Système Colle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir colle (homonymie).
a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Pion blanc sur case noire d4
Pion blanc sur case noire c3
Fou blanc sur case blanche d3
Pion blanc sur case noire e3
Cavalier blanc sur case blanche f3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Cavalier blanc sur case noire d2
Pion blanc sur case noire f2
Pion blanc sur case blanche g2
Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1
Fou blanc sur case noire c1
Reine blanche sur case blanche d1
Tour blanche sur case noire e1
Roi blanc sur case noire g1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Les Blancs ont réalisé une configuration Colle et ils se préparent à la poussée libératoire e4

Le système Colle est une ouverture d'échecs pour les Blancs, qui tire son nom de son créateur, Edgar Colle, qui l'a mise au point dans les années 1920. Cette variation du gambit Dame fut aussi développée par George Koltanowski à qui on l'associe parfois, et est caractérisée par un développement restreint et systématique des pièces blanches en vue de réaliser rapidement la poussée e4.

Les coups des Blancs typiques de ce système sont, en ignorant les réponses noires :

d4 e3 Cf3 Fd3 O-O Te1 c3 Cbd2 e4

Le plan des Blancs pourrait donc se réaliser ainsi :

1. d4 d5 2. Cf3 Cf6 3. e3 e6 4. Fd3 c5 5. c3 Cbd7 (ou 5...Cc6) 6. Cbd2 Fd6 (ou 6...Fe7) 7. 0-0 0-0 puis e4 après, ou non, 8. Te1 Dc7.

L'ordre des coups peut varier. C'est un système solide de développement, mais son inflexibilité fait qu'il n'offre rien de mieux que l'égalité contre le meilleur jeu noir. Il peut être utilisé pour éviter de longues variantes théoriques, pour forcer l'adversaire à réfléchir tôt dans la partie.

De nos jours, il est considéré comme inoffensif[1], et on le trouve rarement dans des tournois de maîtres.

Une des variations du système est le système Colle Zukertort, caractérisé par le placement du fou de cases noires en b2. Le plan typique est :

1. d4 d5 2. Cf3 Cf6 3. e3 e6 4. Fd3 c5 5. b3 suivi de 6. Fb2 puis 7. Cbd2 et 8. O-O blanc.

Dans cette variante, les Blancs tentent de libérer leurs deux fous, tandis que les Noirs tentent d'en enfermer au moins un. Ce système est occasionnellement pratiqué au niveau de grand maître. Il a notamment été pratiqué au plus haut niveau par Arthur Youssoupov (voir partie ci-dessous).

Le plan stratégique sous-jacent est de mener une attaque sur l'aile roi. Le cavalier roi noir sera échangé en e4 ou chassé par la poussée e4-e5, ce qui élimine une défense de la case h7, ouvrant la possibilité à un sacrifice typique de fou en h7 et une attaque de mat.

Exemples de parties[modifier | modifier le code]

  • La partie Colle-O'Hanlon 1930 illustre un sacrifice de fou Fxh7 quelque peu inhabituel. La justesse de ce sacrifice a fait l'objet d'analyses diverses pendant de nombreuses années.

Colle-O'Hanlon Nice 1930 :

1.d4 d5 2.Cf3 Cf6 3.e3 c5 4.c3 e6 5.Fd3 Fd6 6.Cbd2 Cbd7 7.O-O O-O 8.Te1 Te8 9.e4 dxe4 10.Cxe4 Cxe4 11.Fxe4 cxd4 12.Fxh7+ Rxh7 13.Cg5+ Rg6 14.h4 Th8 15.Txe6+ Cf6 16.h5+ Rh6 17.Txd6 Da5 18.Cxf7+ Rh7 19.Cg5+ Rg8 20.Db3+ 1-0
  • Les Noirs ont une panoplie de réponses au système Colle. Une des plus dynamiques est de viser une formation de type défense ouest-indienne. La poussée e4 se fait dans le vide, tandis que les pièces noires minent le centre blanc et attaquent l'aile dame, cette technique est illustrée par la partie suivante :

Colle-Capablanca Karlsbad 1929 :

1.d4 Cf6 2.Cf3 b6 3.e3 Fb7 4.Cbd2 e6 5.Fd3 c5 6.O-O Cc6 7.c3 Fe7 8.e4 cxd4 9.Cxd4 O-O 10.De2 Ce5 11.Fc2 Dc8 12.f4 Fa6 13.Dd1 Cc6 14.Tf3 g6 15.C2b3 Cxd4 16.Cxd4 Fb7 17.De2 Fc5 18.Th3 Dc6 19.e5 Cd5 20.Df2 Fxd4 21.cxd4 Tac8 22.Fd1 f6 23.Dh4 Tf7 24.Ff3 Dc4 25.Fe3 Cxe3 26.Fxb7 Cf5 27.De1 Tc7 28.Fe4 Dxd4+ 29.Rh1 fxe5 30.Fxf5 exf5 31.fxe5 Te7 32.Te3 Dxb2 33.e6 dxe6 34.Txe6 Rf7 0-1
1. d4 Cf6 2. Cf3 e6 3. e3 c5 4. Fd3 d5 5. b3 Cbd7 6. 0-0 g6 7. c4 Fg7 8. Cc3 dxc4 9. bxc4 0-0 10. Tb1 Te8 11. Fb2 b6 12. d5 exd5 13. cxd5 Fb7 14. e4 c4 15. Fc2 Cc5 16. Te1 Tc8 17. Cd2 Fa6 18. Te3 Cfd7 19. Ce2 Fxb2 20. Txb2 Cd3 21. Tb1 Df6 22. Tf3 Dg7 23. Te3 C7c5 24. Cg3 Rh8 25. Cf3 Tcd8 26. Fxd3 cxd3 27. h4 f5 28. exf5 Txe3 29. fxe3 Txd5 30. e4 Td8 31. Dd2 Fc8 32. Df4 gxf5 33. exf5 Tg8 34. Cg5 h6 35. Ch5 hxg5 36. hxg5 Dxg5 37. De5+ Rh7 38. Cf6+ Rh8 39. Cxg8+ Rxg8 40. De8+ Rg7 41. Te1 Fe6? 42. fxe6+! d2 43. Df7+ Rh6 44. Tf1 Ce4 45. Df8+ 1-0 (il peut notamment suivre: 45...Rg6 46. De8+ Rh6 47. Dh8+ Rg6 48. Dg8+ Rh6 49. Dxg5+ Rxg5 50. g4).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. John Nunn, Graham Burgess, John Emms, et Joe Gallagher. Nunn's Chess Openings. Everyman Publishers, Londres, 1999.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Valeri Bronznik, The Colle Koltanowski system, Schachverlag Kania, 2004
  • Gary Lane, Ultimate Colle, Batsford, 2001
  • Richard Palliser, Starting Out: The Colle, Everyman Chess, 2007
  • David I. Rudel, Zuke'Em: The Colle Zukertort revolutionized, Thinkers Press, 2008