Gambit Benko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec l'Ouverture Benko.
Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
Tour noire sur case blanche a8 Cavalier noir sur case noire b8 Fou noir sur case blanche c8 Reine noire sur case noire d8 Roi noir sur case blanche e8 Fou noir sur case noire f8 Case blanche g8 vide Tour noire sur case noire h8
Pion noir sur case noire a7 Case blanche b7 vide Case noire c7 vide Pion noir sur case blanche d7 Pion noir sur case noire e7 Pion noir sur case blanche f7 Pion noir sur case noire g7 Pion noir sur case blanche h7
Case blanche a6 vide Case noire b6 vide Case blanche c6 vide Case noire d6 vide Case blanche e6 vide Cavalier noir sur case noire f6 Case blanche g6 vide Case noire h6 vide
Case noire a5 vide Pion noir sur case blanche b5 Pion noir sur case noire c5 Pion blanc sur case blanche d5 Case noire e5 vide Case blanche f5 vide Case noire g5 vide Case blanche h5 vide
Case blanche a4 vide Case noire b4 vide Pion blanc sur case blanche c4 Case noire d4 vide Case blanche e4 vide Case noire f4 vide Case blanche g4 vide Case noire h4 vide
Case noire a3 vide Case blanche b3 vide Case noire c3 vide Case blanche d3 vide Case noire e3 vide Case blanche f3 vide Case noire g3 vide Case blanche h3 vide
Pion blanc sur case blanche a2 Pion blanc sur case noire b2 Case blanche c2 vide Case noire d2 vide Pion blanc sur case blanche e2 Pion blanc sur case noire f2 Pion blanc sur case blanche g2 Pion blanc sur case noire h2
Tour blanche sur case noire a1 Cavalier blanc sur case blanche b1 Fou blanc sur case noire c1 Reine blanche sur case blanche d1 Roi blanc sur case noire e1 Fou blanc sur case blanche f1 Cavalier blanc sur case noire g1 Tour blanche sur case blanche h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
Position de départ du gambit Benko

Le gambit Benko (appelé en Russie[1] : gambit de la Volga[2]) est une ouverture au jeu d'échecs. Elle porte le nom du grand maître international américain d'origine hongroise Pal Benko, qui l'a popularisée par ses nombreuses victoires sur cette ouverture depuis les années 1960 (voir la partie Larry Kaufman – Pal Benko ci-dessous). L’appellation gambit de la Volga remonte à un article publié en russe par Argounov en 1946 qui étudiait le coup 3... b5.

Le gambit Benko débute par les coups 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 (voir diagramme).

Principes du gambit[modifier | modifier le code]

Comme on le voit, il s'agit bien d'un gambit, les Noirs offrant un pion (par 4. cxb5 a6 5. bxa6) pour obtenir des lignes ouvertes et l'initiative à l'aile Dame. Cependant, contrairement à la plupart des autres gambits aux échecs, les Noirs n'obtiennent pas de possibilités tactiques immédiates : il s'agit d'un gambit positionnel. En effet, si les Blancs acceptent le pion, les Noirs peuvent poster leurs pièces lourdes sur les colonnes a et b faisant ainsi pression sur les pions blancs s'y trouvant.
Contrairement aux autres gambits, les Noirs recherchent les échanges de pièces légères dans le gambit Benko, car leur initiative à l'aile Dame perdure encore en finale.

Le gambit Benko accepté 4. cxb5 a6 5. bxa6 n'ayant jamais été réfuté, les Blancs ont mis au point un grand nombre de lignes agressives pour refuser ce gambit. Ils peuvent également accepter le pion de plus pour un temps, avant de le rendre plus tard (gambit Benko semi-accepté), notamment par 4. cxb5 a6 5. e3, qui est l'une des lignes qui pose le plus de problèmes aux Noirs, et aussi par 4. cxb5 a6 5. f3!?, ou encore avec 5. b6, très populaire à haut niveau. Les lignes du gambit Benko semi-accepté et refusé sont plus violentes que les lignes du gambit Benko accepté.

C'est une ouverture qui nécessite beaucoup de préparation pour les Noirs, à cause du grand nombre de possibilités pour les Blancs d'y faire face.

Le gambit Benko est un cousin du gambit Blumenfeld, plus rare, dont le coup e6 a été joué avant b5. Bien que stratégiquement assez différents, on peut observer des similarités entre les deux, ou rencontrer quelques hybrides comme 4. cxb5 a6 5.b6 e6!?.

Analyse[modifier | modifier le code]

Gambit Benko accepté[modifier | modifier le code]

La ligne principale est 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. cxb5 a6 5. bxa6 g6! (plus précis que 5...Fxa6 : selon le développement choisi par les blancs, les noirs se réservent plusieurs possibilités pour reprendre en a6) 6. Cc3 Fxa6 auquel il peut suivre :

  • 7. g3 d6
  • 7. Cf3 d6 8. g3 Fg7
    • 9. h4!? O-O
    • 9. Fh3 Cbd7
    • 9. Fg2 Cbd7 10. O-O Cb6! (popularisé par la partie Vlastimil Hort-Lev Alburt reprise ci-dessous)
  • 7. e4 Fxf1 8. Rxf1 d6 9. g3 Fg7 10. Rg2 O-O, il peut suivre :
    • 11. Cge2
    • 11. f4
    • 11. Cf3 Cbd7
      • 12. h3
      • 12. Te1
      • 12. De2
      • 12. Dc2.

