Défense Benoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
Tour noire sur case blanche a8 Cavalier noir sur case noire b8 Fou noir sur case blanche c8 Reine noire sur case noire d8 Roi noir sur case blanche e8 Fou noir sur case noire f8 Case blanche g8 vide Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7 Pion noir sur case blanche b7 Case noire c7 vide Pion noir sur case blanche d7 Case noire e7 vide Pion noir sur case blanche f7 Pion noir sur case noire g7 Pion noir sur case blanche h7
Case blanche a6 vide Case noire b6 vide Case blanche c6 vide Case noire d6 vide Pion noir sur case blanche e6 Cavalier noir sur case noire f6 Case blanche g6 vide Case noire h6 vide
Case noire a5 vide Case blanche b5 vide Pion noir sur case noire c5 Pion blanc sur case blanche d5 Case noire e5 vide Case blanche f5 vide Case noire g5 vide Case blanche h5 vide
Case blanche a4 vide Case noire b4 vide Pion blanc sur case blanche c4 Case noire d4 vide Case blanche e4 vide Case noire f4 vide Case blanche g4 vide Case noire h4 vide
Case noire a3 vide Case blanche b3 vide Case noire c3 vide Case blanche d3 vide Case noire e3 vide Case blanche f3 vide Case noire g3 vide Case blanche h3 vide
Pion blanc sur case blanche a2 Pion blanc sur case noire b2 Case blanche c2 vide Case noire d2 vide Pion blanc sur case blanche e2 Pion blanc sur case noire f2 Pion blanc sur case blanche g2 Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1 Cavalier blanc sur case blanche b1 Fou blanc sur case noire c1 Reine blanche sur case blanche d1 Roi blanc sur case noire e1 Fou blanc sur case blanche f1 Cavalier blanc sur case noire g1 Tour blanche sur case blanche h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
Défense Benoni moderne. Position après 3...e6.

La défense Benoni est une ouverture aux échecs qui s'obtient après les coups 1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.d5 (code ECO A56).

La défense Benoni dite moderne 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 e6 4. Cc3 exd5 5. cxd5 d6 (codes ECO A60 à A79) est aussi appelée système Hromadka, du nom du joueur d'échecs tchécoslovaque Karel Hromadka (1887-1956). La défense Benoni moderne fut popularisée par les champions du monde Mikhaïl Tal et Bobby Fischer (voir parties ci-dessous).

Il existe d'autres formes de défenses Benoni (moins populaires que la Benoni moderne) comme, par exemple, la défense Benoni tchèque, laquelle s'obtient par les coups 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 e5 où il peut suivre: 4. Cc3 d6 5. e4 Fe7. Cette dernière est considérée comme étant solide mais relativement passive. Elle doit son nom au fait qu'elle a été popularisée par des joueurs tchèques tels que Vlastimil Hort.

On trouve aussi sous cette appellation la défense vieille Benoni (ECO A43) qui commence sur 1. d4 c5 2.d5 sans continuer par 2... e5.

Principales variantes de la défense Benoni moderne[modifier | modifier le code]

Après 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 e6 4. Cc3 exd5 5. cxd5 d6, il peut suivre :

Variante moderne avec h3[modifier | modifier le code]

La variante moderne se caractérise pour les coups blancs suivant : e4, h3, Cf3 et Fd3.

Cette formation blanche empêche les Noirs de faire le clouage du cavalier par ...Fg4 et garde un contrôle sur la case g4, dans cette position le plan des blancs n'est pas d'effectuer la manœuvre Cd2-Cc4, mais plutôt Ff4 et Te1 pour percer e5, un second avantage de h3 est que sur ...Ch5 le fou des blancs va se réfugié en h2, continuant de faire pression sur le pion d6 et la case e5.

Les Noirs ont plusieurs coups dont le sacrifice thématique b5, après les coups suivant : 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 e6 4. Cc3 exd5 5. cxd5 d6 6. e4 g6 7. h3 Fg7 8. Cf3 0-0 9. Fd3 b5 ce coup force une finale avec un pion de plus pour les blancs qui est normalement égale mais désagréable à défendre pour les Noirs.

Les autres coups sont :

9...Ch5 empêche Ff4 mais le cavalier est à la bande.

9...Te8 contrôle de la colonne e.

9...Ca6 avec l'idée Cc7 préparant b5 et garde un œil sur le pion d5 (si les blancs joue trop tôt a4 la case b4 faible peut être intéressante pour le cavalier).

