Dwarka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dwarka
Krishna dans son palais de Dwarka(Miniature moghole illustrant le Harivamsa - v. 1600)
Krishna dans son palais de Dwarka
(Miniature moghole illustrant le Harivamsa - v. 1600)
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État ou territoire Gujarat
District Devbhoomi Dwarka
Démographie
Population 33 614 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 22° 14′ 28″ N 68° 58′ 01″ E / 22.241116, 68.96699722° 14′ 28″ Nord 68° 58′ 01″ Est / 22.241116, 68.966997  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gujarat

Voir sur la carte administrative de la zone Gujarat
City locator 14.svg
Dwarka

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte administrative d'Inde
City locator 14.svg
Dwarka

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte topographique d'Inde
City locator 14.svg
Dwarka

Dwarka ou Dvarka, Dwaraka et Dvaraka (gujarâtî : દ્વારકા - hindî : द्वारका) est une ville du district de Devbhoomi Dwarka dans l'État du Gujarat en Inde. Cette cité est l'une des sept villes sacrées de l'hindouisme pour les vishnouïtes[1]; un des quatre lieux en Inde où la présence de Dieu peut être sentie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dwarka se situe à l'endroit où la Gomtî se jette dans le golfe de Kutch.

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La légende veut que ce soit là que Krishna fit bâtir sa capitale après son départ de Mathura dû au roi Kamsa qui voulait le tuer. Le sage Shankara aurait fait construire un monastère dans cette ville au neuvième siècle: le Kalika Pitha[2]. Le site archéologique de Dwarka comprend, selon le site de l'Unesco, des vestiges d’un port antique, de temples et d’établissements estimés à 1500-1400 avant J.-C.[3], mais comme la datation des pierres elles-mêmes est impossible ces dates sont remises fortement en question par Graham Hancock entre autres[4] qui en fait une des capitales de l'envahisseur aryen qui massacra la population antérieure (dont l'héritage est revendiqué par le peuple tamoul) et détruisit la brillante civilisation dite "de l'Indus" - et de la mythique Sarasvati asséchée.


Le temple Dwarakadhish

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

En raison du caractère sacré de la ville, Dwarka est depuis toujours un important centre de pèlerinage. On y trouve plusieurs temples, dont le plus célèbre est le Dwarakadhish, haut de vingt mètres.



Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, page 142, ISBN 0816073368
  2. The A to Z of Hinduism, par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 73, ISBN 8170945216
  3. unesco.org/new/fr/culture/themes/underwater-cultural-heritage/the-underwater-heritage/underwater-ruins
  4. Dans le documentaire Underworld: Flooded Kingdoms Of The Ice Age