Gambit Benko semi-accepté[modifier | modifier le code]

Les Blancs peuvent notamment jouer 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. cxb5 a6 5. f3!? avec les sous-variantes suivantes :

  • 5...axb5
  • 5...g6
  • 5...e6.

Les Blancs peuvent aussi jouer 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. cxb5 a6 5. e3, avec les sous-variantes suivantes :

  • 5...Fb7
  • 5...axb5 6. Fxb5 Da5+ 7. Cc3 Fb7:
    • 8. Fd2 Db6
      • 9. Cge2
      • 9. Fc4
      • 9. Db3
      • 9. Cf3
    • 8. Cge2 Cxd5 9. O-O
  • 5...g6 (qui est plus usuel que 5...axb5, les Noirs étant souvent en retard de développement dans la ligne 5...axb5) 6. Cc3 Fg7 :
    • 7. a4 O-O (la ligne principale)
    • 7. Fc4 O-O.


Gambit Benko refusé[modifier | modifier le code]

Les Blancs ont mis au point un grand nombre de lignes pour refuser le gambit Benko. On peut citer notamment :

  • 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. cxb5 a6 5. Cc3 axb5 6. e4 b4 7. Cb5 d6
    • 8. Fc4
    • 8. Ff4
    • 8. Cf3

Une autre possibilité pour refuser le gambit Benko, très populaire, est de rendre le pion avec

  • 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. cxb5 a6 5. b6, avec les sous-variantes suivantes :
    • 5...Dxb6 : un variante solide mais où les blancs peuvent obtenir l'égalité relativement aisément. Les plans des blancs sont de jouer Cf3-d2-c4, en combinaison avec a4, pour bloquer le jeu des Noirs sur l'aile Dame et jouer e4 afin de contrôler le centre. Les Noirs jouent Cbd7 et essaient de contrer la manœuvre Cc4 des Blancs avec Cb6 ou Ce5. Une ligne typique est 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. cxb5 a6 5. b6 Dxb6 6. Cc3 d6 7. Cf3 g6 8. Cd2 Fg7 9. e4 O-O 10. a4 Cbd7.
    • 5...d6 : l'idée est d'essayer de récupérer le pion via Cbd7, suivi de Cxb6. Après Cbd7, Dxb6 est encore possible et cette ligne peut transposer dans celle au-dessus.
    • 5...e6 : typiquement, 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. cxb5 a6 5. b6 e6 6. Cc3 exd5 7. Cxd5 Cxd5 8. Dxd5 Cc6 9. Cf3 Tb8 10. e4 Fe7, et la position est plus dynamique que dans les autres variantes, mais toujours jouable pour les Noirs.

Une autre façon de refuser le gambit est :

  • 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. Cf3 :
    • 4...b4
    • 4...g6
    • 4...Fb7
  • 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. Cd2 bxc4 5. e4 Da5
  • 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. a4 b4
  • 1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. Dc2 bxc4.

Exemples de parties[modifier | modifier le code]

1. d4 Cf6 2. c4 c5 3. d5 b5 4. cxb5 a6 5. e3 g6 6. Cc3 Fg7 7. bxa6 o-o 8. Cf3 d6 9. e4 Da5! 10. Cd2 Fxa6 11. Fxa6 Dxa6 12. De2 Cfd7! 13. Cc4 f5 14. f3?! fxe4 15. fxe4?! Cb6 16. Cxb6 Dxb6 17. Tf1 Cd7 18. Txf8+ Txf8 19. Fe3 Tb8 20. Cd1 Ce5 21. Rf1 Db4 22. Fd2 Tf8+ 23. Rg1 Dd4+ 24. Fe3 Dxe4 25. Cc3 Dc4 26. Tf1 Tb8 27. Fc1 Dxe2 28. Cxe2 Cd3 29. b3 Cb4 30. Fg5 Cxd5 31. Td1 e6 32. Cf4? Fd4+ 33. Rh1 Cc3 34. Tf1 Tf8 35. Te1 e5 36. Ce6 Tf2 37. Fh4? Txa2 38. Tf1 Ta8 39. Fd8 Ff2 40. g3 Ta2 41. Rg2 Ce4 42. Rf3 d5 43. Td1?? Fd4 44. Cxd4?? cxd4 45. Te1 Tf2+ 46. Rg4 Txh2 0-1 (il peut suivre : 47. Rf3 Cd2+ 48. Rg4 h5+ 49. Rg5 Cf3+ 50. Rxg6 Cxe1).

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nikolaï Kalinitchenko (éditeur), Encyclopaedia of Modern Chess Openings, éd. Wiener Verlag, 1998.
  2. Cette dénomination est toujours utilisée en allemand et en Russie.
  3. (en) Partie commentée sur ChessGames.com
  4. (en) Partie commentée sur ChessGames.com
  5. (en) Partie commentée sur ChessGames.com
  6. (en) Partie commentée sur ChessGames.com