9...a6 le coup classique préparant b5 sur quoi les blancs joue 10.a4, les Noirs vont avoir plusieurs coups dans cette position comme : ...Cbd7, Te8, Dc7, b6 et Fb7 (faire pression sur d5 n'est pas l'idée de ce coup c'est surtout de faire joué la tour en a8) et crée du contre-jeu par ...c4, ...Ch5 ou ...Ce5.

Variante du fianchetto[modifier | modifier le code]

La variante du fianchetto est l'une des méthodes les plus paisibles à la disposition des Blancs contre la défense Benoni moderne :

6. g3 g6 7. Fg2 Fg7 8. Cf3 (ce Cavalier se dirigera vers c4 via f3 et d2) 0-0 9. 0-0

Variante du circuit du Cavalier[modifier | modifier le code]

6. Cf3 g6 7. Cd2 (ce Cavalier ira directement en c4) et si 7...Cbd7 alors 8. e4! Fg7 9. Cc4 Cb6 10. Ce3

Variantes avec Fg5[modifier | modifier le code]

L'idée de base de 6. Cf3 g6 7. Fg5 est que si le Fou est chassé par ...h6 et ...g5, les Noirs souffriront de faiblesses sur leurs cases blanches à l'aile-roi, tandis que laisser le Fou sur la diagonale h4-d8 peut congestionner le jeu des Noirs et les mettre plus tard en danger face à une attaque par f4 et e5[1].

Variantes avec Ff4[modifier | modifier le code]

Le Fou blanc en f4 exerce une pression sur le pion d6. Deux lignes se détachent :

  • 6. Cf3 g6 7. Ff4
  • 6. e4 g6 7. Ff4, avec l'idée d'un échec de la Dame blanche sur la diagonale a4-e8 (pour perturber le développement des forces noires)[2].

Variante avec Fd3 et Cge2[modifier | modifier le code]

6. e4 g6 7. Fd3 Fg7 8. Cge2 0-0 9. 0-0

Le plan des Blancs est une attaque directe contre le Roi noir. Le principal défaut du dispositif blanc est qu'en plaçant leur Cavalier en e2, les Blancs se privent de la manœuvre Cf3-d2-c4, et n'exercent donc plus de pression sur d6[3].

Variantes avec 6. e4 g6 7. f4[modifier | modifier le code]

On distingue :

  • la variante Mikenas : 7...Fg7 8. e5
  • la variante Taïmanov : 7...Fg7 8. Fb5+

alors que 7...Fg7 8. Cf3 0-0 transpose dans une autre ouverture (l'attaque des quatre pions de la défense est-indienne).

Aussi bien la variante Mikenas que la variante Taïmanov mènent à des positions à double tranchant où il est impératif de bien connaitre la théorie des ouvertures.

Défense vieille Benoni[modifier | modifier le code]

Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
Tour noire sur case blanche a8 Cavalier noir sur case noire b8 Fou noir sur case blanche c8 Reine noire sur case noire d8 Roi noir sur case blanche e8 Fou noir sur case noire f8 Cavalier noir sur case blanche g8 Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7 Pion noir sur case blanche b7 Case noire c7 vide Case blanche d7 vide Case noire e7 vide Pion noir sur case blanche f7 Pion noir sur case noire g7 Pion noir sur case blanche h7
Case blanche a6 vide Case noire b6 vide Case blanche c6 vide Pion noir sur case noire d6 Case blanche e6 vide Case noire f6 vide Case blanche g6 vide Case noire h6 vide
Case noire a5 vide Case blanche b5 vide Pion noir sur case noire c5 Pion blanc sur case blanche d5 Case noire e5 vide Case blanche f5 vide Case noire g5 vide Case blanche h5 vide
Case blanche a4 vide Case noire b4 vide Case blanche c4 vide Case noire d4 vide Case blanche e4 vide Case noire f4 vide Case blanche g4 vide Case noire h4 vide
Case noire a3 vide Case blanche b3 vide Case noire c3 vide Case blanche d3 vide Case noire e3 vide Case blanche f3 vide Case noire g3 vide Case blanche h3 vide
Pion blanc sur case blanche a2 Pion blanc sur case noire b2 Case blanche c2 vide Case noire d2 vide Pion blanc sur case blanche e2 Pion blanc sur case noire f2 Pion blanc sur case blanche g2 Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1 Cavalier blanc sur case blanche b1 Fou blanc sur case noire c1 Reine blanche sur case blanche d1 Roi blanc sur case noire e1 Fou blanc sur case blanche f1 Cavalier blanc sur case noire g1 Tour blanche sur case blanche h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
Défense vieille Benoni. Variante 2... e6 3.c4 exd5 4.cxd5 d6, position après le 4e coup noir

