier pour Nick Heidfeld qui établit ainsi deux nouveaux records.
  • Mercedes passe la barre des 1 500 points inscrits en tant que motoriste en Formule 1 (1 506 points).
  • Rubens Barrichello devient le pilote qui a parcouru le plus de tours en Formule 1 avec 13 941 tours. Il bat le record de son ancien coéquipier chez Ferrari Michael Schumacher (13 909 tours).
  • Jenson Button décroche sa troisième victoire consécutive avec le même bloc moteur, ce qui constitue une première en Formule 1.
  • Jenson Button signe sa troisième victoire consécutive. Une telle performance n'avait plus été réalisée depuis les victoires de Michael Schumacher aux Grand Prix des États-Unis, de France et d'Allemagne en 2006.
  • À l'issue de la course, suite à une incompréhension avec les commissaires de course, Jenson Button a garé sa monoplace dans le parc fermé au lieu de l'amener au pied de la tribune protocolaire. Il a alors parcouru, en courant sous les acclamations du public, le chemin le séparant du podium.
  • La Principauté de Monaco gardera une partie des installations du Grand Prix pour le départ du Tour de France 2009 le 4 juillet. La tribune du bureau de tabac face à la ligne droite de la piscine sera ainsi conservée jusqu'au mois de juillet pour les spectateurs de la présentation des équipes le 2 juillet. La première étape (contre-la-montre individuel de 15 kilomètres) empruntera la quasi-totalité du circuit de Formule 1 : la rampe de lancement sera positionnée sur le boulevard Albert Ier et les coureurs commenceront le parcours par la montée vers le casino avant de sortir de la Principauté par Cap d'Ail, la Turbie, Beausoleil et Roquebrune-Cap-Martin, pour retrouver le circuit automobile dans le final.

Voir aussi[modifier | modifier le code]