Nyâya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nyāya, l'une des six écoles philosophiques hindoues dites « orthodoxes » (sanskrit en devanāgarī: न्याय; signifie: la « méthode », le « système » ou la « règle »)[1], sans doute fondée par le brahmane Akshapada Gautama, est une doctrine semblable, par certains aspects, au Vaiśeṣika[2]. Son exposé le plus ancien est constitué par le Nyāya Sūtra de Gautama (Ier siècle ap. J.-C.) - les dates varient, entre 200-450[3]- qui systématise la logique indienne qui avait été élaboré jusqu'alors. Le nyāya connut une nouvelle phase - dite nava-nyāya, c'est-à-dire nouveau nyāya - avec Gangesha (IAST: Gaṅgeśa), auteur du célèbre ouvrage intitulé Tattva-cintāmaṇi, le « Joyau idéal de la vérité »(1200)[4].

Description[modifier | modifier le code]

Le Nyaya se base sur la connaissance, utilise la raison et obtient ainsi des conclusions correctes pouvant déboucher sur de nouvelles connaissances[5].

référence(s)[modifier | modifier le code]

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. d'après Encyclopédie des religions de Gerhard J. Bellinger ISBN 2-253-13111-3
  3. Banglapedia, National Encyclopedia of Bangladesh
  4. Encyclopédie de la philosophie ISBN 2-253-13012-5
  5. The A to Z of Hinduism par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 148, (ISBN 8170945216)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]