Après 1.d4 c5 2.d5 d6 qui mènera à une défense Benoni moderne

Variante franco-Benoni[modifier | modifier le code]

2... e6 3.c4 exd5 4.cxd5 d6

Dans cette variante, les Blancs ont une majorité de pion centrale (pions d et e). Pour la valoriser, un plan peut être d'attaquer la cible d6, ce qui transformera le pion d5 en un dangereux pion passé. L'attaque peut se faire par la manœuvre de cavalier Cf3-Cd2-Cc4, ainsi qu'en plaçant le fou en f4[4]. Il pourra être utile de jouer h3 afin d'empêcher les Noirs de clouer le cavalier en f3 par Fg4, tout en permettant au fou blanc qui viendrait en f4 de pouvoir se replier en h2 si les Noirs jouent Cf6-Ch5[4].

Le plan des Noirs pourra être de valoriser leur majorité de pions à l'aile dame (a7, b7 et c5). Ils appuieront par exemple cette attaque en plaçant leur fou de cases noires en fianchetto sur la case g7, visant les cases a1 et b2[4].

Variante Benoni Schmid[modifier | modifier le code]

2... d6 3. e4 Cf6 4. Cc3 g6

Lothar Schmid joua cette variante contre Botvinnik lors de l'olympiade de 1960.

Variante Benoni hollandaise[modifier | modifier le code]

2... f5 conduit à une variante de la défense hollandaise.

Exemples de parties[modifier | modifier le code]

Mikhaïl Botvinnik-Mikhaïl Tal, Championnat du monde 1960, Moscou (Russie), 8e partie

1. d4 Cf6 2. c4 e6 3. Cf3 c5 4. d5 exd5 5. cxd5 g6 6. Cc3 Fg7 7. Fg5 o-o 8. e3 Te8 9. Cd2 d6 10. Fe2 a6 11. a4 Cbd7 12. o-o Dc7 13. Dc2 Cb6 14. Ff3 c4? 15. Fxf6! Fxf6 16. a5 Cd7 17. Cce4 Fe5 18. Dxc4 Dd8 19. Da2 f5? 20. Cc3 g5 21. Cc4 g4 22. Fe2 Df6 23. Ca4 Rh8 24. g3 h5 25. f4! Fd4 26. Da3 Tb8 27. Cab6 h4 28. Tad1?! Fxb6 29. axb6 Cc5 30. gxh4 Fd7 31. Dc3 Dxc3 32. bxc3 Fb5 33. Tfe1 Ce4 34. Tc1? Tbc8?? 35. Ca5 Fxe2 36. Txe2 Cxc3 37. Txc3! Txc3 38. Cxb7 Texe3? 39. Txe3 Txe3 40. Cxd6 Td3 41. Cf7+! 1-0 (il peut suivre: 41...Rg7 42. b7 Tb3 43. Cd8 Rf6 44. d6 a5 45. h5 a4 46. d7 Re7 47. h6 Rxd8 48. h7).


Boris Spassky-Bobby Fischer, Championnat du monde 1972, Reykjavik (Islande), 3e partie

1. d4 Cf6 2. c4 e6 3. Cf3 c5 4. d5 exd5 5. cxd5 d6 6. Cc3 g6 7. Cd2 Cbd7 8. e4 Fg7 9. Fe2 o-o 10. o-o Te8 11. Dc2 Ch5!! 12. Fxh5 gxh5 13. Cc4 Ce5 14. Ce3 Dh4 15. Fd2 Cg4 16. Cxg4 hxg4 17. Ff4 Df6! 18. g3? Fd7 19. a4 b6! 20. Tfe1 a6 21. Te2 b5 22. Tae1 Dg6! 23. b3 Te7 24. Dd3 Tb8 25. axb5 axb5 26. b4 c4 27. Dc2 Tbe8 28. Te3 h5 29. T3e2 Rh7 30. Te3 Rg8 31. T3e2 Fxc3 32. Dxc3 Txe4 33. Txe4 Txe4 34. Txe4 Dxe4 35. Fh6 Dg6 36. Fc1 Db1 37. Rf1 Ff5 38. Re2 De4+ 39. De3 Dc2+ 40. Dd2? Db3 41. Dd4?? Fd3+ 0-1 (il peut suivre: 42. Re1 Dxb4+ 43. Rd1 Db3+ 44. Re1 b4 45. Fb2 c3 et soit 46. Dxd3 Dxb2 47. De3 c2 48. Dg5+ Dg7 49. Dxg7+ Rxg7 50. Rd2 b3 soit 46. Fxc3 Db1+ 47. Rd2 Dc2+ 48. Re3 De2+ 49. Rf4 bxc3).


