Partie viennoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Partie.
Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
Tour noire sur case blanche a8 Cavalier noir sur case noire b8 Fou noir sur case blanche c8 Reine noire sur case noire d8 Roi noir sur case blanche e8 Fou noir sur case noire f8 Cavalier noir sur case blanche g8 Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7 Pion noir sur case blanche b7 Pion noir sur case noire c7 Pion noir sur case blanche d7 Case noire e7 vide Pion noir sur case blanche f7 Pion noir sur case noire g7 Pion noir sur case blanche h7
Case blanche a6 vide Case noire b6 vide Case blanche c6 vide Case noire d6 vide Case blanche e6 vide Case noire f6 vide Case blanche g6 vide Case noire h6 vide
Case noire a5 vide Case blanche b5 vide Case noire c5 vide Case blanche d5 vide Pion noir sur case noire e5 Case blanche f5 vide Case noire g5 vide Case blanche h5 vide
Case blanche a4 vide Case noire b4 vide Case blanche c4 vide Case noire d4 vide Pion blanc sur case blanche e4 Case noire f4 vide Case blanche g4 vide Case noire h4 vide
Case noire a3 vide Case blanche b3 vide Cavalier blanc sur case noire c3 Case blanche d3 vide Case noire e3 vide Case blanche f3 vide Case noire g3 vide Case blanche h3 vide
Pion blanc sur case blanche a2 Pion blanc sur case noire b2 Pion blanc sur case blanche c2 Pion blanc sur case noire d2 Case blanche e2 vide Pion blanc sur case noire f2 Pion blanc sur case blanche g2 Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1 Case blanche b1 vide Fou blanc sur case noire c1 Reine blanche sur case blanche d1 Roi blanc sur case noire e1 Fou blanc sur case blanche f1 Cavalier blanc sur case noire g1 Tour blanche sur case blanche h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
Position de base de la partie viennoise

La partie viennoise est une ouverture du jeu d'échecs qui s'obtient après les coups 1. e4 e5 2. Cc3.

Historique[modifier | modifier le code]

La partie viennoise été très pratiquée au XIXe siècle par des joueurs de Vienne, parmi lesquels on peut citer Carl Hamppe (en) (1814-1876). Le nom de ce dernier est resté associé au gambit Hamppe-Allgaier 1. e4 e5 2. Cc3 Cc6 3. f4 exf4 4. Cf3 g5 5. h4. Comme on le voit, la partie viennoise était alors jouée dans l'esprit d'un gambit du roi amélioré, dans la mesure où le pion f2, qui n'est pas bloqué par un Cavalier en f3 après 2. Cc3, pouvait être joué en f4 dans des conditions jugées plus favorables qu'avec le gambit du roi. Lors de son heure de gloire, la partie viennoise fut jouée dans des tournois thématiques, où il était obligatoire pour tous les joueurs de commencer par cette ouverture. Cependant, après qu'on se fut rendu compte que les Noirs pouvaient facilement égaliser (notamment par 2...Cf6 qui permet de répondre à 3. f4 par 3...d5! et à 3. Fc4 par 3...Cxe4!), elle fut moins pratiquée, ou alors elle fut suivie de 3. g3, coup que Louis Paulsen (1833-1891) introduisit lors du Tournoi de Vienne de 1873.

De nos jours, la partie viennoise a quasiment disparu du répertoire des joueurs de haut niveau.

principales variantes[modifier | modifier le code]

  • 2. ... Fc5
    • 3. Cf3 d6 4. d4
  • 2. ... Cc6
    • 3. g3 (variante Paulsen)
    • 3. f4 ef (gambit viennois)
      • 4. d4 (gambit Steinitz)
      • 4. Cf3 g5 (gambit Hamppe, défense classique)
        • 5. h4 g4 6. Cg5 (gambit Hamppe-Allgaier)
        • 5. d4 (gambit Pierce)
        • 5. Fc4 g4 6. O-O (gambit Hamppe-Muzio)
  • 2. ... Cf6 (variante Falkbeer)
    • 3. f4
    • 3. g3 (variante Paulsen ou Mieses)
    • 3. Fc4
    • 3. a3

Une partie au sommet[modifier | modifier le code]

Alexeï Chirov-Vladimir Kramnik, Trophée Amber, Monte-Carlo (Monaco), 2005

1. e4 e5 2. Cc3 Cf6 3. g3 d5 4. exd5 Cxd5 5. Fg2 Cxc3 6. bxc3 Cc6 7. Ce2 Fe6 8. o-o Fd5 9. d3 Fxg2 10. Rxg2 Dd5+ 11. f3 o-o-o 12. c4 De6 13. Fe3 Fb4 14. Tb1 f5 15. Tb3 b6 16. c5 Fxc5 17. Fxc5 bxc5 18. Tb5 c4 19. Tc5 Cb4 20. Dd2 cxd3 21. Dxb4 dxe2 22. Tb1 Db6 23. Tb5 Td1 24. Txb6 axb6 25. Rf2 e1F+ 26. Dxe1 Txe1 27. Txe1 Te8 28. g4 fxg4 29. fxg4 Rd7 30. Te3 Tf8+ 31 Re2 Tf4 32. h3 Rd6 33. Td3+ Td4 34. Tf3 Te4+ 35. Rd2 Tf4 36. Te3 b5 37. Re2 Rd5 38. Tb3 c6 39. a3 e4 0-1.

Une partie amusante[modifier | modifier le code]

Matthew Simmons (2200)-Jonny Hector (2570), Tournoi open de Jersey, 2003

1. e4 e5 2. Cc3 Cf6 3. Fc4 Cxe4 4. Dh5 Cd6 5. Fb3 Cc6 6. Cb5 g6 7. Df3 f5 8. Dd5 De7 9. Cxc7+ Rd8 10. Cxa8 (la variante Frankenstein Dracula, ainsi dénommée par dérision en raison de son caractère brutal et inhumain ; elle n'est quasiment jamais jouée par les GMI ; Jonny Hector, qui est un spécialiste des ouvertures marginales, est une exception parmi ces derniers) b6 11. h4? Fb7 12. Df3 Fxa8 13. Ce2 Fg7 14. Dh3 Tf8 15. Cc3 Cd4 16. o-o f4 17. d3 Tf5 18. Te1? (18. Fd5!) Th5 19. Fxf4 Txh4 20. Dg3? (20. De3!) C6f5 21. Fxe5?? (21. Fd5 Cxg3 22. Fxg3) Fxe5 22. Dxe5 Cf3+ 23. gxf3 Dxe5 0-1 (la Dame noire est taboue car après 24. Txe5?, les Blancs ne peuvent pas échapper au réseau de mat après 24...Fxf3).