Anatole Litvak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Litvak.

Anatole Litvak

Description de l'image  Litvak, Anatole.jpg.
Nom de naissance Anatole Michael Litvak
Surnom Tola
Naissance 21 mai 1902
Kiev (Ukraine)
Nationalité Drapeau : Ukraine Ukrainien naturalisé
Drapeau : États-Unis Américain
Décès 15 décembre 1974 (à 72 ans)
Neuilly-sur-Seine (France)
Profession Réalisateur
Scénariste
Producteur
Films notables Mayerling
La Fosse aux serpents
Anastasia
Aimez-vous Brahms...
La Nuit des généraux

Anatole Litvak (Anatole Michael Litvak) est un réalisateur, producteur et scénariste américain d'origine ukrainienne, né le 21 mai 1902[1] à Kiev (Ukraine) et décédé le 15 décembre 1974 à Neuilly-sur-Seine (France).

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est en URSS que, très jeune, il fait ses débuts au cinéma en tant qu'acteur avant de devenir ensemblier puis assistant-réalisateur en 1923. En 1925, il réalise son premier film, Tatiana, avant d'aller travailler en Allemagne où il effectue le montage de La Rue sans joie de Georg Wilhelm Pabst (1925), puis il est de nouveau assistant-réalisateur et réalisateur de plusieurs productions allemandes.

D'origine juive, devant la montée du nazisme, il quitte l'Allemagne au milieu des années 1930 pour se rendre en Angleterre et en France où il se lie d'amitié avec Joseph Kessel. Il adapte un roman de celui-ci en réalisant L'Équipage avec Charles Vanel (1935) et collabore également avec l'écrivain sur Mayerling avec Danielle Darrieux et Charles Boyer (1936).

En 1936, il s'installe à Hollywood et prend la nationalité américaine.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Anatole Litvak réalisa avec Frank Capra, entre 1942 et 1945, trois des sept films de la série Why We Fight (Pourquoi nous combattons) commandée par le gouvernement des États-Unis, à l'intention des soldats américains avant leurs combats en France, qui est souvent considérée comme un chef-d'œuvre de propagande. En 1942, son premier épisode, Prelude to War, obtint un Oscar dans la catégorie « documentaire ».

Des réminiscences de son passé se retrouvent dans plusieurs de ses derniers films où il est question de quête identitaire, de révolution russe, d'insurrection, de répression, de nazisme, et où l'action se situe en Europe, notamment dans Un acte d'amour avec Kirk Douglas et Dany Robin (1953), Anastasia avec Yul Brynner et Ingrid Bergman (1956), Le Voyage avec Deborah Kerr et Yul Brynner (1959), puis La Nuit des généraux avec Omar Sharif et Peter O'Toole (1967).

Entre temps, il réalise trois films de genre en France : une comédie romantique adaptée du roman homonyme de Françoise Sagan, Aimez-vous Brahms... avec Ingrid Bergman, Yves Montand et Anthony Perkins (1961), et deux thrillers, Le Couteau dans la plaie avec Anthony Perkins et Sophia Loren (1962), puis La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil avec Samantha Eggar et Oliver Reed (1970), film avec lequel qui achève sa carrière avant de s'éteindre à Neuilly-sur-Seine en décembre 1974.

Il a été marié avec Miriam Hopkins de 1937 à 1939 avant d'épouser en secondes noces le mannequin Sophie Steur[n 1] qui fut sa compagne jusqu'à son décès.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sophie Litvak, née Simone Steur (1926-1979), mannequin parisien qui débute chez Hermès. Connue pour son physique particulier au buste long, taille fine, et jambes courtes, elle rejoint la cabine de Fath en 1949 où elle travaille avec Bettina. Le couturier lui donne alors son pseudonyme de Sophie. Elle travaille également ponctuellement pour Dior ou Givenchy. Elle épouse Litvak, son second mari, le 2 décembre 1955 et devient journaliste par la suite. Elle meurt peu de temps après son mari[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : son extrait de décès no 741/1974 chez Les Gens du Cinéma.
  2. Jean-Noël Liaut, Modèles et mannequins : 1945 - 1965, Paris, Filipacchi,‎ février 1994, 220 p. (ISBN 9782850183416, notice BnF no FRBNF35660421, présentation en ligne), « Sophie (Litvak) », p. 81 à 86

Liens externes[modifier | modifier le code]