Ruslan Ponomariov-Veselin Topalov, Leon (Espagne), partie rapide, 2003

1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 g6 4. Cc3 Fg7 5. e4 d6 6. Cf3 o-o 7. Fe2 e6 8. o-o Ca6 9. dxe6 Fxe6 10. Ff4 Da5 11. Te1 Tfe8 12. Ff1 Fg4 13. h3 Fxf3 14. Dxf3 Cb4 15. Tac1 Cd7 16. Fxd6 Cxa2 17. Ta1 Db6 18. Cb5 Cb4 19. Fc7 Dc6 20. Tad1 Cc2 21. Te2 a6 22. Txc2 axb5 23. Ff4 b4 24. Td6 Dxe4 25. Dxe4 Txe4 26. Txd7 Txf4 27. g3 Td4 28. Txb7 Td1 29. Rg2 Tb1 30. Fd3 Te8 31. Te2 Txe2 32. Tb8+ Ff8 33. Fxe2 Txb2 34. Ff3 Rg7 35. Fd5 f5 36. g4 Te2 37. Rf3 Te1 38. g5 Te7 39. h4 Tc7 40. Re2 Ta7 41. Rd3 Tc7 1/2-1/2.


Viktor Kortchnoï - Gary Kasparov, Olympiade d'échecs, 1982, Lucerne

1. d4 Cf6 2. c4 g6 3. g3 Fg7 4. Fg2 c5 5. d5 d6 6. Cc3 O-O 7. Cf3 e6 8. 0-0 exd5 9. cxd5 a6 10. a4 Te8 11. Cd2 Cbd7 12. h3 Tb8 13. Cc4 Ce5 14. Ca3 Ch5 15. e4[5]! Tf8!? 16. Rh2 f5?! 17. f4 b5! 18. axb5!? axb5 19. Caxb5 fxe4 20. Fxe4! Fd7! 21. De2! Db6! 22. Ca3 Tbe8 23. Fd2? Dxb2! 24. fxe5? Fxe5 25. Cc4 Cxg3! 26. Txf8+ Txf8 27. De1! Cxe4+ 28. Rg2 Dc2!? 29. Cxe5 Tf2+? 30. Dxf2! Cxf2 31. Ta2! Df5 32. Cxd7 Cd3 33. Fh6? (une erreur due au zeitnot) Dxd7 34. Ta8+ Rf7 35. Th8?! Rf6! 36. Rf3? Dxh3+ 0-1

Gary Kasparov-John Nunn, Olympiade d'échecs, 1982, Lucerne

1. d4 Cf6 2. c4 e6 3. Cc3 c5 4. d5 exd5 5. cxd5 d6 6. e4 g6 7. f4 Fg7 8. Fb5+ Cfd7 9. a4 Ca6 10. Cf3 Cb4 11. 0-0 a6[6]? 12. Fxd7+ Fxd7 13. f5! 0-0 14. Fg5 f6 15. Ff4 gxf5?! 16. Fxd6 Fxa4 17. Txa4 Dxd6 18. Ch4! fxe4 19. Cf5 Dd7 20. Cxe4 Rh8 21. Cxc5 1-0 (il peut suivre 21...Dxd5 22. Dxd5 Cxd5 23. Ce6 Tf7 24. Cfxg7 Txg7 25. Cxg7 Rxg7 26. Td4).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. William R. Hartston, Benoni, Batsford, 1981, ISBN 0-7134-0247-4, page 25
  2. William R. Hartston, Benoni, Batsford, 1981, ISBN 0-7134-0247-4, page 71
  3. William R. Hartston, Benoni, Batsford, 1981, ISBN 0-7134-0247-4, page 62
  4. a, b et c Marc Quenehen, « La Défense Benoni », Europe Échecs, no 631,‎ avril 2013, p. 52 et 53
  5. annotations d'Anthony Saidy dans La lutte des idées aux Échecs, ed. Hatier, 1989, (ISBN 2-218-01837-3)
  6. annotation d'Otto Borik dans son livre Kasparov's Chess Openings, ed. The Crowood Press, 1991, ISBN 1-85223-531-4, page 52

Bibliographie[modifier | modifier le code]