Donald Barry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barry.

Donald Barry

Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Jean Parker, dans The Traitor Within
(1942, photo promotionnelle)

Nom de naissance Donald Michael Barry DeAcosta
Surnom Red
Naissance 11 janvier 1912
Houston
Texas, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 17 juillet 1980 (à 68 ans)
Los Angeles (Hollywood)
Californie, États-Unis
Profession Acteur
Réalisateur (un film)
Films notables Seuls les anges ont des ailes (1939)
Sept hommes à abattre (1956)
Alvarez Kelly (1966)
L'Inévitable Catastrophe (1978)
Séries notables Maverick (1959-1961)
Le Virginien (1963-1969)
La Petite Maison dans la prairie (1976-1979)

Donald Michael Barry DeAcosta[1], né le 11 janvier 1912 à Houston (Texas), mort le 17 juillet 1980 à Los Angeles – Quartier d'Hollywood (Californie), est un acteur et réalisateur américain.

Il est généralement crédité Donald Barry ou Don « Red » Barry[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

De g. à d. : inconnue, Donald Barry, son épouse Barbara et Sunset Carson, en 1979

Au cinéma, Donald Barry contribue à cent-quarante-et-un films – majoritairement américains –, les deux premiers sortis en 1933 (dont Carioca de Thornton Freeland, avec Fred Astaire et Ginger Rogers).

Son dernier film est Back Roads (en) de Martin Ritt (avec Sally Field et Tommy Lee Jones), sorti le 13 mars 1981, près de huit mois après sa mort, par suicide à son domicile d'Hollywood.

Fait particulier, il tourne de nombreux westerns, notamment des séries B produites par Republic Pictures, comme À la poursuite de Jesse James (en) de Joseph Kane (1939, avec Roy Rogers et Gabby Hayes), où il personnifie Jesse James. Notons qu'il reprend ce rôle dans son unique film comme réalisateur, Jesse James' Women (en) (1954, avec Jack Buetel incarnant Frank James et Peggie Castle).

Parmi ses autres films notables, mentionnons Seuls les anges ont des ailes d'Howard Hawks (1939, avec Cary Grant et Jean Arthur), Sept hommes à abattre de Budd Boetticher (1956, avec Randolph Scott et Gail Russell), Alvarez Kelly d'Edward Dmytryk (1966, avec William Holden et Richard Widmark) et L'Inévitable Catastrophe d'Irwin Allen (1978, avec Michael Caine et Katharine Ross).

Pour la télévision, Donald Barry apparaît dans onze téléfilms, le premier étant La Chasse infernale de Bernard Girard (avec Burt Reynolds et Melvyn Douglas), diffusé en 1970 ; le dernier est diffusé en 1980, année de sa mort.

Mais surtout, il collabore entre 1954 et 1980 à quatre-vingt-dix-sept séries, dont Maverick (cinq épisodes, 1959-1961), Le Virginien (huit épisodes, 1963-1969), ou encore La Petite Maison dans la prairie (six épisodes, 1976-1979).

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

(comme acteur, sauf mention complémentaire)

Au cinéma[modifier | modifier le code]

(films américains, sauf mention contraire)

Avec Peggie Castle, dans Jesse James' Women (1954, acteur et réalisateur, poster promotionnel)

À la télévision[modifier | modifier le code]

Séries
Avec Judy Carne, dans L'Homme de fer, épisode Once More for Joey (1974, photo promotionnnelle)
Téléfilms

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après sa fiche sur Find a Grave.
  2. Son surnom lui vient du personnage de Red Ryder qu'il incarne à l'écran en 1940 (voir filmographie ci-dessus). Autres noms alternatifs : Donald « Red » Barry, Donald M. Barry et Don Barry.