Aéroport international de Viracopos/Campinas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport International de Viracopos
Localisation
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Ville Campinas
Coordonnées 23° 00′ 22″ S 47° 08′ 04″ O / -23.00616, -47.13435223° 00′ 22″ Sud 47° 08′ 04″ Ouest / -23.00616, -47.134352  
Altitude 661 m (2 170 ft)

Géolocalisation sur la carte : Brésil

(Voir situation sur carte : Brésil)
Aéroport International de Viracopos
Pistes
Direction Longueur Surface
15/33 3 240 m (10 630 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA VCP
Code OACI SBKP
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Infraero

L'aéroport international de Viracopos est un centre d'aviation important situé à Campinas, au Brésil, à 99 km nord-ouest de São Paulo et à 14 km au sud-ouest de Campinas, près du complexe routier Bandeirantes et Anhangüera, qui relie la capitale à l'intérieur. En plus d'être un terminal d'affaires, c'est le second aéroport en termes de marchandises au Brésil. L'un de ses avantages est qu'il est rarement fermé pour mauvaises conditions météorologiques (en moyenne cinq jours par an).

Importance[modifier | modifier le code]

Avant l'achèvement de l'Aéroport international de Guarulhos, en 1985, Viracopos était la porte d'entrée principale de São Paulo. Étant donnée la distance entre l'aéroport et São Paulo, les vols directs vers la capitale étaient rares et beaucoup de passagers préféraient prendre un vol jusqu'à Rio de Janeiro puis rejoindre le plus petit aéroport de Congonhas, qui est situé même au centre de la ville. Étant le plus grand pivot d'import-export, Viracopos dispose de moyens exceptionnellement (pour le pays) rapides et non bureaucratiques pour le trafic postal.

L’aéroport Viracopos est aujourd'hui l'aéroport de fret le plus important dans l'État de São Paulo, et le deuxième au Brésil, mais ces dernières années, le trafic passagers a augmenté de manière impressionnante. L'utilisateur principal est la compagnie aérienne à bas prix Azul Brazilian Airlines. Elle relie la sous-région de Campinas avec la plupart des villes brésiliennes. Vers l’étranger, elle dessert Buenos Aires, Lisbonne, Montevideo et Santiago du Chili. La région de Campinas est devenue la Silicon Valley brésilienne, ici on trouve des entreprises multinationales technologiques innombrables, grandes entreprises industrielles, centres de recherche et de développement, ainsi que plusieurs universités.

L'aéroport a enregistré par rapport à 2010, une croissance de 50 % du trafic passagers en 2011, et il est prévu que le trafic de passagers et de marchandises dépassera en 2015, la capacité de l'aéroport, ce qui signifie un risque de congestion pendant la Coupe du monde de football de 2014.

Extension[modifier | modifier le code]

Avec l'expansion généreuse de ce centre aérien prévue dans les années suivantes, la société aéroportuaire de gestion Infraero, l’aéroport Viracopos va devenir le plus grand aéroport du Brésil et le plus grand centre de fret aérien. L'expansion de Viracopos était nécessaire parce que les deux principaux aéroports de São Paulo, Congonhas et Guarulhos se trouvent déjà à la limite de leur capacité de travail et leur développement en raison de la proximité de zones résidentielles est impossible. Actuellement, la construction d'une deuxième piste est en cours à Viracopos ; elle sera prête en 2013.

Plusieurs organisations internationales de compagnies de fret aérien desservent Viracopos plusieurs fois par semaine, y compris Lufthansa Cargo, Cargolux, Centurion Air Cargo, Lan Chile Cargo, KLM Cargo, Martinair, Tampa Cargo, TAP Portugal Cargo et Fedex.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Il existe deux versions sur l'origine du nom Viracopos. Le premier indique au début du siècle, qu'il est venu à un malentendu lors d'une foire annuelle entre le curé et les habitants du quartier. Cela a donné lieu à une beuverie d'alcool et des querelles où les stands du festival ont été démolis pendant la confusion sans espoir ou ont été renversés. Le mot viracopos (« Tournez verres ») a été utilisé plus tard par le prêtre dans les sermons, faisant référence à l'événement.

Une autre version dit que, sur le site de l'aéroport actuel, se situait autrefois un bar où les bergers se réunissaient régulièrement pour un échange de vues agréable et aussi pour boire. Ainsi, « Viracopos » a d'abord donné le nom au quartier et plus tard à l'aéroport.

Capacités de l'aéroport[modifier | modifier le code]

  • 137 vols par jour
  • 20 735 passagers par jour
  • 40 compagnies aériennes de transport
  • 77 400 m² de terminal de marchandises
  • 1 700 m² destinés au transport des animaux
  • 1 480 m³ de locaux réfrigérés
  • une tour de contrôle de 65 m[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les données sont de 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]