Shelley Hack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hack (homonymie).

Shelley Hack

Nom de naissance Shelley Marie Hack
Naissance (66 ans)
Greenwich, Connecticut, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Top-modèle, Actrice, Femme politique, Productrice
Films notables Drôles de dames (Série TV, 1979-1980) ; Le Beau-père (Film, 1987)

Shelley Hack, née le à Greenwich, Connecticut (États-Unis), est un mannequin, une actrice, une personnalité politique et une productrice américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Propulsée mannequin dès l'âge de 15 ans, Shelley Hack devient l'une des top-modèles les plus populaires au monde dans les années 60-70. Elle défile pour les plus grandes marques et les plus grands couturiers. De 1975 à 1981, Shelley Hack devient l’ambassadrice du parfum « Charlie » et décroche le plus gros contrat financier qu'un mannequin n'ait, alors, jamais obtenu. Son visage sera assuré pour 1 million de dollars, soit la police d'assurance la plus chère jamais enregistrée jusqu'ici dans l'univers du cosmétique.

Mais c'est en interprétant le rôle de Tiffany Welles dans la série Drôles de dames que Shelley Hack va devenir une star de renommée mondiale. Dans les années 1980, elle réussit à casser son image, jugée par la presse trop BCBG et lisse, en devenant l’actrice incontournable de nombreux thrillers ou films d'horreur. Elle triomphe notamment avec Terry O'Quinn dans Le Beau-père (The Stepfather) de Joseph Ruben.

À la fin des années 1990, elle se lance dans la politique en rejoignant le Parti démocrate. Elle devient Membre de l'Organisation des Nations unies (ONU) où elle siège à la Commission de consolidation de la paix et du Pacific Council on International Policy (PCIP) où elle remplit quelques missions internationales. Dans la foulée, elle crée la SHMC (Shelley Hack Media Consultancy), une compagnie chargée de créer des médias indépendants comme des journaux, la radio et la télévision dans des pays sortant soit de guerre ou d'un régime autocratique (dictature).

Durant une décennie, Shelley Hack n'acceptera pas de revenir sur ses carrières de top-modèle ou de comédienne. Elle a, toutefois, répondu à l'invitation de Oprah Winfrey, le 23 janvier 2008, pour évoquer ses 46 ans de carrière (le talk show The Oprah Winfrey Show est le programme le plus regardé aux États-Unis). À plus de 60 ans, Shelley est apparue resplendissante.

Au début de l'année 2009, Shelley Hack se retire de toute vie publique et abandonne ses différents mandats diplomatiques. Elle est pourtant apparue dans plusieurs conventions et des soirées de gala.

Elle revient, pourtant, à Hollywood, dès 2010, en créant avec son mari, Harry Winer, la société de production de films Smash Media. Shelley Hack produit en 2011 le téléfilm "Lucky Christmas" pour la chaîne de TV américaine Hallmark Channel. À cette occasion, elle est apparue sublime et radieuse, le 14 janvier 2012, lors de la cérémonie "Hallmark Channel TCA party Winter 2012".

Plus récemment, Shelley Hack a fait savoir qu'elle produirait en 2013 l'adaptation cinématographique du roman "Zombie Blondes".

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilm[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Séries (Guest Star)[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1996 - People choice award pour son interprétation dans le téléfilm Mari volage (Frequent Flyer)

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 1988 - Plusieurs nominations pour son interprétation dans Le Beau-père, thriller de Joseph Ruben

Liens externes[modifier | modifier le code]